Partagez | 
 

 Liberté retrouvée ? |Pv : Naberius|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité

MessageSujet: Liberté retrouvée ? |Pv : Naberius|   
18.03.14 23:21

Échappons-nous



- Tu ne bouges pas de ce périmètre.

Avait dit le Grand frère poule, sérieux qui plus est, son air renfrogné, sa mine sérieuse et quelque peut sévère.
Elle hochait, doucement la tête. Il l’embrassait le front. Puis il tournait doucement les talons pour partir faire elle ne sait quoi. C’est une chose qu’elle apprécie chez lui. Il n’est pas envahissant. Il est toujours là pour lui prêter sa force et son oreille, toujours là pour la prendre dans ses bras quand elle le souhaite. Il est toujours là pour, finalement, sécher les larmes silencieuses de cette demoiselle.
Car elle est malheureusement ainsi, elle souffre en silence, elle ne dit rien sur sa situation, elle ne crie pas, elle ne laisse rien transparaitre. Douce et silencieuse.

- Je suis sérieux ! Tu ne bouges pas !

Avait-il répété. Sur et certain du fait qu'elle n’obéirait pas. Il était sérieux, véritablement sérieux. Si elle bougeait, elle était sûre de se faire gronder, réprimander, Ou pire, de subir une punition encore plus loufoque que les dernières !
Une fois hors de sa vue, elle souriait, se tournant d’un côté, puis de l’autre pour, finalement, prendre le chemin d’un sentier paisible et fleurie. En bord de côte.
Des fleurs. Elle adore ça, elle a toujours eu la main verte. Souriant, elle oubliait la mise en garde de cet homme. Haussant les épaules, elle partait finalement en catimini, sans qu’il ne puisse la voir, échappant, une nouvelle fois, à cette surveillance inexistante.

Elle se promenait d’un pas léger, direction cette allée fleurie qui ne cesse de lui faire de l’œil. Si elle a une idée en tête, elle n’ira jamais dans le sens contraire, qui plus est… Elle sait comment se faire pardonnée.
Souriante, elle s’engageait finalement sur ce chemin parsemé de fleurs variées. Blanche, bleue, violette, rouge, rose. Tant de couleur que ne cesse de lui rappeler un bel Arc en ciel. Elle les cueillait avec grande délicatesse. Quand bien même était-elle parfois trop petite pour atteindre celle qui sont trop loin, trop éloignées des bords du sentier, de cette falaise.
C’est ainsi qu’on la retrouvait genoux à terre pour tenter d’attraper cette belle fleur blanche. Un Narcisse.

Naberius
avatar
Naberius
Masculin Messages : 586
Age : 24
Âge de votre personnage : 21 ans.
Classe : Algiz de la race des Loups. (Niveau 3)
Royaume : Ilmyde.

MessageSujet: Re: Liberté retrouvée ? |Pv : Naberius|   
22.03.14 9:55



Liberté retrouvée

Seul sur les longs chemins côtiers, le Souverain observait les alentours tout en parcourant le sentier d'un pas léger et souple. Voilà des mois qu'il n'avait pas arpenté ces lieux qu'il trouvait d'une grande beauté. Ces multitudes de falaises et, des mètres plus bas, les grandes plages d'Ilmyde... C'était un paysage plutôt étonnant mais qui contribuait au charme du pays. Bien sûr, le danger ici était présent comme à de nombreux autres endroits du royaume des Algiz. C'était un territoire à l'image de leurs habitants : Fort en n'importe quelle circonstance. Naberius se baladait, cape sur le dos pour que personne ne puisse le reconnaître. Il avait simplement envie de se promener en tant que Naberius, pas en tant que Roi. Lloyd avait accepté, fait incroyable, de lui accorder un peu de répit dans ses tâches de monarque, il comptait bien en profiter. Bien que les devoirs liés au trône ne le dérange pas, il n'avait jamais que vingt-et-un an, il ne désirait donc pas finir sa vie derrière des montagnes de dossiers ennuyants et de plaintes ridicules. C'est en pensant à tout cela qu'il vit, un peu plus loin, une jeune Algiz au milieu d'une immensité de fleurs. Sans doute était-elle des villages côtiers, elle savait donc parfaitement le danger de rester trop près des falaises, pas la peine de s'en soucier. Mais alors, pourquoi s'approchait-elle autant du bord ? A genoux ? La moitié du corps au-dessus du vide ? Elle tentait de ramasser une fleur ? Etait-elle folle ? Bah, le jeune Loup n'avait pas à faire attention à ses sujets lorsqu'il voulait rester incognito. Et voilà qu'elle se penchait encore un peu plus dans le vide. Ne pas la regarder, elle devait savoir ce qu'elle faisait. Et soudain, un léger craquement : La parcelle de terre sous ses genoux semblait commencer à s'effondrer, sans doute n'était-elle pas assez soutenu par la falaise. Sans plus attendre, Naberius se précipita à toute vitesse vers l'emplacement de la jeune femme et d'un bond, il parvint à se placer au bord de la falaise et à attraper le bras de l'Algiz qui avait entamé sa chute libre. De justesse. Il la souleva et la prit dans ses bras avant de s'éloigner de ce dangereux précipice. Il la laissa ensuite tomber sur le sol avant d'ôter son capuchon pour la dévisager d'un air sévère.

"Tu es totalement inconsciente ! Tu ne sais donc pas que cet endroit est dangereux ?!"

Oui, il réprimandait son sujet. Comme quoi, être Roi finit par déteindre sur le comportement habituel.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Liberté retrouvée ? |Pv : Naberius|   
24.03.14 22:16

Merci ?


Peut-être était-elle trop dans ses pensées. Trop enfermé dans ses songes ? Qui était-elle vraiment pour savoir si elle était en danger ou non ? Aelys restait une enfant, une jeune, très jeune femme qui avait encore à apprendre certaine choses sur la vie.
Elle voulait simplement attraper ce Narcisse à flanc de falaise. Elle voulait simplement cette fleur plus qu’une autre.

Elle avait entendu, les craquements de la pierre sous ses genoux, les fissures invisible mais audible. Aelys avait mis son poids en arrière pour éviter de perdre trop d’équilibre. Elle y était presque, vraiment à deux doigts. Elle pouvait effleurer les pétales, effleurer les feuilles de cette fleure blanche, signe de royauté, de pureté.

Et finalement… Elle n’a pas pu l’attraper non. La pierre s’est écroulée avant, des bruits l’on déconcentrée, elle a perdu l’équilibre et la voilà tombant avec la roche, prête à s’écraser sur la jeté avec la roche effritée.
Ou pas. Elle était saisit, attrapé et enfermé dans des bras puissant. Aelys était sonnée et elle ne put qu’être étonné de se retrouver les fesses contre sol, une légère douleur parcourant son poignet.

La hase était sonnée, quelques peut déboussolée et c’est une voix forte et pleine de reproche qui l’a faisait sortir de sa douce léthargie. Elle clignait des yeux en regardant le jeune homme, grand, taillé, les cheveux blancs. Bref, sommes toutes quelqu’un d’imposant sans trop l’être.
Pire que tout, son air sévère approfondissait tout. Autant dire qu’Aely était surprise. Le pire ? Savait-elle vraiment qu’elle était en train de se faire engueuler comme le ferais l’un de ses frères ? Se rendait-elle compte qu’elle était en face de son roi ?

- Et toi ? Tu sais qu’il ne faut jamais surprendre quelqu’un ? Tu coures comme un éléphant! J’en ai perdu ma concentration, ça arrive à tout le monde !

Non… Au final non. Elle se rendait bien compte qu’il lui avait, quelque part, sauver la vie, mais sa fierté, le fait qu’il l’avait touché… Lui dictait un mauvais comportement.
Doucement elle relevait son poignée le bougeant sous une petite douleur, rien de grave, surement le choc. Elle regardait à côté d’elle pour finalement voir la fleur, le narcisse.

Soupirant doucement elle le regardait dans les yeux d’un air renfrogné, mais, sommes toutes adorable, une Aelys faisant la tête ce n’est pas réellement possible, elle est plutôt du genre à faire une tête adorable plus qu’autre chose.
Se relevant finalement, elle tournait la tête de dédain avant de lui tendre doucement, le narcisse.

- Merci… Sans toi, je serais certainement dans une sacrée galère…

Naberius
avatar
Naberius
Masculin Messages : 586
Age : 24
Âge de votre personnage : 21 ans.
Classe : Algiz de la race des Loups. (Niveau 3)
Royaume : Ilmyde.

MessageSujet: Re: Liberté retrouvée ? |Pv : Naberius|   
26.03.14 18:29



Liberté retrouvée

Etait-elle sérieuse ? Il venait de la sauver et elle, elle... Lui criait dessus ? Folle, insolente et encore ! Naberius n'arrivait pas à croire ce qu'il entendait là. Il n'avait qu'une seule envie, c'était de lui infliger un coup sur la tête pour la faire taire au plus vite, sans quoi il se serait sans doute énervé. Mais il n'eut pas le temps de faire le moindre mouvement que l'Algiz lui tendit la fleur qu'elle avait tout de même réussi à attraper. Mais pas à un seul moment elle le regarda durant ce geste. Une fierté incroyable, une véritable Algiz en sommes. Dans un rire, le Souverain en planque s'empara du narcisse avant de se placer juste sous les yeux de sa nouvelle protégée.

"Effectivement, sans moi, tu n'aurais même pas pu ramasser cette fleur pour remercier ton sauveur."

Dans un léger rire, il s'éloigna un peu. Il avait prit un malin plaisir à bien rappeler à cette petite insolente grâce à qui elle était encore de ce monde. Comme ça, elle réfléchirait à deux fois avant de s'énerver sans raison contre n'importe qui. Puis, la malice passé, il observa les alentours. Que faisait-elle seule dans un tel endroit ? Elle ne devait pas venir d'ici pour risquer ainsi sa vie sans même faire attention aux falaises. A vrai dire, même Naberius qui ne venait pas de la région n'aurait jamais fait quelque chose d'aussi irréfléchi et d'aussi dangereux.

"Je suppose que tu n'es pas du coin... D'où viens-tu ? Et que viens-tu faire par ici, sans aucune surveillance ?"

Il la dévisagea de ses yeux carmins avant de réussir à coincer la fleur sur ses vêtements. Cette dernière était magnifique en plus d'être la preuve qu'il venait de sauver une vie. Il était évident qu'il allait l'exhiber durant un moment.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Liberté retrouvée ? |Pv : Naberius|   
27.03.14 22:23

Insolente Demoiselle


Changerais-je un jour ou l’autre ? Une fierté mal placé, une insolence palpable. Pire que tout, un gout du danger que je ne pourrais refléter. Ainsi, elle le remerciait sans ravaler une once de fierté, la tête tournée, le regard droit dans le vide. Comme si il pouvait être la plus belle chose du monde. Fière, droit, arrogante. Voilà ce que chaque geste, ce que chaque port de sa peau pouvait refléter alors qu’elle n’aspirait qu’à une chose : Le remercier pour ma vie sauve.
Puis il apparaissait finalement sous son regard. Souriant, énervant, horripilant.

Son sourire l’énerve, ses paroles encore plus. Ainsi elle détourne la tête dans l’autre sens, dédaigneuse. Et finalement, une fois qu’il est un peu plus loin, elle replante son regard dans le sien. Un sourire doux s’empare finalement de ses lèvres alors qu’elle ne regarde faire. Puis soupire en repensant à ses paroles.

- J’aurais certainement planté un bisou sur ta joue rosé. Après tout je suis un animal fragile et doux….

Disait elle avec un regard de lapin. Oh oui, fragile. Dire qu’elle serait un prédateur serait mensonge. Penser qu’elle ne pourrait mourir entre les crocs de son roi serait vrai.
Finalement, elle regardait autour d’elle avant de planter son regard sur le narcisse, bizarrement cette fleur se croyant éperdument plus belle que les autres, lui va à ravir. Aelys approchait doucement, effleurant la fleur avant de la mettre bien droite, bien en place pour qu’elle soit fière, autant que l’Algiz qui pouvait la porter. Puis il poser des questions.
Trop de question. Elle se reculait, inspirant profondément.

- Je viens de Valtac. J’accompagne l’un de mes frères ici. Il est en entrainement militaire ou je ne sais trop quoi. Il a pensé que cela me permettrait de prendre l’air.

Puis elle se tournait doucement vers le sentier descendant sur une belle plage. Elle n’était plus seule maintenant, peut-être qu’elle pourrait désobéir une fois de plus et aller se promener, tout en faisant attention à sa vie, cette fois.

- Mon sauveur n’est pas d’ici non plus, n’est-ce pas ? Mon sauveur à peut-être un nom. Il serait dommage de t’appeler Narcisse.

Puis finalement, douce, tendre, innocente, elle lui tendait doucement la main. Douce Hase qui n’a jamais était timide. Elle qui n’aime pas être touché, maintenant qu’il l’a serré dans ses bras, lui tendre la main n’est plus rien.
Elle aurait pu le gifler, lui hurler dessus qu’il n’aurait pas dû la toucher. Mais non, elle pouvait, au final, lui accorder assez de confiance. Il lui avait sauvé la vie non ?

- Une ballade ?

Deux mots, une question simple et concise, que demander de plus ? Lui ouvrir les yeux ? Peut-être. Qu’elle se rende compte de l’insolence dont elle fait preuve ? Aussi…

Naberius
avatar
Naberius
Masculin Messages : 586
Age : 24
Âge de votre personnage : 21 ans.
Classe : Algiz de la race des Loups. (Niveau 3)
Royaume : Ilmyde.

MessageSujet: Re: Liberté retrouvée ? |Pv : Naberius|   
31.03.14 22:38



Liberté retrouvée

Un bisou sur sa joue ? Mais qui était-elle ? Elle venait de crier, puis s'était pardonné en toute humilité et maintenant ça ? Elle était drôle, c'était la moindre des choses à dire ! Elle se permit de remettre en place sa fleur avant de répondre aux autres interrogations. Elle venait donc de Valtac ? Heureusement que le visage du Roi n'était pas trop connu de tous ! Bien que le fait de ne pas être reconnu avait de quoi être un tantinet vexant, mais bon. Son frère n'était visiblement pas là et elle voulait partir se promener ? Il était sûr que ce dernier s'inquièterait, Naberius refuserait catégoriquement que sa sœur parte avec un parfait inconnu. Mais il était là en tant qu'Algiz lambda, voilà tout. Et puis, ce fameux frère, dès qu'il reviendrait, reconnaitrait sans doute son Souverain sans mal, il fallait donc mieux s'éloigner pour préserver son identité. Il hocha donc la tête vers sa nouvelle protégée dans un sourire.

"Je suis partant pour une ballade. Quant à moi, je viens de Manest et, par un drôle de coup du hasard, mon nom est réellement Narcisse. Et puis-je connaître le tien, ou dois-je t'appeler la maladroite pour toujours ?"

Bien sûr, il lui fallait un autre nom. Et bien sûr, son imagination lui fit défaut à cet instant. Bah, pas très grave, il n'était pas dit qu'ils se reverraient un jour. Il commença sa marche le long des falaises à la recherche d'un sentier descendant jusqu'à la plage. Tant qu'à marcher, autant le faire dans une zone moins dangereuse et surtout plus belle. Il aperçut enfin un petit chemin plutôt raide après quelques minutes de marches.

"Te permettre de prendre l'air... Ta façon de dire cela me laisse penser que tu sors peu de la capitale. Pourquoi donc ?"

Il lui demandait cela alors qu'il cherchait une façon de la faire descendre en douceur. La façon la plus sûre et la plus galante serait de la porter, mais il y avait peu de chance qu'un tel traitement lui plaise. Il observa alors l'Algiz d'un regard qui voulait en dire long sur ses intentions. Il n'y avait plus qu'à voir sa réaction.


_________________
Merci à Tomoé pour l'avatar ♥
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Liberté retrouvée ? |Pv : Naberius|   
26.04.14 12:02

Tu rêves !


Infantile. Adulte. Irréfléchie. Mature. Elle joue sur les deux tableau, extrême d’un moment à l’autre. Elle est en quête d’identité, elle ne se connait pas, elle ne sait pas et pourtant elle est là, désobéissante, horripilent. Un lapin dans toute sa splendeur.
Et elle lui tend la main, demandant des informations, lui proposant une ballade. Elle caresse du regard cet homme et ces différentes mimiques. Elle enregistre inconsciemment ce sourire dans sa mémoire et sourit à son tour alors qu’il lui donner le prénom de cette fleur. Narcisse…
Curieuse situation.
Mais elle hausse les épaules, soupirant doucement pour, dans un sourire lui donner réponse.

- Maladroite n’est pas un prénom, plutôt un surnom. Je m’appelle Lys. Comme la fleur.

Les fleurs, les belles fleurs, les jolies fleurs, elle ne donnera pas son nom complet à un inconnu, non, non, non. Elle est peut être folle, mais pas à ce point. Il faudrait qu’il gagne sa confiance avant tout. Elle est méfiante la douce Hase, elle surveille chacun de ces mouvement, chacun de ses changements de comportement, elle observe sous ses airs de petite fille fragile.
Puis ils se mettent en route. Elle profite du paysage restant dans un périmètre sécuritaire. Elle flâne et regarde chaque nouveauté, chaque détail.

Puis il pose une question,  il continu cette conversation alors qu’elle ne s’y attendait pas, qu’elle ne voulait pas forcément qu’il pose de question derrière cette réponse mystérieuse. Les paysages abruptes sont magnifique, les fleurs éclosent et elle semble bien plus passionné par cette natre sauvage que par la vérité, la triste vérité qu’elle va devoir lui donner.
Elle en rougit même. Peu habituer à avouer se qu’elle considère silencieusement comme une faiblesse. C’est vrai… Elle vit dans une famille de Tigre et elle ne pourra jamais être comme eux.

- Les Lapins ne sont pas très aimés en Ylmide souvent en proie aux moqueries, discriminations. Ma famille est surprotectrice. Et vous ? Qu’êtes-vous ? Vous n’êtes pas un Lapin, c’est certain. Fier, grand… Un tigre ? Ou peut être un loup. Quoi que, vous êtes aussi fourbe, comme un renard. Mais les renards ont le pas léger, pas un pas d’éléphant.

Disait-elle alors qu’il la fixait d’un air plus que clair. Bah voyons ! Elle avait sa petite fierté la demoiselle ! Tournant la tête sur le coté dans un premier geste de refus, elle finissait par soupirer, rouge comme une tomate. Aelys n’avait pas le choix. Opinant de la tête elle lui donnait finalement l’autorisation.

- Pourquoi étiez-vous ici ? Encapuchonné ?

Naberius
avatar
Naberius
Masculin Messages : 586
Age : 24
Âge de votre personnage : 21 ans.
Classe : Algiz de la race des Loups. (Niveau 3)
Royaume : Ilmyde.

MessageSujet: Re: Liberté retrouvée ? |Pv : Naberius|   
27.04.14 14:34



Liberté retrouvée

Lys hein ? Avait-elle compris qu'il n'avait pas donné son véritable nom ? Jouait-elle avec lui ? Ou se prénommait-elle réellement Lys ? Une grande question pour laquelle Naberius ne se posa pas plus de question. Après tout, il n'était pas franc, c'était tout naturel qu'elle ne le soit pas vraiment non plus. Le nouveau né Narcisse s'amusa de voir à quel point sa nouvelle camarade observait absolument tout autour de lui. Décidemment, elle ne devait réellement pas sortir souvent de Valtac. Et enfin, elle lui donne sa réponse. Un Lapin ? Ce n'est pas vraiment étonnant, en un sens. Il est vrai que cette race est plutôt mal vue actuellement en Ilmyde. Après tout... Tous les Algiz terrestres correspondent à des animaux carnivores dont ils gardent les habitudes alimentaires pour la plupart. Alors des herbivores qui apparaissent tout d'un coup il y a à peine une trentaine d'années... Cette apparition subite était également plutôt louche. Les doyens de cette race expliquent qu'ils arrivent tous des frontières Asmosiennes aux côtés desquelles ils ont mené une existence secrète durant des siècles... Sans jamais se faire surprendre ? C'était très étrange. Mais cela n'avait jamais dérangé le Souverain, au contraire. Au commencement de Meinarest, les Algiz étaient aussi diversifié que les animaux qui peuplent le continent, il était donc réjouissant de trouver de nouveaux frères. Tant que ceux-ci vont dans son sens, cela ne le dérange guère.

"Ah, le dilemme des Lapins, des créatures frêles en proie aux railleries de leurs paires... Pour ma part, je ne trouve pas que cette race doit être mise à part. Certes vos crocs ne vous servent à rien mais vous avez d'autres atout qu'aucun des miens ne pourraient jamais surpasser. Personnellement, je me méfie surtout de vos membres surdéveloppés."

Et lui, qu'est-il donc ? Il serait plus sage pour son identité de donner une autre race toutefois, si jamais le besoin de se transformer se fait ressentir, sa couverture disparaitra en un éclair. Non, il fallait mieux rester honnête sur cela. Cette petite peste ne semblait pas réellement dangereuse, juste très embêtante.

"Mon pas d'éléphant vous a sauvé d'une mort certaine il me semble. Et vous avez presque trouvé du premier coup. Je suis un Loup, les nobles et trop fier. Mais tous ne sont pas forcément comme moi, de véritable stéréotype sur pattes. Certains sont bien plus fourbe que des renards ou des corbeaux."

Son attitude était presque détestable à cette impétueuse gamine. Il mourrait d'envie de lui asséner une réplique cinglante rien que pour la faire taire lorsqu'elle posa une autre question. Pris de rapidité, le Souverain dût trouver au plus vite une excuse comme une autre.

"Je venais rendre visite à une amie vivant sur les côtes et j'allais rentrer à Manest lorsque l'envie m'est venu de prendre un peu de temps pour découvrir cette région d'Ilmyde que je ne connaitrais jamais assez, malheureusement. Mais jamais je n'aurais pensé qu'il pouvait y avoir des entraînements militaires dans les environs sinon je ne me serais pas trop attardé. Votre frère et votre famille sont des Lapins également ? Il est normal qu'il vous protège dans ce cas, ils n'ont pas envie que vous subissiez les mêmes problèmes qu'eux ont rencontré. D'ailleurs, Lapin dans l'armée... Le pauvre, ça ne doit pas être facile tous les jours."

Naberius se souvenait des Lapins qui faisaient parties de son mouvement de libération, les moqueries incessantes à leurs sujets et les défis qui pleuvaient comme jamais sur eux. Toutefois, jamais il ne les avaient vu en mauvaise posture, autre preuve de leurs forces redoutable.


_________________
Merci à Tomoé pour l'avatar ♥
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Liberté retrouvée ? |Pv : Naberius|   
03.06.14 21:51

Bonjour ! Je suis un lapin dans une tribu de tigres !


C’est un jeu. Un jeu eternel qui ne quittera jamais les yeux de cette demoiselle, un jeu et rien de plus, car sa vie n’est qu’un jeu, qu’une mascarade qu’elle souhaite faire perdurer pendant des années encore. Envie ? Caprice, simplement un caprice pour cette demoiselle qui ose jouer avec le cœur des gens. Car elle ne fait pas confiance, car elle ne veut plus souffrir… Non… Elle ne veut plus souffrir, elle veut simplement vivre.
Il lui répond, la faisant légèrement rosire. Il est rare que l’on dise du bien des lapins. Généralement, on les rit, on leur tire dans les pates. On leur dit que la guerre n’est pas faite pour eux, qu’elle devait simplement rester à la maison, dans la cuisine, le ventre plein et des petits. L’horreur. Bref.
Il avouait, louveteau de son état. Cela la fait sourire, rire doucement alors qu’il descend en flèche sa pauvre et douce race.

Peut être était-elle un peu trop impétueuse pour son âge, pour son propre bien même, mais Aelys était ainsi. Fourbe et farouche. Entourée de ronce pour tenter de ne pas être blessé, une fois de plus. Pour ne plus souffrir. Comme dans son enfance, même si sa vie est douce est tendre ou presque.
Bref. Elle sourit doucement.

- J’aime bien les loups personnellement. Ils sont fiers et majestueux, puissant et surtout, ils sont redoutés de tous.


Oui, elle les adule, oui, elle aurait aimé être un loup ou un tigre et pas un lapin. Aelys aurait aimé beaucoup de chose, mais elle n’est malheureusement que se qu’elle est. Ainsi l’exubérante demoiselle l’écoute. Plus sage, plus posée. Elle change petit à petit d’attitude, bien qu’elle ne cesse de le taquiner. Au fond elle l’aime bien, c’est en quelques sorte son sauveur. Non c’est sous sauveur, même une transformation ne l’aurait pas sauvé.
Alors elle écoute ses paroles, penchant la tête sur le coté comme si, pour elle, le fait qu’il y ait un entrainement militaire ici était normal.

- Les membres de ma famille ne sont pas des lapins mais des tigres. J’ai été adoptée à la naissance. Comme quoi, vous êtes l’un des rares à aimer les lapins.

Disait-elle avec une légère amertume dans la voix. Elle déteste ça… Pourtant, elle n’a pas le choix, il aurait certainement posé la question. Autant lui expliquer la situation, même si, au fond, cela l’attriste d’avouer qu’on l’a abandonné à la naissance.
Bref, elle regardait finalement la falaise. Plus modérée que tout à l’heure.

- Et si on descendait on ne va pas rester planté là Monsieur loup.




HRP:
 
Naberius
avatar
Naberius
Masculin Messages : 586
Age : 24
Âge de votre personnage : 21 ans.
Classe : Algiz de la race des Loups. (Niveau 3)
Royaume : Ilmyde.

MessageSujet: Re: Liberté retrouvée ? |Pv : Naberius|   
22.06.14 20:44



Liberté retrouvée

Le loup observait sa camarade d'une journée, écoutant tout ce qu'elle pouvait lui dire d'une oreille attentive. C'est donc l'image qu'avait les autres races d'Algiz des loups ? A vrai dire, Naberius n'accordait que peu de crédit à ces préjugés que chacun émettait sur les autres groupes d'Ilmyde. Après tout, pour lui, un Algiz était un Algiz, il n'y avait rien d'autre à chercher sur eux. Plutôt que de diviser les Algiz, il fallait mieux les unifier et rester soudé plutôt qu'autre chose. Mais il ne s'en formalisa pas plus et continua d'écouter la jeune fille, intriguée. Elle avait été adopté par des tigres ? Voilà un geste que plus d'habitants d'Ilmyde devrait applaudir plutôt que de le railler. C'était une bonne chose, une excellente même, que les Algiz se soutiennent entre eux sans prendre en comptes leurs différences de races. Mais la jeune femme n'avait pas l'air des plus heureuse en annonçant cela. Son abandon devait beaucoup plus la toucher que ce qu'elle voulait bien faire croire. Pensait-elle avoir été abandonné à cause de sa race ? Sans doute oui, même si Naberius ne comprenait pas vraiment en quoi cela l'attristait autant. Lorsqu'il survivait dans les landes glacées, de nombreuses personnes souhaitaient sa mort de par sa simple existence et pourtant, jamais cela ne l'avait touché.

"Je ne pense pas que vous devriez tant vous en faire pour une simple histoire de race. Avant toute chose, vous êtes une Algiz, rien de plus. Et puis ces histoires de races ne sont que peu de chose vous savez. Vous m'avez dit que les Loups sont vu comme des gens puissants, majestueux et redouté de tous. Pourtant, durant toute mon enfance, j'ai subi les tentatives de meurtres incessantes de gens qui souhaitait me voir mort, quand bien même j'était de cette race que vous supposez supérieur. Comme quoi, il n'y a pas de groupe au dessus ou en dessous, il n'y a que des Algiz dont la force leur permettra de survivre ou non dans cette contrée."

Il n'y avait aucune lueur de peur, d'inquiétude, de tristesse ou de quoi que ce soit d'autre dans son regard. Avec le temps, il avait appris à ne plus rien ressentir pour ce passé qui était le sien. Il l'acceptait, voilà tout. Il avait joué à un dangereux jeu de survie qu'il avait remporté avec brio, finissant son parcours sur le trône d'Ilmyde. Enfin, finir était un bien grand mot. Il devait encore faire en sorte que les Algiz soient de nouveaux les plus redouté de cette terre et lorsque cela sera fait, il pourra alors s'asseoir sur le trône de Meinarest tout entier.
Il acquiesça la proposition de Lys et commença à dévaler la falaise en prenant garde toutefois de ne pas tomber dans une quelconque cavité rocheuse un peu trop dangereuse. Une tâche qui se révéla moins ardue que prévue. Il regarda alors sa camarade, laissé en haut, et lui adressa un sourire complice.

"Et si vous me montriez la puissance de votre sang, Lys ? Je suis sûr que pour vous, une telle descente doit-être aisé."

Effectivement, elle n'avait qu'à se transformer pour dévaler cette falaise sans la moindre difficulté, en toute logique.


_________________
Merci à Tomoé pour l'avatar ♥
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Liberté retrouvée ? |Pv : Naberius|   
04.08.14 19:18

Une discussion banale ? Pauvre enfant, si elle savait… Si elle savait seulement à qui elle s’adresse en ce jour, qui se dresse devant son ingratitude et ses mimiques poussées de jeune demoiselle trop gâtée.

« Aelys, réveille-toi bon sang » Lui criait la petite voix de sa conscience. Elle parle comme une personne dont le destin est encore scellé, elle parle comme si tout n’était qu’une fatalité et pourtant, n’a-t-elle pas déjà prouvé qu’elle était une force de la nature ? Si elle avait écouté la raison, Aelys serait fleuriste, une petite fille un peu trop timide et réservée. Non, Aelys est une fille de la reine d’ombre, une proche d’Anhlyr, une apprentie, elle est un trésor d’imagination et de capacité, le lapin à le pas léger, il se fait discret. C’est un puis à secret…

Si elle avait eu des oreilles de lapin, au dire de l’homme, elle aurait baissé les oreilles, c’est une triste réalité, elle qui se pense enfermée dans une caste, il vient de lui offrir une clé de sortit, et pourtant, elle a peur des injustices. Elle que l’on pense courageuse n’est finalement que frêle et faible. Douce Algiz.
Doucement, plus il parlait plus elle souriait, douce, tendre, comme si elle avait besoin d’entendre ses mots, de comprendre ses, qu’on la réveille une bonne fois pour toute.

Finalement, l’invitant à descendre, le goujat le fit sans elle, sans l’attendre, sans lui demander quoi que ce soit. Un ‘’Malpoli’’ lui échappa, fugace, tel un soupire, il s’évanouit dans le vent sans pour autant atteindre les oreilles du loup, pensait-elle.
Doucement, elle le regardait faire, attentif à chaque mouvement, chaque pied placé, plus grand qu’elle il faudrait qu’elle fasse un peu plus attention, mais la descente devrait être simple.

Ainsi, une fois le loup en bas avait commencé à descendre cette falaise, posant un pied sur la pierre avant d’entendre ses paroles. Pour le coup elle fut gelée sur place.  Il lui demandait implicitement de se transformer, de prendre l’apparence d’un lapin, de descendre cette falaise sous forme animal… Aelys en était capable, elle le savait et pourtant elle n’osait pas prendre forme Animal, elle n’était qu’un Lapin après tout, certes, très fière d’elle, mais elle restait un lapin.

La boule au ventre, elle regardait à droite, puis à gauche, trouvant l’océan ô combien fascinant… Puis elle rougit, la brunette le savait, elle n’avait pas le choix.
Pivoine, elle pesa longuement le pour et le contre avant de soupirer et de remonter sur la terre ferme. Doucement elle fermait les yeux se détendant, sa respiration lente, ainsi s’entamait la transformation.
Son corps se courba lentement, le bipède laissa place à une forme quadrupèdes, élancé et très finement musclé, un pelage chocolat et des yeux rempli de malice. Douce forme qu’elle épouse totalement, la voilà donc dressée de toute sa ridicule hauteur. Rougissant intérieurement.

S’élançant finalement elle fit un premier bon, son agilité décuplée par la transformation la faisait éviter bien des pièges. Ce n’était pas encore parfait, mais les bons était là, jumelant son agilité elle descendait finalement avec une certaine élégance.
Évitant les failles et finalement les nids de poule elle atterrissait avec une certaine aisance et un manque d’entrainement certain devant son compagnon d’un jour.
Doucement, elle reprenait forme humaine, encore plus rouge qu’avant si cela était possible.

- Vous êtes fourbe ! Je me vengerais ! ... Un jour.

Dit-elle d’un trait alors qu’elle n’osait pas le regarder en face.
Soupirant à nouveau elle osa un regard avant de se détendre doucement, attrapant sa main avec innocence pour l’emmener sur la plage, entamer cette dite promenade.

- Tu n’es pas obligé de répondre si tu ne le souhaites pas, mais, pourquoi a-t-on tenter de te tuer pendant toute ton enfance ?
Naberius
avatar
Naberius
Masculin Messages : 586
Age : 24
Âge de votre personnage : 21 ans.
Classe : Algiz de la race des Loups. (Niveau 3)
Royaume : Ilmyde.

MessageSujet: Re: Liberté retrouvée ? |Pv : Naberius|   
08.08.14 9:39


Naberius observait sa camarade d'un jour tandis que l'hésitation semblait s'emparer d'elle. Etait-elle faible physiquement au point de ne pouvoir assurer une descente sûre tout au long de cette falaise ? Ou le fait d'être une race à part la dérangeait-elle à ce point ? Comment une Algiz pouvait-elle avoir honte de sa propre condition ? Soudain, enfin, elle entame sa transformation, dévoilant son corps animal de la même couleur que sa chevelure. Avec une agilité sans pareille, elle parvint à attendre le bas de la falaise sans aucun problème, évitant tout les pièges naturels que le relief accidenté d'Ilmyde pouvait lui placer sur sa route. Une fois les quatre pattes sur le sol, elle repris sa forme humaine, dévoilant un visage rougi par la gêne et la honte. Cette réaction infantine fit rire Narcisse. Il n'eut pas le temps d'entamer une quelconque remarque sarcastique que déjà, la jeune Lys lui posait une question moins propice à la plaisanterie. Cependant, l'envie de répondre lui vint très naturellement. Après tout, il n'était pas le roi de la nation en cet instant, il n'avait de fait aucune information à cacher.

"Eh bien, sans doute car j'étais un parasite de cette société. Mes parents ont perdu la vie lorsque j'étais jeune, pour survivre, j'ai du fuir dans les terres de l'Est, dans la neige et la glace. Pour pouvoir assurer ma survie, je devais régulièrement voler, que ce soit aux autres habitants de cette contrée ou à la capitale. Les gens que je volaient désiraient se débarrasser de moi, ne voulant pas partager leurs maigres pitances avec un enfant à l'article de la mort. C'est en me défendant d'un Algiz qu'un jour j'ai compris que tuer mes adversaires me permettraient non seulement de mieux me défendre mais surtout d'obtenir tout ce que je souhaitais sans souci. Après tout, si le propriétaire est mort, les biens de ce dernier ne demandent qu'à être récupéré par un autre, non ? Et à partir de ce jour... C'était un constant jeu de vie ou de mort avec tous les êtres que je croisaient."

Il observa son interlocutrice, pencha légèrement la tête sur le côté. Il était probable qu'elle prenne un peu peur après avoir entendu cela... Mais enfin, c'était la vérité, après tout. Il s'approcha un peu plus d'elle, un sourire aux lèvres.

"Mais ne te fais pas de souci, depuis mes conditions de vie ont bien évolué, je n'ai plus à tuer qui que ce soit pour survivre ! A part peut-être des humains, pour le plaisir... Comme une grande majorité des Algiz, n'est-ce pas ?"

_________________
Merci à Tomoé pour l'avatar ♥
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Liberté retrouvée ? |Pv : Naberius|   
08.08.14 21:03

Aelys n’avait pas honte d’être un Lapin, elle avait plutôt honte de sa petite carrure pour sa taille, elle ne se trouvait pas jolie. Pauvre lapine, vraiment, elle fera toujours rire les gens. Elle avait plus peur qu’il se moque d’elle pour sa frêle carrure que sa descente, elle se sait douée après tout.
Coupant cours à la conversation, elle lui posait une question, curieuse, douce, tendre, une simple question dont elle n’attendait pas forcément de réponse. Juste changer de sujet.

La réponse vint, longue et douloureuse, il n’avait pas eu un passé facile, il avait du se battre alors que la jeune hase avait eu la vie facile, très, trop facile et elle osait se plaindre en plus ? Ingrate demoiselle.
Regardant le jeune homme d’un air légèrement triste, voir inquiet, elle le scrutait, tentant de sonder son esprit, de comprendre son comportement et pourtant elle n’y arrive pas. Elle bloque, elle gobe tout se qu’il dit, sans pour autant plonger dans la peur et le mélodrame.
Elle est incroyablement confiante alors qu’il lui dit avoir tué plus d’une personne dans sa vie…

Encore quelqu’un de sombre, elle aussi n’est pas toute blanche, combien de personne a-t-elle vendu pour obtenir des informations ? Combien de personne a-t-elle manipulé pour arriver à un tel résultat. La pupille d’Anhlyr avait du sang sur les mains à son jeune âge et pourtant elle était toujours aussi innocente, aussi infantile. Soit.
Il s’approchait alors qu’elle penchait doucement la tête, souriant avec une incroyable et rare sincérité.

- Le passé et au passé et si il faut tuer pour survivre alors soit. Après tout, ce n’est, finalement qu’une question de survit dans un monde hostile. Quand aux humains, ils sont méprisables et faibles. D’arrogante créature. Ca fait un bon défouloir au moins.

Car non, madame n’aime pas les humains, madame n’aime pas ces êtres tellement faible et idiot, abruti par le pouvoir et la sécurité qui n’existe, finalement, que dans leur tête. Elle souriait d’un air sérieux, presque sadique, quelque chose de carnassier qu’elle tenait de ses frères.

Reprenant vite un air de gamine, elle attrapait, à nouveau, la main de son ami sans lendemain, l’emmenant vers les vaguelettes de l’océan. Là, elle y entra sans rechigner, chaussures aux pieds.
L’eau fraiche lui fit un bien fou.
Prise d’une drôle d’envie, elle l’éclaboussait avec plus ou moins d’énergie, mouillant cet homme pour espérer lui décrocher un sourire, ou un rire, aller savoir.

-Après avoir passé tant que de temps à survivre, que faite vous maintenant ?
Naberius
avatar
Naberius
Masculin Messages : 586
Age : 24
Âge de votre personnage : 21 ans.
Classe : Algiz de la race des Loups. (Niveau 3)
Royaume : Ilmyde.

MessageSujet: Re: Liberté retrouvée ? |Pv : Naberius|   
11.08.14 15:30


Ah, voilà la question la plus fâcheuse, la plus compromettante pour la discrétion du roi d'Ilmyde. N'importe qui aurait déjà prévu de nombreuses réponses pour pallier à ce petit problème, trouver n'importe quelle excuse, une autre vie... Mais pas Narcisse, non, lui n'avait pas jugé bon de se soucier de ce détail. Résultat, il se devait de trouver quelque chose maintenant, immédiatement. De plus, on ne pouvait pas dire que le souverain des terres du nord était du genre à être des plus efficaces dans ce genre de situation. Que pouvait-il bien inventer... Il devait aussi se méfier, dire n'importe quoi pouvait le placer en fâcheuse posture. Son frère était dans l'armée, semblait-il...

"Ravi de voir que nous avons le même point de vue sur les humains, Lys. Sinon, je suis un marchand itinérant, je voyage de par Ilmyde pour vendre mais surtout trouver des denrées et marchandises intéressantes."

Voilà qui devrait lui permettre de se sortir de cette situation délicate. Bien qu'il ne connaisse rien au métier de marchand... Il ne fallait pas que sa jeune interlocutrice lui pose trop de questions, auquel cas il se retrouverait bien vite à court d'arguments.

"Et toi sinon, que fais-tu ? Ou plutôt, que prévois-tu de faire, plus tard ? Car peut-être es-tu un peu jeune pour avoir un métier, non ?"

_________________
Merci à Tomoé pour l'avatar ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Liberté retrouvée ? |Pv : Naberius|   

 

Liberté retrouvée ? |Pv : Naberius|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tenue de druide (solstice) et sacktue de la liberté
» Les chemins de la liberté (Peter Weir)
» Les martyrs de la Liberté
» Révolte interdite et mandat en liberté conditionnelle
» Opération Liberté immuable

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum