Partagez | 
 

 Dis moi tes secrets, je te dirais les miens. [feat Merry] Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sollvaec
avatar
Tomoé
Messages : 293
Age : 24
Âge de votre personnage : 26 ans
Classe : Héron niveau 3
Royaume : Sollvaec

MessageSujet: Dis moi tes secrets, je te dirais les miens. [feat Merry] Terminé   
18.02.14 21:55

En arpentant les rues distraitement le Héron finit par se perdre, comme souvent, c'est d'ailleurs comme ça qu'il avait découvert Sollvaec. Il n'était venu que très rarement dans ce coin d'Helios mais il y trouvait toujours des enfants avec qui jouer, à qui il offrait quelques chansons, il trouvait que les habitants étaient accueillants.

A force d'arpenter les lieux en faisant l'idiot son estomac fini par se manifester, tout comme son dos qui commençait à fatiguer. Il était temps pour lui de trouver un endroit pour se poser, il se souvint avoir entendu parler d'une auberge non loin de là. Il entreprit de la trouver et après avoir demandé son chemin deux fois il y arriva.

Le bâtiment semblait charmant et plein de vie, ce qui plut immédiatement à Tomoé, après tout c'est dans ce genre d'endroit que le ménestrel arrivait à faire le plus de chiffre, même si ce n'est pas ce qui l'intéressait. Il salua un homme devant la porte d'entrée et pénétra dans l'atmosphère chaleureuse de la taverne. Le lieu n'était pas plein, les différentes discussions formaient un fond sonore que le blond trouvait rassurant.

Comme souvent, de par sa taille et ses vêtements colorés, il ne passa pas inaperçu, des regards se fixèrent sur lui et quelques personnes baissèrent d'un ton sur son passage. Cela ne le gêna guère et il salua toute l'assemblée avec un grand sourire. Il s'assit enfin dans un coin, soulagé de pouvoir poser sa grande carcasse ainsi que son sac.

Qu'allait-il pouvoir commander? Il ne savait jamais quoi prendre, il fallait pourtant qu'il fasse un choix, chose relativement dure pour lui. La tavernière s'approcha, le service allait sans doute être rapide, pour prendre sa commande. Sachant pertinemment que même s'il renvoyait la jeune femme pour réfléchir d'avantage, il ne saurait dire ce qu'il voulait il opta pour sa technique habituelle, demander la spécialité ou le plat du jour.

Il regarda la femme aux cheveux presque blancs, lui adressa un sourire prêt à lui poser sa grande question mais là une petite voix dans sa tête, lui précisa une chose surprenant, plutôt rare. Lorsqu'il rencontrait quelqu'un il lisait dans ses pensées, pour savoir à qui il avait affaire, et il était là face à une marquée.

Il eut l'air, durant quelques secondes, étonné, on ne croisait pas des marqués tous les jours. Cependant son sourire reprit vite sa place sur son visage, cette fois il était plus tendre, presque compatissant, il savait que son secret était un fardeau. Pourtant il ne lui en tint pas rigueur, comme beaucoup, elle était le fruit d'un amour défendu, il ne voyait où était sa faute,  ni pourquoi les gens comme elle était mal menés, voir traqués. Elle semblait avoir une vie stable, posséder sa propre auberge, ça aussi il l'avait lu, vu sa situation était plutôt impressionnant, et il préféra s'adresser à elle d'une manière naturelle.

-Bien le bonjour mademoiselle! Très joli établissement que vous avez là! J'ai grand faim et soif, que me conseillez-vous?

Il se rendit alors compte de son "erreur". Pouvait-il savoir que la taverne était à elle sans lire dans ses pensées?

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Kiréide
avatar
Merry
Messages : 94
Age : 23
Âge de votre personnage : 26 ans
Classe : Voleuse
Royaume : Kireïde

MessageSujet: Re: Dis moi tes secrets, je te dirais les miens. [feat Merry] Terminé   
19.02.14 19:19

La journée avait bien commencée. Déjà le temps était clément et c'était un vrai bonheur d'être partie au marché ce matin afin de vérifier moi même quelques closes sur les arrangements que je possédais avec certains marchands.

En rentrant je trouvais mes associés en train de paresser au comptoir et profitant de ce moment de détente pour boire une pinte d'hydromel je crois, avec le temps on finit par reconnaître l'alcool de plusieurs manières, surtout grâce aux habitudes de chacun !
Après avoir observée la salle, il n'y avait pas de clients hormis un ou deux habitués toujours présent comme si leur vie était inscrite dans les poutres en bois soutenant le toit. Après quoi, je leur faisait grâce de leur moment de répit. La maison tournait bien et il n'y avait jamais eu de réelles raisons de se plaindre de mes employés alors bien les traiter était la meilleure chose à faire.

La journée passait, nous avions tous presque envie de faire autre chose à la place de travailler avec cette belle journée, mais nous ne pouvions pas nous permettre d'être absent. Enfin c'est quand je pensais cela que plusieurs personnes commençaient à arriver. Au vu de l'éclairage, je pense qu'il devait être dix huit heure environ. C'était l'heure à laquelle les gens arrêtez le travail, au coucher du soleil. Ces derniers venaient dépenser leur or si durement gagner dans l'alcool et les petits plats que nous leurs servions. Cette pensée me fit d'ailleurs sourire. Enfin de compte, j'avais l'impression de les voler, c'était idiot ! Car nous travaillions honnêtement pour leur servir tout ça !

En ce début de soirée il n'y avait pas trop de guerriers je remarquais ! Seul Ghoras était rentré, il avait suivit mon conseil et n'était pas aller poursuivre une de ses cible en Asmosa apparemment, sinon il ne serait jamais arrivé si vite. Je l'aimais bien, il était bon combattant mais il n'était pas assez intelligent pour survivre indépendamment, il lui fallait une armée et un supérieur pour en tirer le meilleur potentiel mais lui faire comprendre une telle chose reviendrait à se prendre un coup de poing de sa part. Il avait d'ailleurs une chambre rien qu'a lui dans l'auberge, c'était un habitué et en échange d'un petit loyer je lui divulguer des informations. Bon pas toutes sinon il se serait déjà fait tuer dans des histoires plus compliquées que ce qu'il pouvait comprendre.

Mon regard se perdit un peu dans la foule qui envahissait à présent les lieux. Bon il n'y avait pas tant de monde que ça ! Mais assez pour passer une bonne soirée, après une étude brève de la clientèle, je ne décelais aucuns fauteurs de troubles potentiels. Une pensée altérée par l'entrée d'un jeune homme. Mmmh... Coloré, voila le mot qui me vint à l'esprit. Saltimbanque ? Homme de foire... Poète ? Artiste alors ? Marginal surement, personne ne s'habille comme ça sans raisons.
Les clients se calmèrent quelques secondes à son entrée et le dévisagèrent avant de reprendre le court de leurs discussions. Cette situation me fit rire avec mon collègues présent derrière le bar.

Agilement je passais entre les tables pour rejoindre la sienne et prendre sa commande. Tiens ! le jeune homme était plutôt beau garçon et ses yeux étaient habités d'une étrange couleur violette. Ce n'était pas commun.
Ses traits semblaient doux et avait l'air d'être quelqu'un qui sourit beaucoup. En lisant sur le creux des pommettes il était simple de deviner cela.
de plus il ne manquait pas d'être polit. Nous avions là un bon client !


- Bonjour à vous aussi monsieur. Je vous remercie du compliment. L'auberge, la taverne si vous voulez. Elle n'a pas toujours était comme ça, nous lui avons redonnée un coup de jeune ! On peut dire que vous nous illuminez de vos couleurs en tout cas !

Reprenant un ton plus professionnel que précédemment.  

- je peux vous conseiller...  Posant un doigt sur la joue je réfléchissait à ce que nous avions et à ce que notre cuisinier m'avait dit.

- Pour boire nous pouvons vous servir de l'eau ou bien préfériez vous une pinte de bière ou d'hydromel ? Quelque chose de plus exquis comme du vin peut être ? Pour manger nous avons aujourd'hui du porc qui cuit sur la broche que vous apercevez en bout de salle. Comme nous le faisons de temps en temps, vous pourrez terminer votre repas avec un petit dessert. C'est un genre de galette à base de frangipane . Vous connaissez la frangipane ? Je vous obligerai à en goûter si vous me répondez non. 

J'attendais à présent sa réponse. N'empêche j'étais désorientée par ce visage radieux ! Une remarque qui n'arrêtait pas de trotter dans ma tête .
Voir le profil de l'utilisateur
Sollvaec
avatar
Tomoé
Messages : 293
Age : 24
Âge de votre personnage : 26 ans
Classe : Héron niveau 3
Royaume : Sollvaec

MessageSujet: Re: Dis moi tes secrets, je te dirais les miens. [feat Merry] Terminé   
20.02.14 0:43

Bon il semblerait que la tavernière n'ai rien remarqué, l'Héron était sauf, pour le moment. Alors comme ça elle l'avait refaite, le blond était impressionné. Il jeta un coup d’œil à la pièce pour mieux apprécier l'endroit mais la remarque de la jeune femme sur ses vêtements le fit lever les yeux vers elle et il ne put retenir un rire franc. Pour lui ce genre de remarque sonnait toujours comme un compliment, un oiseau ne doit-il pas être paré de belles couleurs pour plaire.

-Haha, merci beaucoup! Il est vrai que j'ai tendance à me faire remarquer avec ce que je porte. Je ne passe pas vraiment inaperçu.

Il écouta ensuite attentivement ce qu'elle avait à lui proposer. On ne rigole pas avec la nourriture!
Il fixait, tout naturellement, la personne qui s'adressait à lui, un petit sourire aux lèvres, comme souvent, et il lui semblait voir un léger trouble dans les yeux de celle-ci. Pas besoin de lire dans les pensées pour voir ça, l'empathie naturelle du garçon suffisait largement pour sentir ce genre de choses. Avait-il fait un impair?

Il préféra attendre qu'elle finisse, il ne voulait pas être impoli, puis il avait faim, avant de passer commande et, peut être, oser lui demander. La blonde platine finit par lui ouvrir l'appétit, que tout cela avait l'air bon, sa joyeuseté put se lire sur son visage.

-Que de plats qui donnent envie! Et bien je vais vous prendre une pinte d'hydromel, je me laisse tenter, et le porc. Vous avez vraiment de la frangipane?! Je n'en ai pas mangé depuis des lustres, j'en veux... ou plutôt, je vous prendrais une part avec plaisir.

Se reprit-il rapidement en rigolant un peu gêné, il fallait qu'il arrête de s'enthousiasmer pour un rien. Il marqua une petite pause et, avant que la jeune femme ne parte, il se décida à poser sa question.

-Excusez-moi, désolé m'a question va peut être vous paraître bizarre mais, j'ai fait quelque chose d'étrange? Vous paraissez un peu troublée...

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Kiréide
avatar
Merry
Messages : 94
Age : 23
Âge de votre personnage : 26 ans
Classe : Voleuse
Royaume : Kireïde

MessageSujet: Re: Dis moi tes secrets, je te dirais les miens. [feat Merry] Terminé   
20.02.14 2:24

Et bien ! La réaction du jeune homme.. jeune homme oui il n'avait pas l'air d'un vieux. Après on pouvait être surpris à n'importe quel instant dans cette vie !
Enfin faisons court, il avait l'air extrêmement... bien surpris de ce qu'il allait pouvoir manger chez nous. J'en restais presque pantoise, au moins il laissait ses émotions évacuer, cette idée m'arracha un sourire supplémentaire.


Enfin il me tardait de lui fausser un peu compagnie et d'aller me réfugier dans la cuisine derrière un peu en retrait. Elle n'était pas visible depuis la salle et c'était tant mieux. Malgré ma bonne humeur je ne me sentais jamais vraiment à l'aise quand il y avait trop de monde. Un comble n'est ce pas ? J'avais l'impression que n'importe qui pour n'importe quoi pouvait me tomber dessus. Il suffisait d'une bêtise pour que je sois révélée au grand jour en fait et cette peur me faisait agir étrangement par moment, quand j'y pensais en fait.
Ce genre de pensées m'incitait à fuir les conversations et à éviter la création de liens d'amitiés. Je n'avais pas pu y échapper avec mes associés en revanche !  Reprenant mes pensée, les phrases du blond garçon me revenait en tête tel un éclair.

C'est tout sourire qu'il reçut une réponse.


- C'est bien noté ! Et vous pouvez dire "Je veux" . A votre place pour un tel plat j'aurais dit la même chose. Si nous n'avions pas de client je pense que tout le stock de Frangipane serait passé dans mon estomac. Si vous permettez je reviens rapidement.

Commençant à partir, je revins rapidement pour répondre à sa dernière interrogation qui m'étais sortie de la tête.

- Non je ne crois pas. Je connais vraiment beaucoup de monde par ici. Et votre tête ne me dit rien. Vous venez de loin? Et puis, si vous étiez du coin, je me souviendrai d'un beau garçon comme vous !

Un clin d’œil avant de partir et hop, les cuisines étaient à portée. La gêne et la peur me faisait dire n'importe quoi. Je le pensais souvent, mais il ne fallait pas que cela sorte ! Pourtant tous les gens qui m'appréciaient étaient si sincère... mais comment faire confiance ? Une fois trahie, pas deux !
Je suis sûr que même Ghoras s'en prendrait à moi si il savait.
Mince, je voulais poser une question à ce drôle de personnage qui aimait tant nos galettes... plus tard.  Ce n'était réellement pas important.
Voir le profil de l'utilisateur
Sollvaec
avatar
Tomoé
Messages : 293
Age : 24
Âge de votre personnage : 26 ans
Classe : Héron niveau 3
Royaume : Sollvaec

MessageSujet: Re: Dis moi tes secrets, je te dirais les miens. [feat Merry] Terminé   
20.02.14 17:43

La première réponse de la part de la tenancière de l'établissement le fit rire, il n'était donc pas le seul à aimer la frangipane à un point presque démesuré, mais rapidement son sourire disparut suite à sa remarque et son clin d’œil, pour laisser place à des joues plus que rosies. Il n'avait pas l'habitude qu'on lui fasse ce genre de réflexion pourtant il le savait, ses parents, sa "famille", ses précepteurs, on lui avait rabâché, comme à tous les autres jeunes hérons, qu'ils étaient beaux, pures et élégants, justifiant ainsi leur position dans l'Ordre du Culte. Cependant c'était une leçon, comme les autres à vrai dire, que le garçon n'avait pas écouté.

Il vit la jeune femme s'éloigner, il ne bougea pas, cette fois c'était lui qui était troublé, il fini par se reprendre, tout de même il était dans un lieu public, il fallait qu'il fasse un minimum attention. Il se ressaisit donc en pensant à son repas, et surtout à la frangipane... Il soupira, qu'il aimerait se baigner dans une cuve pleine que cette délicieuse mixture. Les coudes sur la tables, tenant sa tête entre ses mains il rêvassait paisiblement en attendant de pouvoir se rassasier. Peut être pourrait-il créer une chanson sur la frangipane? C'était une idée!

Il fut tiré de ses considérations, relativement philosophique, happé par la délicieuse odeur du porc rôti, il salivait déjà. Son odorat ne l'avait pas trompé, le plat était tout bonnement exquis, tout comme l'hydromel, cela faisait longtemps qu'il n'en avait pas bu et il en avait presque oublié le gout. Il mangea en silence, profitant du spectacle vivant qui se déroulait sous ses yeux, les clients qui entraient et sortaient, les serveurs qui allaient d'un côté puis de l'autre, un véritable ballet.

Il prit tout son temps pour finir son assiette, les mouvements dans l'auberge ralentir, mais lorsque ce fut fait son dessert arriva rapidement, porté par la même jeune femme qui avait pris sa commande, la marquée. Il sentait qu'elle voulait dire quelque chose depuis un moment et voyant que l'activité avait baissé dans la salle il s'autorisa à l'inviter à sa table.

-Merci, attendez! Appela t-il avant qu'elle ne reparte. Je trouve qu'il est bien triste de manger seul vous ne trouvez pas? Vu que j'ai déjà passé la majorité de mon repas seul je me demandais si cela ne vous dérangeait pas de manger un bout de galette avec moi. J'aime avoir de la compagnie pas vous? Si vous ne voulez pas je comprendrais.

Il attendit sa réponse avec un sourire bienveillant, il ne voulait pas non plus la gêner, qu'elle se sente prise au piège, vu sa condition elle n'appréciait peut être pas être en présence d'autres personnes.

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Kiréide
avatar
Merry
Messages : 94
Age : 23
Âge de votre personnage : 26 ans
Classe : Voleuse
Royaume : Kireïde

MessageSujet: Re: Dis moi tes secrets, je te dirais les miens. [feat Merry] Terminé   
24.02.14 11:49

la soirée fut un peu agitée, ce soir la majorité des personnes mangeaient quelque choses alors que de temps à autres, c'était surtout le bar qui était sollicité.
Les vas et vient entre les tables étaient incessant. J'observais que notre homme haut en couleur prenait bien son temps pour finir son plat. Au moins je pu me concentrer partout ailleurs dans la salle. Juste une fois il me fallu appeler mon collègue pour forcer une personne à payer, j'avais beau être gentille, il ne fallait pas me faire de coups dans le dos, je préférai offrir de mon plein gré suite à une demande plutôt que de voir une personne essayer de m'entourlouper.

Aric qui m'aidait à débarrasser les tables passa prendre l'assiette de l'homme avec qui nous discutions un peu plus tôt. attendant que son dessert soit prêt je l'observai, décidément il y avait des gens qui, juste par leur manières d'agir sortaient naturellement de la masse brouillonne que formait une population. A chaque fois que j'observais cette qualité chez quelqu'un il se passait quelque chose, la personne avait des soucis, ou alors elle serait bénéfique, dans tous les cas, j'appréciais parler avec eux, les gens qui me semblaient intéressants justement.

Loin de moi l'idée de dénigrer les autres ! Le reste vivait tranquillement et ils étaient assaillis de soucis classique, tandis que les gens "intéressants" avaient des problèmes ou des avantages que seuls eux possédaient. Il m'était dur de trouver un raisonnement logique à toutes ces pensées tandis que j'approchais de sa table avec son dessert au bout des bras, bien présenté sur une petite assiette en terre cuite ornée sur les bords, le reste du mobilier étant à la plonge.

- Voila pour vous monsieur, j'espère que cela vous plaira! disais je tout sourire tout en amorçant mon retour près du bar.
Enfin cette action s'arrêta net avec la voix du jeune homme.

Saisissant l'occasion, je ne me fis pas prier pour m'asseoir, nichant ma tête dans mes mains et posant les coudes sur la table afin d'être à son écoute comme si j'étais présente depuis le début de son repas, je lui répondais plutôt joyeusement.

- Je trouve qu'il est triste de vous voir seul en effet !

Vous pouvez manger le galette tout seul, je n'ai pas pour habitude de manger ce que les gens doivent me régler après .
Ceci étant dit sur un ton plaisantin. Ce soir ne devait pas être une mauvaise soirée, alors je décidais d'être de bonne humeur, d'essayer de relâcher un peu toute la pression justement. Il y a quelque jours j'étais déjà rentrée livide la jambe écharpée d'un coup d'épée malvenue, Heureusement ! Mais alors heureusement qu'il n'y avait pas de cicatrice définitive, il restait encore une marque distincte néanmoins.. Ce fut dur de me soigner, seule... Personne ne pouvait le faire à ma place car le coup avait été porté juste à côté de ma marque de naissance. C'était plutôt handicapant, après je pense que mes soins n'étaient pas parfait mais assez efficaces, pas d'infections s'il vous plait !

Reprenant rapidement sur le même ton que précédemment.

- Si si, je l'apprécie aussi, beaucoup l'ont voulu ce soir ma compagnie d'ailleurs, mais personne ne la demande de façon aussi que vous.

Le repas vous a plut j'espère ! En tout cas l'assiette ne semblait pas pleine.


Oui, personne ne la demandait sans arrière pensées ma compagnie. a l'époque nous avions une autre serveuse, mais celle ci avait eu un soucis d'abus pour faire simple avec un client difficile, ce genre de clients étaient constants, souvent à cause de l'alcool, de gentilshommes devenaient de dangereuses personnes. Bref, depuis cet incident je décidais d'être la seule femme travaillant ici.
Voir le profil de l'utilisateur
Sollvaec
avatar
Tomoé
Messages : 293
Age : 24
Âge de votre personnage : 26 ans
Classe : Héron niveau 3
Royaume : Sollvaec

MessageSujet: Re: Dis moi tes secrets, je te dirais les miens. [feat Merry] Terminé   
25.02.14 22:45

La jeune femme s'assit à sa table et tout heureux qu'il était, avec sa galette et sa compagnie, Tomoé ne put s'empêcher de sourire de toutes ses dents. Il observa la serveuse, elle semblait calme, presque soulagée, comme après une bonne journée mais quelque chose n'allait pas, il le sentait. Il n'avait cessé de scruter la salle pendant son repas et lorsque ses yeux se posaient sur elle il avait une impression bizarre. Il n'avait pas le sentiment que ce soit ça marque... c'était quelque chose de plus physique qui l'éreintait.

Trop curieux il se permit de lire rapidement dans ses pensées. Oh non, elle était blessée, c'était plutôt moche d'ailleurs... Il comprenait mieux maintenant. La propriétaire d'une sympathique auberge comme celle-ci ne devrait à prendre les armes, la preuve était là. Le blond se souvint qu'il avait, dans son sac, des onguents, crèmes et pilules en tout genre pour ce genre de chose, le fait d'être pacifiste ne voulait pas dire que les autres ne voulaient pas vous tuer. Ça il l'avait expérimenté bien plus d'une fois. La voix de son interlocutrice le fit sortir de ses considérations mentales.

-Oui, je tendance à dire le fond de ma pensée un peu vite, pardon. Sourit-il gêné. C'était très bon merci, un délice! Et la galette... je n'en parle même pas!!

Il jeta un regard furtif autour d'eux, personne à proximité, ni d'oreilles ou regards indiscrets, c'était parfait. Il fit signe à la jeune fille d'attendre une seconde puis farfouilla dans son sac, pour en sortir un onguent et des pilules. Ils les posa sur la table et les fit glisser jusqu'à elle tout en s'avançant, réduisant la distance entre eux, histoire d'être plus discret. Dans un murmure il s'adressa à elle.

-Prenez ça vous verrez c'est très efficace, plus que ce que vous avez utilisé. S'il le faut je peux vous aidez... C'est vraiment une mauvaise blessure que vous avez là, il ne faut pas prendre ça à la rigolade. Il jeta un nouveau coup d’œil à la salle et ajouta, face à l'air surprit de son interlocutrice. Ne vous en faite pas je ne dirais rien à personne.

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Kiréide
avatar
Merry
Messages : 94
Age : 23
Âge de votre personnage : 26 ans
Classe : Voleuse
Royaume : Kireïde

MessageSujet: Re: Dis moi tes secrets, je te dirais les miens. [feat Merry] Terminé   
26.02.14 10:14

Jusque là, tout allait bien et notre ami continuait de se comporter en personne agréable, évidemment il fallait tout gâcher en agissant de manière étrange n'est ce pas ? Ce qu'il fit.

Pourquoi sortait il des éléments de soins ? Encore une question ? d'accord, alors comment savait il pour ma jambe ? "Je ne dirai rien à personne.." Une blessure n'était pas un secret, mais collègues le savait, certains clients aussi. En revanche oui, je possédais quelques secrets, comme je n'étais pas idiote ma mère m'avait déjà parlée d'Ilmyde, de son histoire, de son peuple. Bon avant qu'elle ne meure certes mais contrairement à certains parents elle avait su faire le nécéssaire pour transmettre une partie de son savoir. Elle même savait se transformer en faucon avant de m'avoir alors évidemment qu'elle m'avait parlée d'eux, qu'elle m'avait aussi parlé des Hérons.
De toute façon il n'y avait pas trente milles solutions, personne ne savait pour ma marque, seul mon premier amour mais il était mort avec ce secret qu'il n'arrivait pas à garder et à supporter au point d'en oublier nos liens.

D'ailleurs, je fis le lien avec cette beauté flagrante concernant mon interlocuteur.
La peur me prise au ventre mine de rien, mais la raison vint la calmer un peu. Il ne pouvait pas me vouloir de mal alors que lui aussi était dans une situation... Délicate de par sa présence en ce territoire. On me maltraiterait à coup sûr, alors que lui il serait tué à coup sûr.

- Vous... vous ne manquez pas de cran que de me sortir ça comme ça. Vous devinez bien que vous vous êtes aussi vendu auprès de moi j'espère. Il est dangereux de faire "confiance" en si peu de temps.

Le ton avait changé, plus que de l’énervement, c'était de la peur, personne n'avait jamais découvert ce secret. Ne sachant comment réagir et avec le cerveau s'usant à toute vitesse pour trouver une solution, j'avais peur de faire n'importe quoi.
Bon malgré tout, la salle aussi discret que nous pouvions l'être, elle ne me rassurait pas et je préférais prévoir à toutes les éventualités.
Me levant après avoir prise l'onguent de mon "ami" au nom inconnu d'ailleurs. Je m'approchais de lui en me dandinant, peut être charmeuse afin de lui murmurer dans le creux de l'oreille de me suivre.

Oui, toute cette comédie pour qu'Aric n'ait pas de soupçons, sinon il serait sur ces gardes, ce n'est pas la première fois que je monte avec quelqu'un, souvent c'est car il y a des comptes à régler et cela se finit mal. Alors que là il pourrait avoir les pensées les plus déplacées si le coeur lui en dit.
Je rassurais quand même le jeune homme qu'il n'y avait pas de soucis. De toute façon il pouvait bien le deviner en me sondant n'est ce pas ?
Voir le profil de l'utilisateur
Sollvaec
avatar
Tomoé
Messages : 293
Age : 24
Âge de votre personnage : 26 ans
Classe : Héron niveau 3
Royaume : Sollvaec

MessageSujet: Re: Dis moi tes secrets, je te dirais les miens. [feat Merry] Terminé   
27.02.14 22:21

La jeune femme sembla se crisper instantanément. Loin de l'idée du blond de l'effrayer, il voulait seulement l'aider, entre minorité autant s'entre aider. Il posa un regard chaleureux sur la femme, il la plaignait, toujours avoir peur d'être découverte, ne pouvoir faire confiance à personne, quelle vie difficile! Lui pouvait être un ami, un confident, il n'avait que faire de sa marque, de ses parents. Pourquoi diable devrait-elle payer, souffrir pour un acte d'amour?

Elle vint jusqu'à lui, l'air aguicheur, mais il n'était pas dupe, il sentait le mal-aise derrière. Elle lui chuchota à l'oreille lui demandant de la suivre, préférant l'emmener loin du monde. Ne voulant pas que la tavernière se sente plus mal il la suivi sans un bruit, sans un mot, souriant d'un air satisfait, jouant le jeu. Ce n'était pas un rôle dont il avait l'habitude et, bizarrement, alors qu'ils jouaient la comédie, il se rougit légèrement, un peu gêné.

Ils arrivèrent dans, ce qu'il supposa être, ses appartements, il observa les lieux d'un air enfantin. Décoration féminine d'une femme assurée mais qui cachait un secret, sur les murs il pouvait lire, voir une partie de l'histoire de cette personne, une part de sa personnalité. La porte claqua, et avant que la panique ne s'empara de son interlocutrice il se dépêcha de prendre la parole, autant mettre les choses au clair le plus rapidement possible, il n'aimait vraiment pas embarrasser les gens.

-Pourquoi devrais-je avoir peur? Vous n'avez aucune animosité pour moi, pas plus que j'en ai pour vous! Je fais confiance à l'humanité, en la gentillesse naturelle des gens, à mes risques et périls parfois, je vous l'accorde. Lui répondit-il en souriant sur la fin. Je m'appelle Tomoé, ménestrel et Héron de Sollvaec.

Il dit cela en s'inclinant légèrement, bien sur il lui sourit. Quoi de mieux qu'un sourire pour se relaxer, avoir l'air inoffensif, puisqu'il l'était totalement. Il jeta un coup d’œil vers l'onguent.

-Alors vous avez besoin d'aide pour ça?


_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Kiréide
avatar
Merry
Messages : 94
Age : 23
Âge de votre personnage : 26 ans
Classe : Voleuse
Royaume : Kireïde

MessageSujet: Re: Dis moi tes secrets, je te dirais les miens. [feat Merry] Terminé   
28.02.14 11:19

Nous étions arrivés dans ma chambre, celle ci n'était pas des plus spacieuse, elle contenait quelques babioles acquises avec le temps mais sans grande valeur. En elle même la pièce pouvait être réconfortante pour sa taille non exagérée et ses murs d'une couleur sombre vous enfermant dans son enceinte. Il n'y avait qu'une fenêtre rideau ballant qui était fermée et donnait sur la place du marché. Le lit était dans le coin du mur vers la fenêtre. A son opposé se trouvait un bureau ou plusieurs rouleaux de parchemin se disputaient l'espace restant. Sur le mur à gauche de l'entrée était accrochées au mur, plusieurs lames brisées, c'était des restes de précédentes aventures, souvent les armes de mes adversaires. C'était peut être glauque mais j'aimais pouvoir me ressasser ces souvenirs, me rendre compte que si j'étais encore en vie, c'était car eux ne l'étaient plus. Les armes présentent ici appartenaient soit à des ennemis valeureux, pas de pauvres crèves la faim prêt à tout et n'importe quoi, des hommes qui avaient des convictions, une raison de me passer sur le corps, ou alors des alliés, des amis du passé mort à mes côtés. Je me demandais si quelqu'un comme Aric viendrait accrocher mes dagues un jour si c'était à moi de paraître sur ce mur. D'ailleurs le héron devait bien se douter qu'il n'était pas dans une Taverne classique, que nous avions un marché, un commerce de contrats et que ceux ci devaient aider les gens.

Beaucoup de pensées en quelques secondes. Je ne sais pas si c'était en leurs pouvoirs, à ces hérons, mais pour une raison inexplicable je me sentais... apaisée et avec toute la tristesse du monde sur les épaules. C'était la première personne "amicale" à rentrer ici.

Sans dire mot pour l'instant, j'allais lui prendre la chaise du bureau et je la plaçait devant le lit ou je m'asseyais.

Poussant un petit soupir de fatigue je lui répondais.
- Oui c'était ridicule de vouloir vous intimider.

Ahaha ! Vous êtes une bien bonne âme dans ce cas. Contrairement à vous, je n'éveille que la cruauté humaine voyez vous. Je suppose que comme vous n'êtes pas vraiment humain je peux vous faire confiance.

Je m'appel Merry, simple tavernière pour faire simple et... J'aide les gens en éliminant la mauvaise graine, je comprendrai que vous n'appréciez pas.


Il regarda son onguent, en effet, je ne savais pas bien utiliser ceci. Surtout que ce n'était pas pratique pour agir sur soit même selon les blessures. L'entaille allait de la cuisse en partant du haut du genoux jusqu'à la hanche, la partie la plus profonde se trouvant quelques centimètres avant la hanche. J'avais surtout peur d'empirer la situation.
Un peu gênée j’acquiesçais

- Si cela ne vous dérange pas oui...

Sans être totalement à l'aise, mais sans être trop prude en plus, je me relevais avec précaution, c'était idiot, mais parler de la blessure me faisait encore plus mal alors que rien ne changeait.
Je remontais ma robe quasiment jusqu'au ventre pour découvrir toute la plaie avant de m'enfoncer sur le lit collée contre le mur pour pouvoir bien tendre la jambe et le laisser observer. Comparé à celle de droite, elle était bien amochée... plus que ce que je croyais, la peur de la vérité m'avait empêchée de regarder combien la blessure était rougeoyante.

- J'espère ne pas vous mettre mal à l'aise. Je ne le suis pas moi même.
Voir le profil de l'utilisateur
Sollvaec
avatar
Tomoé
Messages : 293
Age : 24
Âge de votre personnage : 26 ans
Classe : Héron niveau 3
Royaume : Sollvaec

MessageSujet: Re: Dis moi tes secrets, je te dirais les miens. [feat Merry] Terminé   
11.03.14 20:35

La jeune femme lui tendit une chaise, dans laquelle il prit place, avant de s'asseoir sur son lit en face de lui. Il pouvait très bien la comprendre, elle était une ignominie aux yeux des hommes comme des Algiz, il semblait plus que normal qu'elle ne veuille accorder sa confiance.Pour lui sa nature n'était pas un si grand handicape, Algiz vivant parmi les humains il était relativement bien toléré par les deux peuples même s'il attirait parfois la haine, l'ignorance restait tout de même le sentiment majeur qu'il inspirait.

Il grimaça un peu quand elle parla "d'éliminer la mauvaise graine" comme pour lui confirmer qu'il son idée. Non c'est sur et certain il n'appréciait pas ce genre de chose! Il se demandait si le fait de tuer de gens servait vraiment. Était-ce bien utile au bout du compte? Ce genre de chose il ne les comprendra jamais, c'était tellement loin de ses idéaux.

Bon trêve de discussion, même interne, il fallait maintenant qu'il s'occupe de la demoiselle. Au fil de ses voyages il avait acquis quelques connaissances en médecine, il avait croisé des médecins, des pharmaciens, de bons conseils, des personnes blessées à aider et, surtout, lui. Il avait "testé" toute sorte de blessures et de remèdes sur lui, il était son plus grand cobaye, même si cela n'était pas toujours pratique. Essayez donc de vous faire un pansement sur l'omoplate... un vrai numéro de cirque! Elle remonta sa robe et il posa ses yeux sur la blessure. C'est seulement suite à ses paroles qu'il se rendit compte de la situation... plutôt gênant en effet. Il préféra outre passer ça, il était médecin à présent, pas de gêne!

-Il n'y a pas à l'être, j'ai une mission à présent je ne vois rien d'autre que votre blessure! Vous êtes votre blessure. Dit-il en souriant, tentant de détendre l'atmosphère.

Il regarda la jambe attentivement, mauvais coup pour sur, mais peut être moins grave qu'impressionnant. Il lança un regard à Merry comme pour s'excuser d'avance au cas où il lui ferait mal. Il lui prit la jambe pour mieux voir l'état de la plaie. Bon elle n'était pas infectée c'était un bon point par contre vu la profondeur il devrait sans doute faire des points... Les cours de coutures imposés par sa mère lui étaient utiles parfois, étonnement.

Il prit son onguent antiseptique, en prit un peu, le fit chauffer dans ses mains, il ne voulait pas le frigorifier et l'appliqua le plus délicatement possible qu'il put. Très concentré sur sa tâche il n'hésita pas à mettre les doigts dans la coupure lorsqu'elle était un peu profonde afin de faire ça bien. Cela lui prit un peu de temps et une fois qu'il eut fini il sortit de son sac sa gourde, un récipient pour y mettre de l'eau, une lotion désinfectante et enfin son kit de couture. Après s'être laver les mains il prépara l'aiguille et le fils puis la regarda un peu désolé.

-Bon je vous ai nettoyé ça par contre il va falloir que je... referme. J'ai déjà fait des points de suture ne vous en faite pas et j'ai même des pilules contre la douleur. Prête Merry? Demanda t-il un flacon d'antidouleur dans sa main.

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Kiréide
avatar
Merry
Messages : 94
Age : 23
Âge de votre personnage : 26 ans
Classe : Voleuse
Royaume : Kireïde

MessageSujet: Re: Dis moi tes secrets, je te dirais les miens. [feat Merry] Terminé   
16.03.14 12:20

La scène me rappelait fortement l'après combat avec Baal, cet enfoiré m'avait assommée par surprise pour s'occuper de moi. Me demander mon avis ? bien sûr que non ! Enfin, je lisais sur le visage de l'homme qu'il ne pouvait pas être aussi fourbe ! En tout cas je l’espérais car les apparences sont bien peu de choses au final. Qui se doutait de sa nature en le voyant dans la rue ? Qui se doutait aussi de la mienne en ce cas. Personne, et pourtant les deux petits détails qui nous affectent peuvent changer la perception de n'importe qui. Tout se base sur des jugements trop rapide.

Malgré tout, je me sentais un peu plus détendue, j'avais envie de lui parler. Le fait qu'il soit un héron ,étonnamment je le voyait comme quelqu'un détenant toutes les réponses que je cherchais. Comme une gamine il me fallait avoir le conseil d'un plus grand si on pouvait le dire ainsi. Comment vivait il sa différence ? Connaissait il un lieu ou l'on pouvait être tranquille ? Je n'étais pas sûre que cela puisse exister. Enfin lui, il avait l'air d'être un minimum toléré mais ce n'était pas la joie non plus. Enfin c'était seulement une immense joie qui s'emparait de moi, d'avoir quelqu'un en face de moi qui savait et qui n'allait pas me trancher la gorge. Pendant quelques secondes ces pensées me prirent à part et je ne sentais plus vraiment les douleurs actuelles. Sa voix me ramena à la réalité malgré tout.

- aha ! Je préférerai que vous me voyez autrement que comme une blessure si cela ne vous dérange pas. Suis je aussi moche que cette plaie ? Vraiment ?

Détendre l'atmosphère, même si je me la tendait toute seule très probablement.

Quand il posa ses mains sur ma jambe et fit ce qu'il de faire, surtout quand je comprit ou passait sa main, je blêmit tout en levant les yeux vers le plafond pour être sûre de ne pas voir cela. Mon imagination en plus d'une légère douleur apaisée par son produit, était plus forte que tout et je me fit toute blanche en l'espace de quelques secondes.

Tout se passa assez vite au final et nous arrivions à le deuxième étape.

- Non non sa ira. Je commence à avoir l'habitude en ce moment des aiguilles.. Je vais serrer les dents et essayer de ne pas me couper la langue. Allez y quand vous voulez.

J'espérais juste que l'action ne serait pas trop longue. En fait je n'avais pas l'habitude du tout.. Baal m'avait endormie en me tapant, du coup je n'avait plus ou moins.. rien sentie. La ce serait différent, long et douloureux. Mais il fallait bien ça pour montrer que j'avais un peu de cran mine de rien.
Voir le profil de l'utilisateur
Sollvaec
avatar
Tomoé
Messages : 293
Age : 24
Âge de votre personnage : 26 ans
Classe : Héron niveau 3
Royaume : Sollvaec

MessageSujet: Re: Dis moi tes secrets, je te dirais les miens. [feat Merry] Terminé   
17.03.14 11:11

Il sourit à la plaisanterie de la jeune femme, bien sur qu'elle n'était pas sa blessure mais il avait dit ça pour la rassurer, que la gêne disparaisse. Malgré toute la douceur qu'il cherchait à avoir elle gémit et elle détourna le regard, ce que le Héron approuva, parfois juste de voir ce que son corps subit rajoute de la douleur. C'est quand même fou ce que le mental peut avoir comme impact sur le physique.

Bon maintenant il devait rentrer dans le "vif" du sujet, sans mauvais jeu de mot, les anti-douleurs seraient pour plus tard mais pour l'instant il devait seulement se concentrer sur sa tâche, faire ça vite et bien. Certaines personnes en étant intensément concentrées avaient des manies, des gens se mordillaient les lèvres, tapaient du pieds, jouaient avec leurs cheveux... Pour Tomoé c'était autre chose, dans ces moments là il chantait, pas à tue-tête juste à lui même, souvent quelque chose de répétitif mais qui l'aidait à rester focaliser.

Alors qu'il avançait l'aiguille pour piquer pour la première fois la chair de l'aubergiste, il chanta une mélodie plutôt douce. Peut être celle-ci aura t-elle un effet calmant sur sa "victime", pensa t-il furtivement. L'expérience dans la plupart des domaines est quelque chose de bénéfique, la personne en possédant suffisamment était sure d'elle, confiante, rapide et on pouvait dire que le blond en avait dans le domaine des blessures. Malgré la longueur de la plaie il eut rapidement finit de la recoudre entièrement et, le plus important, efficacement.

Fier de lui il admira son oeuvre quelques secondes avant de tout nettoyer et ranger. Il sourit finalement à Merry, de contentement mais aussi en guise d'excuse pour l'avoir fait souffrir, il se souvint alors des anti-douleurs et il se dépêcha de les lui donner avec sa gourde.

-J'espère que ça a été, j'ai fait aussi vite que j'ai pu! En tout cas tu as été très courageuse... enfin vous... ça te va si on se tutoie? Je pense qu'on a passé le cape maintenant! Dit-il en rigolant.

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Kiréide
avatar
Merry
Messages : 94
Age : 23
Âge de votre personnage : 26 ans
Classe : Voleuse
Royaume : Kireïde

MessageSujet: Re: Dis moi tes secrets, je te dirais les miens. [feat Merry] Terminé   
19.03.14 19:45

Lorsque Tomoé piqua une première fois je failli me tailler la lèvre inférieur tellement je devais me retenir de tiquer. Je n'avais pas envie d'avoir l'air d'une fille douillette. Et puis au fond c'était forcément moins douloureux que le moment précis ou la lame avait initialement pénétrée ma jambe non ?

M'habituant à la douleur quelque peu calmée par les produits du Héron, je me laissait aller en écoutant les sons de sa voix. Une douce mélodie qui nous enfermaient dans une petite bulle aussi grande que le portée de sa voix.

Finalement ce ne fût pas plus long que ça. Je souriais de soulagement il fallait le dire quand même ! Normalement je n'avais plus à m'inquiéter de cette jambe, il faudrait juste faire attention à ne pas tirer sur les sutures avant que la plaie ne soit totalement guérie.

Je buvais avec envie à la gourde qu'il me tendait, elle contenait un anti douleur de ce qu'il avait dit plus tôt, mais pire que ça, je mourrais juste de soif et cela désaltérait autant que de l'eau au final, tant mieux.

- Merci du compliment, mais il en faut autant pour aller trifouiller le corps de quelqu'un. Je n'aime pas la vue des blessures.

Je rigolais à sa remarque, la situation avait changée du tout au tout. C'était le genre d'instant où vous aviez l'impression de connaître quelqu'un depuis un moment alors qu'il n'en était rien. Je restais consciente qu'il était encore un quasi parfait inconnu.

- Oui tu peux me tutoyer. Passer un cap hein ? Je pense oui, tu es la première personne pour qui je me suis mordue la lèvre. finissais-je en voulant l'inciter à la légèreté après tout ceci.

N'osant bouger je restais encore sur le lit, j'essayais pourtant de déplacer ma jambe, mais la sensation nouvelle de ces nouveaux fils me donnaient l'impression qu'ils allaient céder au moindre mouvement !

- Je n'ai pas trop envie de bouger excusez moi... Vous resteriez encore un peu ? Je pense que la moindre des choses et de vous offrir le gîte pour la durée de votre séjour. Enfin.. de Ton séjour. Je vais avoir du mal à m'y faire.

Oui, au final, je ne parlais de personne à la deuxième personne justement... Les gens se résumaient à être des clients pour moi ou des collègues, seuls ces derniers d'ailleurs se faisaient tutoyer par mes soins. Le reste de mes relations étant très distantes et très souvent professionnelle en fait. Je me faisais d'ailleurs une réflexion immédiate, je n'avais jamais eu d'amis à proprement parlé et pourtant je ne m'en étais jamais rendue compte. C'était étrange comme sensation d'un coup.
Voir le profil de l'utilisateur
Sollvaec
avatar
Tomoé
Messages : 293
Age : 24
Âge de votre personnage : 26 ans
Classe : Héron niveau 3
Royaume : Sollvaec

MessageSujet: Re: Dis moi tes secrets, je te dirais les miens. [feat Merry] Terminé   
20.03.14 20:41

La jeune femme sembla soulagée que le travail soit finit, et ça pouvait se comprendre, ce n'était pas particulièrement agréable de se faire recoudre. D'ailleurs le blond aussi fut soulager de tout ranger, il n'aimait pas faire du mal au gens, même si c'était pour leur bien. Une fois le tout dans son sac il s'essuya le front, preuve de sa concentration intense pour faire de son mieux. Merry l'avait trouvé courageux? Il n'y avait vraiment pas de quoi.

-Je suis habitué à "trifouiller" dans le corps humain, comme tu dis. Je suis plutôt maladroit et je ne me bats pas, me promenant le plus souvent seul je suis mon propre médecin. Je me soigne et me recouds tout seul!

Pour preuve de ses dires il leva la manche de son tee-shirt pour lui montrer les quelques cicatrices, plus ou moins récentes, qui parcouraient son bras, tout en rigolant. Autant vous dire qu'il était rapidement devenu ambidextre.

Elle semblait reprendre des forces, mais surtout des couleurs, assez vite, la douleur passerait en un rien de temps avec ce qu'elle avait prit surtout que le moral semblait aller. Quand l'esprit se veut aussi léger aussi vite après une intervention douloureuse, le corps suit! C'est pourquoi le ménestrel ne put s'empêcher de rire à sa remarque, il est vrai qu'il n'était pas courant de se blesser de la sorte pour quelqu'un.

Quand il l'a vu essayer de bouger il tendit le bras par réflexe pour l'en empêcher tout en grimaçant. L'empathie que voulez vous, plus forte que tout! Il fallait qu'elle se repose, qu'elle reste immobile durant un moment. Heureusement pour Tomoé elle semblait avoir comprit d'elle-même, lui qui avait déjà essayé d'agir normalement après s'être recousu et avait fait sauter tous ses points, il savait ce que ça pouvait faire d'être trop impatient.

-Tu vas rapidement t'y habituer crois moi. Tutoyer quelqu'un est plus facile qu'on ne le pense, c'est une habitude qu'on prend vite.  Merci de la proposition, j'accepte avec plaisir je ne savais où dormir! Puis je suis ton médecin je me vois donc dans l'obligation de rester jusqu'à ce que tu puisses te lever seule au moins!!

Il lui dit ça en souriant et voyant passer dans les yeux de Merry une lueur de tristesse, il ne put que lui sourire le plus chaleureusement qu'il pouvait, étant une amie à présent il ne se permettait plus de lire dans ses pensées.

-Tu as besoin de quelque chose? Je peux faire quoi pour t'aider? Dis-moi tout!

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Kiréide
avatar
Merry
Messages : 94
Age : 23
Âge de votre personnage : 26 ans
Classe : Voleuse
Royaume : Kireïde

MessageSujet: Re: Dis moi tes secrets, je te dirais les miens. [feat Merry] Terminé   
22.03.14 17:15

Le héron était prévenant, c'était agréable. Enfin je ne voulais pas retenir quelqu'un alors qu'il n'avait aucunes obligations envers moi, c'était plutôt l'inverse cette fois ci.

- aha, restez donc si vous le souhaitez. Mais je ne veux pas perturber vos plans. Si vous devez partir faite le .

Voyant que j'étais obligée de rester cloîtrée sur ce lit pour l'instant, je me mettais dans une position plus agréable et bien renfoncée sur le lit. La journée serait longue à rester ici mine de rien...
Enfin si il souhaitez discuter, j'avais pleins de choses à lui dire ! C'était la première personne me voyant "entière" sans que je ne lui cache quoi que ce soit. L'impression qui s'en dégageait était nouvelle à mes yeux et perturbante.

- Tu es bien enthousiasme à ce que je vois. Tu ne peux rien faire de plus pour l'instant je pense. Si cela ne te dérange pas, j'aimerai en apprendre plus sur mon docteur. finissais-je en souriant.

Il est vrai que le mystère entourait ce jeune homme. Il aidait les gens, mais par tous les dieux comment pouvaient il avoir survécu aussi longtemps sans se battre ! Je ne doutais pas de sa bonne foi mais c'était tellement.. irréaliste ! Surtout pour un Algiz voyageant au travers d'une terre comme Kireïde par exemple. Voyant qu'il était toujours sur sa chaise, je me dis que ce n'était l'endroit le plus confortable pour discuter. Je savais de quoi je parle, elle me faisait un mal de dos fou lorsque je me mettais au bureau pour écrire différentes missives ou autre.

- Veux tu t'asseoir à côté de moi ? Au bout d'une heure ton corps réclamera clémence sinon .

J'étais vraiment légère dans mon ton, cela me surprenais d'ailleurs. Comme quoi nous ne nous connaissions pas toujours aussi parfaitement que nous pouvions le penser. Le fait de n'avoir rien à craindre à priori, était libérateur. Je pouvais parler à cet homme sans avoir une appréhension qui me faisait des noeuds dans l'estomac, aussi je pouvais lui parler sans être et sans craindre une forme d'hypocrisie. De plus ses talents particuliers m'en empêcherait, même s'il avait préciser ne plus les utiliser tout à l'heure dans la salle.
Voir le profil de l'utilisateur
Sollvaec
avatar
Tomoé
Messages : 293
Age : 24
Âge de votre personnage : 26 ans
Classe : Héron niveau 3
Royaume : Sollvaec

MessageSujet: Re: Dis moi tes secrets, je te dirais les miens. [feat Merry] Terminé   
23.03.14 0:55

Des plans ou des obligations? Il n'avait pas ce genre de choses dans sa nouvelle vie, et c'est d'ailleurs un des points qu'il jugeait positif lorsqu'il avait quitté Sollvaec. Il n'avait de compte à rendre à personne, il pouvait faire ce qu'il voulait quand bon lui semblait. Et à présent son souhait était de rester au près de cette demoiselle pour l'assister, et l'aider du mieux qu'il pouvait, ce n'était pas dans sa nature de laisser quelqu'un ainsi.

-Mes plans... Je ne prévois jamais ce que je vais faire je suis donc tout à toi! Lui dit-il en souriant.

L'enthousiasme était en effet un mot qui le qualifiait, une qualité pour certains mais aussi un défaut pour d'autres, des personnes ne supportant pas son exaltation. Quand on est seul mieux veut garder le moral, de plus il était plutôt naïf, soit une pure "petite" boule d'insouciance et d'amour. Il avait, dès son plus jeune âge, apprit à aimer le monde, sous presque toutes ses formes, ainsi un rien pouvait l'enthousiasmer.

La jeune femme voulait en savoir plus sur lui mais qu'avait-il réellement à lui apprendre? Sa demande le surprit puisqu'en général il était le confident plus que le confesseur, ses rencontres sur la route ne l'amenait pas forcément à parler de lui. De toute façon ce n'était pas quelque chose qu'il avait l'habitude de faire, se mettre en avant, du moins pas son histoire.

Merry lui ayant proposé un coin de son lit pour poser ses fesses il accepta avec plaisir, s'il allait passer la journée là autant être bien installé, en lui souriant chaleureusement. En tout cas elle semblait vraiment heureuse de la présence du héron, ce qui n'était pas toujours le cas de tout le monde. Cela faisait chaud au cœur de se sentir accueillit de la sorte, c'est pourquoi il voulu lui répondre le plus sincèrement possible.

-Et bien que dire... Je n'ai pas l'habitude de faire ça, lui avoua t-il un peu gêné. Alors je suis né et j'ai été élevé à Sollvaec, comme tous les hérons, dans les hautes sphères de la société. Mais je n'ai jamais été comme les autres, j'ai toujours préféré me balader dans la ville plutôt que d'aller à tous ces cours ennuyeux. Mes parents n'ont pas voulu perdre de temps avec moi alors ils m'ont laissé faire. La cité ne me suffisant plus j'ai préféré partir... je ne supportais plus toutes les inégalités et j'ai prit comme résolution d'aider le monde à ma façon.

Il se gratta la tête. L'aubergiste semblait attendre plus d'informations... il marqua donc un petit temps avant de reprendre.

-Je suis donc parti il à 20 ans et depuis 5 ans je parcours Meinarest en chantant. Parce que bon, comme je ne supporte pas la violence ni les armes et que je ne suis pas particulièrement doué, je me sers de ma voix pour tout, pour vivre et survivre. C'en est assez ou tu veux savoir quelque chose d'autre? Je n'ai pas l'habitude de parler de moi...

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Kiréide
avatar
Merry
Messages : 94
Age : 23
Âge de votre personnage : 26 ans
Classe : Voleuse
Royaume : Kireïde

MessageSujet: Re: Dis moi tes secrets, je te dirais les miens. [feat Merry] Terminé   
23.03.14 2:20

Sollvaec mmh..  je ne connaissais vraiment pas cette région de Menareist, vraiment pas. C'était un homme au grand cœur finalement, il ne fallait pas beaucoup de temps pour s'en apercevoir remarque. Il méritait un grand respect pour ça d'ailleurs.
Algiz ou pas, je ne comprends pas pourquoi quelqu'un voudrait lui faire du mal. La seule raison pour laquelle on voudrait le tuer, c'est car il a la faculté de vous montrer en face votre propre cruauté devant sa pureté. Nous étions de deux mondes assez différents en fait.

- Tu peux arrêter si tu veux. Je n'ai pas beaucoup voyager, peut être pourrais tu me raconter comment est Sollvaec non ? Vraiment c'est un lieu aussi mystérieux qu'inconnu pour moi.

Enfin, je repensais à ce qu'il disait et à nouveaux une chose me gênait. Je voulais bien qu'il m'explique sa façon de survivre mais concrètement. Car les autres hommes en pleine nature, les brigands, les mercenaires etc... étaient de vrais tueurs qui ne cherchaient que profit et gloire pour certains. Surtout les vieux soldats repentis.

- Ta voix est belle Tomoé, mais j'aimerai que tu m'explique comment elle t'a gardée en vie quand moi même j'ai du mal à m'en sortir armes aux poings. Désolé de dire ça je sais que tu n'apprécie pas.

Je me demandais si le Héron avait vu le mur au fond de la pièce. Plusieurs armes brisées y étaient accrochées, la plupart venaient de personnes que j'aimais et qui étaient mortes sous mon services ou seules, et l'autre partie de ces armes provenaient d'ennemis valeureux. Mon regard passa de ces lames brisées aux yeux de Tomoé, je fis un peu la moue. Il donnait l'impression d'être sur le mauvais chemin. Mais j'étais convaincue que le pacifisme ne pouvait pas.. n'avait pas le droit d'excuser tout le monde. Certaines à mes yeux du moins, ne pouvaient trouver leurs saluts que dans la mort.

Pour changer mes pensées je partais sur autre chose.
- Ce n'est pas trop long de prendre les routes entres les villes et villages ? Tu es seul aussi ? la compagnie ne te manques t'elle pas ? pouvoir parler, partager un repas autour d'un campement au tombé de la nuit. Ce genre de choses quoi !






Voir le profil de l'utilisateur
Sollvaec
avatar
Tomoé
Messages : 293
Age : 24
Âge de votre personnage : 26 ans
Classe : Héron niveau 3
Royaume : Sollvaec

MessageSujet: Re: Dis moi tes secrets, je te dirais les miens. [feat Merry] Terminé   
23.03.14 15:16

Que pouvait-il dire sur Sollvaec, cité-état religieuse faussement idyllique? De ce qu'il avait entendu les gens considérait cet endroit comme un lieu saint mais aussi tranquille, paisible et "bon enfant". Que ceux qui pensaient ça étaient loin de la réalité si loin! Autant mettre son amie en garde des clichés répandus dans Meinarest et qui ne correspondaient pas au quotidien de tous les habitants.

-Sollvaec est grande et superbe, on peut le dire, mais c'est le cas uniquement pour les plus hauts quartiers où le luxe, la beauté et la grâce sont présents dans tous les coins. Pourtant il existe une face cachée que peu de gens connaissent puisqu'au bas de la cité c'est la misère qui règne. Je n'ai pas supporté l'hypocrisie des miens et je suis parti.

Lorsqu'il croisa le regard de Merry il se rendit compte que quelque chose la tracassait. Comme beaucoup de monde elle avait du mal à comprendre comment il avait fait jusqu'à présent pour vivre en voyageant seul et non armé, il est vrai que ce n'était pas très habituelle. La remarque le fit rire, mais aussi réfléchir, il fallait qu'il trouve un moyen de lui expliquer de manière explicite ça manière de faire. Il se dit donc qu'il était plus simple d'opter pour du concret.

Mais avant qu'il ne put répondre la femme aux cheveux blancs tourna la tête vers son mur où reposait des restes d'armes. Bien sur leur vision n'enchanta pas le héron même s'il pouvait comprendre les raisons de cette exposition, ce n'était pas la première fois qu'il voyait ça. Si elle se battait elle aurait d'autant plus de mal à comprendre l'idéologie du ménestrel, son idée lui paru d'autant plus pertinente.

Il la laissa terminer, a priori son mode de vie lui semblait inconcevable. L'idée le fit rire, c'est vrai qu'il n'était pas comme la plupart des gens à partir en groupe armé.

-Ma voix n'est pas simplement belle, tu vas voir! Penses à quelque chose qui te rend triste ou qui te met hors de toi, vas y concentre toi, ressens de ces sentiments! Il marqua un temps. C'est bon?

Sans vraiment attendre de réponse il entama une de ses chansons qui savent apaiser les cœurs ainsi la jeune femme pourrait vraiment comprendre ce qui l'aidait à rester en vie dans ce monde. Mais bien sur ce n'était pas sa seule technique de survie.

-Et puis... je cours vite! Dit-il avant de laisser échapper un éclat de rire. Sinon je rencontre des gens durant mes voyages, des compagnons d'infortune. Mais je ne suis jamais seul puisque l'un de mes donc me permet de communiquer avec la nature, et c'est fou ce que les éléments, les animaux ou les plantes ont à dire, crois moi! A ton tour maintenant, qui es-tu?! Demanda t-il en souriant.

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Kiréide
avatar
Merry
Messages : 94
Age : 23
Âge de votre personnage : 26 ans
Classe : Voleuse
Royaume : Kireïde

MessageSujet: Re: Dis moi tes secrets, je te dirais les miens. [feat Merry] Terminé   
23.03.14 17:13

Au final la description de Sollvaec correspondait à toutes les cités importantes de notre monde. Helios était belle qu'en surface, je ne doutais pas une seconde que la capitale Asmosienne souffrait de la même inégalité.
Enfin quelque chose d'intéressant se produisit, le Héron commença à chantonner pour me montrer sa manière de survivre. C'est étrange à décrire mais presque contre ma volonté je me sentais apaisée par cette mélodie, non pas que je ne pouvais plus penser, mais étrangement vouloir du mal à Tomoé semblait impossible.

Je demandais à voir cela dans une situation réelle mine de rien, cela devait être assez impressionnant tout de même. Le souvenirs que j'avais choisis était récent, c'était celui de mon combat en compagnie du soldat nommé Baal. Nos adversaires étaient prêts à se sacrifier pour ? Pour rien et je me souvient avoir ressentie une profonde tristesse en pensant au fil de leurs vies qui allaient se couper en même temps que leurs chairs lorsque nos lames les firent taire.


- Tes voyages doivent être particuliers mon ami. Tu me fais sourire même si j'ai du mal à imaginer comment tu peux parler avec la nature. A chaque fois qu'elle m'a parlée c'était pour essayer de me fourrer dans le ventre d'un loup .

Certainement que les Algiz, même en forme humaine avaient de nombreuses affinités avec les animaux "normaux", il me semblerait normal que cela soit le cas. L'espece que représentait un Algiz influençait sûrement le rapport avec les animaux aussi, par exemple un tigre serait plus facilement impressionnant pour les autres alors que le Héron n'avait pas tant d'avantage que cela dans la nature. Bon, je sais juste que les gens comme Tomoé ont quelques... talents particuliers qui peuvent changer la donne, lire dans les pensées me semble assez efficace quand même !

Evidemment il me fallait parler du passé à présent . J'essayerai de faire ça vite et bien.

- "J'ai vue le jour dans un petit village d'Ilmyde, quelques temps après ma naissance mon père fût faussement accusé par les habitants et il fut tué. Pour nous éviter ce sort, certains aidèrent ma mère et moi même à fuir en Kireïde. Encore après je perdis ma mère et fut recueillis par ce que je croyais être un clochard au début. Il s'avérait être le chef d'une bande de malfrat qui m'appris à me battre et à voler, ce que je fis jusqu'a à mes seize ou dix sept ans environ.

Je toussais un peu entre temps afin d'éclaircir ma voix et de laisser le temps à Tomoé de comprendre ce que je venais de dire, je repris.

- Plus tard j'ai rencontré un homme dont je suis follement tombée amoureuse, après un certain temps de relation, j'ai décidée de lui faire confiance et de lui parler de... ma marque. Il n'a pas comprit et pour résumer, sa vie l'a quittée. Ne me juge pas s'il te plaît, c'était lui ou moi.

Pour parler d'autres chose je me suis mise à travailler ici pendant trois ans avant d'en devenir la gérante lors du départ de l'ancien tenancier
(que j'avais tué pour de bonnes raisons encore évidemment) Et depuis j'ai fais de cet endroit ce que tu en vois aujourd'hui. Mais tu te doutes bien que ce n'est pas qu'une pauvre taverne remplie d'ivrognes... je n'aurais pas besoin d'armes sinon. Tous les hommes que tu vois dans la salle, ceux armés surtout sont des clients.. "différents", ils consomment des contrats en plus de la bière ahah si tu vois ce que je veux dire. souriais-je.

Avec la nature grandement pacifiste de Tomoé, je me voyais obligée de le rassurer immédiatement, il ne fallait pas qu'il me prenne non plus pour une criminelle de sangfroid.

- Rassure toi Tomoé. Je ne tue pas par envie. Comme je te l'ai dis plus tôt, j'aide le monde à ma manière. Tu sais chanter, je sais me battre voilà tout. Et les gens qui m'aident via les infos que je leurs donnent, ciblent toujours de mauvaises personnes. J'espère que tu ne regrettes pas de m'avoir soignée. finissais-je presque gênée de lui avoir dit tout ça. Les effets de son chant étaient encore présent et me donnaient l'impression d'être une horreur à présent. Quelle sensation horrible pourtant je n'allais pas renier ma vie pour quelques phrases qu'il avait pu prononcer.


Voir le profil de l'utilisateur
Sollvaec
avatar
Tomoé
Messages : 293
Age : 24
Âge de votre personnage : 26 ans
Classe : Héron niveau 3
Royaume : Sollvaec

MessageSujet: Re: Dis moi tes secrets, je te dirais les miens. [feat Merry] Terminé   
26.03.14 21:24

Le Héron n'avait pas l'impression que ses voyages soient vraiment particuliers, ils étaient agréables pour la quasi-totalité, sinon il ne serait pas nomade mais de là à dire qu'ils étaient singuliers... Les voyages ne l'étaient pas tous? Puis finalement c'est plutôt lui qui se demandait comment faisait les autres pour vivre et se déplacer avec autant de grigris tranchants, coupants avec eux, il serait mort depuis longtemps s'il avait un tel attirail.

Autre élément qu'il avait du mal à comprendre: le fait que les gens ne communiquent pas avec la nature! C'était plutôt ahurissant. Quoi de plus simple que d'écouter les chuchotements du vent, les crissements, sages, des arbres...? Mais bon la remarque le fit rire ce n'était pas vraiment la première fois qu'on lui disait ça, beaucoup de gens le prenaient pour un ahuri, voir un fou, à cause de cette capacité.

-C'est moi qui ne sais pas comment tu fais! Puis si tu veux vraiment savoir nous n'aurons qu'à partir ensemble une fois, comme ça tu pourras vraiment voir si ma manière de voyager est si "particulière"! Pour ce qui est de la nature, c'est juste que tu ne dois pas bien l'écouter, ne le prend pas mal, beaucoup interprètent mal! J'ai une idée! Si on voyage ensemble j'essayerai de t'apprendre à écouter, enfin si ça te dit.

La jeune femme n'était pas obligée d'accepter, il savait très bien que ses propositions n'étaient pas très conventionnelles mais après tout il n'avait rien à perdre. Avoir une compagnie humaine était agréable, puis il se sentait bien avec Merry, l'idée lui était donc venue naturellement.

Elle raconta ensuite son histoire, bah oui chacun son tour, il n'y avait pas de raison, mais elle sembla gênée de le faire. Elle se justifiait presque à chaque fois qu'elle disait avoir tuer quelqu'un, peut être une attention envers l'Algiz pacifique qu'elle ne voulait pas froisser. Il retint un sourire flatté pour ne pas le vexer, après tout son histoire ne se prêtait pas à ça. Quand elle eut fini il la regarda des les yeux, quelle personne courageuse, malgré tout ce qu'elle avait traversé, on pouvait dire qu'elle s'en était bien tirée, elle avait un toit, de quoi manger, un "métier".

-Ça ferait... un bon bouquin. Lâcha t-il histoire d'alléger l'atmosphère. Plus sérieusement je t'admire, ça n'a vraiment pas du être facile. Mais tu n'as pas à te sentir mal pour moi je peux comprendre que les gens se battent, se tuent, ils ont appris à être comme ça. Comment pourrais-je blâmer quelqu'un pour agir comme on lui a appris à faire?

Il espéra que ses paroles la soulage un peu, puisque sur la fin elle avait l'air plutôt mal dans sa peau. Et, comme pour assurer ses dires, il lui sourit chaleureusement, lui tapotant la jambe.

-Je suis heureux d'avoir pu t'aider!

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Kiréide
avatar
Merry
Messages : 94
Age : 23
Âge de votre personnage : 26 ans
Classe : Voleuse
Royaume : Kireïde

MessageSujet: Re: Dis moi tes secrets, je te dirais les miens. [feat Merry] Terminé   
03.04.14 19:34

Au final Tomoé se voulait rassurant et compréhensif. Je me demandais bien quels genres de méfaits il avait pu commettre, à vu d'oeil, aucun je dirai. Mais ce n'était pas possible d'être blanc, même un tout petit quelque chose il avait forcément fait une bêtise. Cela serait une question à poser plus tard.

- Merci à toi, c'est gentil de le prendre ainsi.

Sa proposition de voyage était une bonne idée, les choses allaient peut être bouger à la frontière Ilmyde alors peut être que se trouver la bàs me permettrait de glaner des informations utiles pour la suite, lorsque la guerre éclaterai et que les réfugiés des campagnes commenceraient à arriver en ville. Bon la frontière étant un désert il n'y aurait pas grand monde, mais les gens avaient tendance à fuir vers la ville dès qu'une armée grondait aux portes du pays.

- Nous pourrions voyager ensemble en effet. Je veux bien suivre tes leçons "d'écoute". Suivrais tu des leçons de défenses ? Je serai plus rassurée si tu savais au moins te défendre. Qu'en dis tu ?

La proposition était sérieuse, mais je m'attendais à ce qu'il refuse catégoriquement un tel engagement. Il avait plus à y gagner que ce qu'il pouvait croire. Connaître un maximum de choses était vital pour survivre aujourd'hui et le combat, même non létal était utile.

Enfin je voulais rebondir sur les dires du héron. Les gens avaient ils vraiment appris à se tuer ? Je pense juste que c'était un instinct présent en chacun d'entre nous et que personne n'avait besoin de nous l'apprendre.

- Mon ami. Ne penses tu pas que l'homme est juste mauvais ? Peut être pas totalement, mais il a une part d'ombre en lui et c'est celle ci que l'on exploite pour être un bon guerrier. Car un bon bretteur, au delà de son apprentissage, il décide de suivre cette formation, une formation de tueur. Même si ses objectifs sont nobles, le fait de savoir tuer c'est comme dompter l'ombre qui est en nous.

Je marquais une courte pause avant de reprendre rapidement, juste le temps que Tomoé s’imprègne de mes mots.

- Dis moi, te laisserais tu tuer plutôt que d'abattre ton agresseur ?

La question était un piège, si il répondait non, comme je l'espérai, je pourrai lui faire comprendre ce que j'entendais pas "avoir une part d'ombre" en sois. Et puis cela répondrai à la question que je me posais plus tôt. Etait il blanc de tout crime (même infime !) .
Voir le profil de l'utilisateur
Sollvaec
avatar
Tomoé
Messages : 293
Age : 24
Âge de votre personnage : 26 ans
Classe : Héron niveau 3
Royaume : Sollvaec

MessageSujet: Re: Dis moi tes secrets, je te dirais les miens. [feat Merry] Terminé   
04.04.14 22:58

Il fut heureux de voir que sa proposition de voyage plaisait, il était agréable de parcourir les chemins avec quelqu'un à ses côtés, surtout si cette personne était ouverte d'esprit. Il pourrait ainsi lui faire découvrir des endroits que la jeune fille ne connaissait surement pas. Il fut d'autant plus contente en apprenant qu'elle voulait bien essayer d'écouter les éléments, elle verrait bien que le vent est un grand bavard!

Par contre la proposition qui suivit lui plut beaucoup moins, d'ailleurs cela avait du se voir sur son visage, il n'avait pas pu s'empêcher de faire une sorte de grimace de désapprobation. Involontairement il avait sans doute répondu à la marquée, mais il n'y pouvait rien, l'idée même lui faisait s'hérisser les poils de ses bras. Même s'il comprenait que cela la rassure, il avait ses propres techniques de défense, peu habituelles c'était sur et certain mais relativement efficaces puisqu'il était toujours en vie.

-Je suis désolé, je ne peux vraiment pas! Je suis comme allergique aux armes et à la violence, ça ne me réussi pas du tout. Puis j'ai survécu jusque là, je sais comment m'en sortir, ne t'en fait pas. Lui assura t-il en souriant.

Il semblait que quelque chose, tout de fois, continuait à la perturber, elle était intriguée par ses dires, du moins c'est ce qui lui semblait. Et a priori il avait vu juste, sa théorie de la reproduction sociale ne lui apparaissait pas comme très convaincante. Son idée de l'homme était bien plus noire que celle du blond, cela pouvait se comprendre, la vie n'avait pas été tendre avec elle. Il la regarda avec bienveillance.

-Je suis moins catégorique que toi, je pense simplement que pour l'instant, avec les tensions, la haine et la violence ambiantes il semble naturel que les gens agissent en conséquence. Les parents on vu les leurs se battre, ils se sont battus donc ils apprennent à leurs enfants à faire pareil.

Sa dernière question le surprit mais il y répondit sans la moindre hésitation et tout à fait honnêtement.

-Oui! Ne va pas croire que je veuille mourir mais s'il n'y a pas d'autres solutions, vraiment pas d'autre, je préfère mourir que faire du mal à quelqu'un. De toute manière je suis dans l'incapacité de blesser volontairement une personne. Tu dois trouver ma réaction étrange je suppose... pourtant j'ai déjà failli mourir, certaines rencontres ce sont mal passées, je n'ai jamais répliqué il me semble.

Il passait surement pour un hurluberlu ou un grand naïf mais il n'avait fait que lui dire la vérité.

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Kiréide
avatar
Merry
Messages : 94
Age : 23
Âge de votre personnage : 26 ans
Classe : Voleuse
Royaume : Kireïde

MessageSujet: Re: Dis moi tes secrets, je te dirais les miens. [feat Merry] Terminé   
04.05.14 14:48

Les réponses du hérons me laissèrent pantoise tellement elles irradiaient la vérité. comment pouvait on se laisser tuer de la sorte, enfin bref, j'espère ne jamais avoir à voir une telle scène sans pouvoir agir.
Il était toujours intéressant d'apprendre d'autres manières de vivres auprès des autres pour améliorer sa propre existence. Je pense sincèrement que passer un peu de temps avec cet homme serait bénéfique.

- Et bien tu es surprenant Tomoé. C'est tout à ton honneur de ne pas vouloir blesser ton prochain. Mais de par leurs actes, ne pense tu pas que certains méritent la mort et qu'aucun pardon n'est possible ? Certes nous tuons pour nous défendre, mais certains se complaisent dans le meurtre gratuit et dans l'horreur, la torture et j'en passe.

Je n'arrive pas à comprendre pourquoi tu pourrais leur abandonner ta vie. Si nous avions tous un prix, tu vaudrais bien plus que ça.  


Je me perdis un peu dans son regard le temps de réfléchir à ces mots. Oui, nous venions d'exposer clairement nos points de vues et nous savions à quoi nous attendre.

- Pour parler de choses plus gaies. Si tu veux encore que nous voyageons ensemble. Nous pourrions aller à Sollvaec non ? A moins que remettre les pieds la bas ne te hante.

Un coup résonna deux trois fois à la porte de la chambre et celle ci s'ouvra avant que je ne l'autorise. C'était Aric, après quelques reproches sur son intrusion je lui demandai de préparer une chambre pour Tomoé. Ceci était fait.

Tomoé:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Sollvaec
avatar
Tomoé
Messages : 293
Age : 24
Âge de votre personnage : 26 ans
Classe : Héron niveau 3
Royaume : Sollvaec

MessageSujet: Re: Dis moi tes secrets, je te dirais les miens. [feat Merry] Terminé   
15.05.14 17:36

La jeune femme sembla surprise des réponses du blond, pourtant celui-ci n'avait fait que dire la vérité, il avait répondu le plus sincèrement et simplement possible. Mais malgré ses explications l'aubergiste n'avait pas l'air de concevoir la manière dont il vivait, envisageait les choses, ce qu'il pouvait comprendre, après tout ils vivaient dans un monde plutôt violent près à exploser. Il lui sourit gentillement suite à sa remarque sur la valeur de sa vie, qui selon elle vaudrait plus que certains.

-Merci pour le compliment mais je pense que tout le monde a le droit de vivre... De toute manière je suis complètement incapable de faire volontairement du mal à quelqu'un, alors le tuer...

Elle relança ensuite la discussion sur un sujet plus léger: le voyage. Quoi de mieux que voyager avec quelqu'un que vous appréciez! Parce que oui, Tomoé considérait déjà Merry comme son amie, il faut dire qu'il accordait sa confiance et son amitié assez rapidement en règle générale. Aller à Sollvaec? Pourquoi pas, si l'une des missions de la Marquée devait la conduire là bas, pour sa part même si ce n'était l'endroit qu'il préférait sur Meinarest il n'y voyait aucun inconvénient.

-Hé bien j'y ai grandit donc si tu y cherches quelque chose ou quelqu'un je pourrais surement t'aider! De toute manière peu m'importe la destination, j'aime voyager, ce sera un honneur de le faire avec toi, une fois que tu seras remise.

A peine eut-il prononcé ces mots qu'on toqua à la porte et qu'un homme entra, il allait conduire le ménestrel à sa chambre. Il se mit rapidement d'accord avec Merry, ils partiraient dans quelques jours, le temps que sa plaie aille mieux, le blond pouvant l'aider à en prendre soin. Dans ce laps de temps ils trouveront bien où aller, quoi chercher.

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Dis moi tes secrets, je te dirais les miens. [feat Merry] Terminé   

 

Dis moi tes secrets, je te dirais les miens. [feat Merry] Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dis moi tes secrets, je te dirais les miens. [feat Merry] Terminé
» [Film] STAR WARS: Secrets of the Rebellion.
» Les niveaux secrets
» Pins secrets !
» action des services secrets dans l'entre 2 guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum