Partagez | 
 

 Danaëll ♔ « Les belles plumes font les beaux oiseaux »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ilmyde
avatar
Elldana
Féminin Messages : 107
Age : 20
Âge de votre personnage : 22 ans
Classe : Algiz Corbeau ✄ Niveau I
Royaume : Ilmyde

MessageSujet: Danaëll ♔ « Les belles plumes font les beaux oiseaux »   
06.04.14 11:11

Danaëll
" Lorsque l'ombre t'est refusée, choisis la lumière puisque être visible est souvent le meilleur moyen de ne pas être vu "
identité
Prénom : Danaëll, aussi connue sous le surnom de "la plus belle parmi les pierres" comme la qualifient parfois les autres habitants de Manest.... Mais ce n'était qu'une fausse identité, un faux nom, anagramme de son véritable : Elldana, ou plus justement, princesse Elldana.  
Âge : 22 ans.
Royaume : Ilmyde la magnifique, Ilmyde la chaotique, Ilmyde l'asservie. Son royaume. Où qui le redeviendra bientôt.
Métier :
Il y a un an...:
 
Elle a abandonné son ancien métier, car aussi important soit-il devenu pour elle, il n'est pas digne de son rang ni utile pour ses objectifs. Alors elle n'est plus qu'une princesse déchue, sans métier. Officiellement...
Car Elldana, c'est aussi la dirigeante secrète d'un réseau entre espionnage et résistance, encore embryonnaire, mais qui s'organise peu à peu à partir des cendres du royaume souterrain d'Anhlyr, dont elle est en quelque sorte l'héritière indirecte.
Classe : Algiz Corbeau -et de sang royal s'il vous plaît !
Arme : "Une dame distinguée ne se bat pas", dirait-elle d'une voix douce. Mais un corbeau, lui, est le seigneur de là-haut de par ses serres et son bec, de par ses ailes et sa maîtrise quasi parfaite du ciel.

Danaëll est un savant mélange entre les deux, ses armes sont cachées à merveille sous ses dehors de porcelaine : sa beauté est une arme mortellement dangereuse, empoisonnée, peut-être même plus que son extrême rapidité dès lors qu'elle revêt sa forme de corbeau. Et, bien qu'elle n'ait jamais eu à combattre, préférant davantage la fuite à la confrontation, elle possède une agilité remarquable qui, si elle apprenait à l'utiliser pour combattre, en ferait une redoutable adversaire.

physique
" BELLE
C'EST UN MOT QU'ON DIRAIT INVENTÉ POUR ELLE
QUAND ELLE DANSE ET QU'ELLE MET SON CORPS À JOUR, TEL
UN OISEAU QUI ÉTEND SES AILES POUR S'ENVOLER
ALORS JE SENS L'ENFER S'OUVRIR SOUS MES PIEDS"
Taille : De son pas léger, aérien, la belle aux longs membres déliés se tient fièrement de sa haute taille au port princier.
Poids : Poids-plume, la sveltesse de sa silhouette alliée à la sensualité de ses formes subtilement voilées sous le tissu dévoilent tout juste les prémices d'un rêve trop beau, trop irréel pour être vrai. Et de son pas gracieux, l'éthérée créature aux formes cruellement délicieuses sembler narguer les autres belles moins belles.
Cheveux : Longue cascade si sombre qu'elle semble tissée dans la robe de la nuit, dans sa soie la plus précieuse et la plus fine.... Si soyeuse qu'elle se pare de reflets merveilleux, miroitant sous les caprices de la lumière... Si noire et brillante cape ténébreuse, car tel est le plumage de dame corbeau.
Yeux : Pénétrants, envoûtants, transcendants.... Les joyaux iridescents que sont ses yeux brillent d'une intensité telle qu'ils vous transpercent plus aisément encore que le bec effilé d'un corbeau. Et leur noir céleste, aussi sombre que lumineux, comme issu d'un océan d'encre vous captive, vous ensorcèle, vous pousse à sombrer dans les profondeurs abyssales d'un regard à la fois si doux mais si profondément empli de mystères. Les yeux d'un ange noir, comme ils disent.

Autre : Imaginez une femme, qui dès lors qu'elle entre dans une pièce devient le centre de l'attention. Une femme vers laquelle tous les regards se tournent irrémédiablement dès lors qu'elle s'avance dans la rue avec toute la grâce et la majesté d'une reine... Dotée d'un charisme rare, elle dégage un tel charme qu'il est absolument impensable de ne pas être subjugué par sa présence quasi tangible. Il serait un crime que de détourner les yeux d'elle, un crime inimaginable que de ne pas, comme tous ces autres, être attiré par sa personne comme un papillon se voit attiré par la fascinante lumière. D'autant plus qu'elle se pare d'autours et de bijoux toujours élégants et soignés, mettant en valeur cette beauté naturelle dont elle est dotée.
Danaëll est belle, trop. Trop, car sa personne est si époustouflante qu'il semble parfois douloureux de l'admirer, de se dire qu'une telle perfection puisse exister si proche et pourtant si lointaine de nous.... Trop, car son arme est à double tranchant, et sa magnificence attise les jalousies, et le désir de posséder ce qui nous dépasse, ce qui nous attire plus que tout le reste.

Après tout, il a toujours été un instinct pour ceux qui sont cloués au sol que de tuer celui qui sait voler, ou alors de le capturer dans une cage pour ne plus jamais le laisser partir.

caractère
"LA RÉALITÉ A SOUVENT DEUX VISAGES, COMME LES QUESTIONS ONT DEUX RÉPONSES."
Trois qualités : Charmeuse ♔ Déterminée ♔ Intelligente ♔ Loyale ♔ Douce ♔ Perfectionniste ♔ Distinguée ♔ Diplomate ♔ Compatissante ♔ Opportuniste ♔ Belle
Trois défauts : Manipulatrice ♔ Avide ♔ Jalouse ♔ Orgueilleuse & Narcissique ♔ Sensible & Fragile ♔ Susceptible ♔ Secrète ♔ Rancunière ♔ Maniaque ♔ Très exigeante ♔ Désabusée ♔ Ambitieuse ♔ Seule au monde

Résumé :
Il y a un an...:
 

La belle est toujours aussi belle, mais le temps à laissé sa marque, corrompant la douce pureté, brutalisant la fragile porcelaine. Elldana a été forcée d'apprendre quel monde cruel, et triste s'étendait au dehors de sa cage. Elle a souffert, elle a perdu, elle a apprit. Elle a changé.

Sa beauté a perdue tout attrait à ses yeux. Oh, le narcissisme ne s'est pas envolé, loin de là, mais Elldana mesure maintenant l'ampleur de l'horreur de son don. C'est une femme désabusée au regard plus sombre et plus triste que jamais qui se tient, droite et altière, envers et contre tout. La discrétion a été jetée aux oubliettes, comme son innocence d'antan. Mature et sombre, Elldana veut s'imposer au monde après que le monde l'ait oublié. Avec panache elle prend plaisir à devenir systématiquement le centre de l'attention, quitte à se faire détester pour ce faire. Elle n'a plus besoin d'être aimée de tous, alors elle peut en partie être elle même, cette solitaire dégoûtée par le monde et les gens. Dureté, fiel, mélancolie. Elldana est méprisante, est amère, elle souffre en silence, elle est forcée de continuer à jouer un rôle, c'est ainsi qu'elle est faite, ainsi qu'elle survit. Mais elle se déteste pour cela, et la blessure s'envenime.
Mais Elldana est tromperie, vous la croyez forte, infaillible, alors qu'elle est aussi fragile et vulnérable qu'un oisillon sortant de l’œuf. Les fils qu'elle manie sont fins et dangereux, elle marche à chaque instant sur le tranchant de la fatalité. Brillante comédienne et manipulatrice, elle est toujours aussi habile pour charmer, convaincre, jouer. Elle conserve les apparences, mais à l'intérieur tout est brisé, instable, hésitant. La rancune la ronge, comme un lent poison qui noircit son cœur et ses principes. Pourtant, elle reste opposée à la violence et aux combats, Elldana garde sa douceur et son cœur compatissant. Malgré son égoïsme naturel, les malheurs des autres sont les siens, tant elle est responsable et femme d'honneur...

La détermination, la patience et la fourberie seront ses atouts dans sa nouvelle quête. Les scrupules sont moindres aujourd'hui, elle fera tout ce qui est en son pouvoir pour libérer et protéger son peuple, quitte à s'enchaîner elle-même, quitte à périr dans l'entreprise. La peur est toujours présente, mais son âme noble s'est réveiller. Elle ne faillira plus. Elle les vengera, tous.

journal d'une vie
Il n'y a rien de plus ardu que de tisser soi même son destin

évènement 1 : « Cage dorée ne nourrit point l'oiseau » Elle était née dans des draps de soie. Le luxe, les plus belles parures, l'or à n'en plus finir, les plus grands soins apportés à sa personne.... Elle ne manquait de rien. Danaëll n'était pas la première fille de la famille, mais il avait suffit d'un regard sur elle pour que tous tombent sous le charme de l'enfant-corbeau. Il lui suffisait de pleurer, d'implorer du regard, de sourire, ou simplement d'un rien pour que tout lui soit accordé. Il n'y avait rien qu'elle ne puisse obtenir, et cela l'enfant gâtée l'avait aisément comprit.  

évènement 2 : Une heure avant l'aube Elle grandissait donc dans cet univers merveilleux, adorée par tous, devenant maîtresse dans l'art de la persuasion par le charme et l'attendrissement. Mais plus le temps passait, plus elle se rendait compte que malgré tout ce qu'elle possédait, il lui manquait quelque chose de capital. Oh, elle ne manquait pas d'amour, ni de biens matériels.... Mais, trésor précieux de ses parents, elle était gardée à l'abri derrière les murs de la maison, ne la laissant que trop rarement visiter sa ville. Elle ne fréquentait pas d'enfants en dehors de ses frères et sœurs, et toute son éducation se faisait dans le cadre familial. Surprotégée, mise à l'écart du monde pour mieux la garder intouchée, Danaëll aimait à passer des heures à coudre ou à jouer seule dans sa chambre, en regardant par la fenêtre la vie qui se déroulait au dehors de sa cage dorée. Et toujours, son cœur s'emplissait d'une étrange mélancolie, et elle rêvait, rêvait de liberté, de rencontres, de normalité.... Elle avait tout, mais elle n'avait rien. Elle ne connaissait rien, et plus le temps passait plus elle désirait ardemment ouvrir cette fenêtre fermée et s'envoler jusqu'à un ailleurs ou elle pourrait décider par elle même de sa vie.

Même si elle savait que c'était impossible, que sa vie était déjà toute tracée.

évènement 3 : Construit ton nouveau nid, oisillon Depuis un an Danaëll vivait à Manest, où la ville de reconstruction -nom de circonstance pour elle qui se reconstruisait une nouvelle vie bien différente de l'ancienne ! Elle avait pris son envol, enfin elle avait ouvert ses ailes et levé ses yeux vers l'horizon bien sombre qui se dessinait devant elle. Mais pour la première fois, elle s'était décidée à ne pas abandonner ni fuir ; et elle avait réussit. Son arrivée en ville avait été l'évènement de l'année, avec le coup d'état qui avait vu l'ancien roi être remplacé par un nouveau qui rendrait leur honneur et leur splendeur aux Algiz... C'était ce qui était dit aux quatre coins du pays, et Danaëll n'avait jamais prétendu le contraire, souriant simplement doucement dès lors que le sujet était abordé, avant de repartir vaquer à ses nombreuses occupations.
Car elle possédait désormais son propre commerce, une maison de couture à l'origine modeste qu'elle avait transformé en un florissant commerce ou elle seule décidait et dirigeait. Qui aurait cru qu'un jour elle deviendrait couturière, un métier fait pour les petites gens qui avaient besoins de travailler pour vivre ! Couturière douée, elle était en vérité bien plus reconnue pour sa beauté. Toujours, on lui avait dit qu'elle était belle. Mais dans la cage dorée d'autrefois, elle n'avait jamais pu montrer au grand jour ce don de Grayling. Danaëll ne s'était certainement pas attendue à ce que son emménagement provoque autant d'agitation. Mais aujourd'hui elle avait depuis longtemps cessé de compter les Algiz de toutes races confondues qui venaient lui faire la cour. Non, elle se contentait simplement de continuer sans faillir à peu à peu s'adapter à cette nouvelle vie, tissant lentement des liens comme elle tissait le tissu, gagnant la confiance et l'estime de tous ses pairs de par sa douceur et sa vie sans la moindre histoire. Et elle aimait à se fondre dans la masse, à appartenir à une communauté et à vivre simplement loin des intrigues, loin du luxe.... Quoique, ambitieuse elle semblait bien décidée à se bâtir une petite fortune à partir de son commerce, et à vivre dans les conditions qu'elle méritait. Mais malgré ce désir d'obtenir plus, elle avait déjà refusé quelques fois d'élargir son commerce à la capitale. Elle préférait la simplicité et le calme de son existence à Manest, disait-elle. Elle préférait éviter de se voir involontairement mêlée à ces évènements qui la dépassait... Au point de se dissimuler à la vue d'autrui dès que des soldats du Palais des Glaces viennent visiter sa ville ?

Mais enfin, elle est maintenant une habitante à part entière de Manest, il n'y a rien qu'elle ait à craindre, elle qui n'a pas d'histoire.
N'est-ce pas ?

Qu'avez vous fait durant l'ellipse ?

La vérité était que Danaëll était la mieux placée pour comprendre la détresse des familles détruites et déchues par le nouveau tyran Miseriah. Elle était la mieux placée pour comprendre comment, en une nuit, toute une vie pouvait basculer de la vie à la mort, de la lumière à l'obscurité. Elle, la princesse des masques et faux-semblants, était la mieux placée. Elle, la princesse légitime l'Ilmyde, était la mieux placée pour tout cela.
Elldana.
Son mensonge commençait par un prénom, presque oublié, qu'elle avait pendant plus de deux ans échangé contre un faux. Elldana a vécu dans le mensonge et la tromperie après que Naberius lui ait volé son trône, ses titres et son bonheur. Tout ce temps vécu sous l'identité de la parfaite couturière Danaëll, elle n'avait fait que préparer sa revanche.
Mais même cela, on le lui avait prit. Miseriah avait brisé Naberius à sa place. Miseriah avait détruit sa ville. Miseriah avait soumis son peuple.

Elldana n'allait pas se laisser faire. Et elle avait un avantage ultime : son existence était inconnue de tous. Même les rares survivants de sa famille cachés à Sollvaec la croyaient morte.... D'ailleurs, même eux Miseriah les lui avait enlevés, les faisant sans doute tuer dans l'attaque de Sollvaec.. Elle ne pardonnait pas. Jamais.
L'anonymat avait pendant longtemps, tout comme sa beauté, été sa principale force. Mais les temps changent, les royaumes s'écroulent, l'anarchie et la tyrannie s'érigent comme maîtres... Rester cacher plus longtemps lui était insupportable. Comment pouvait-elle jouer la couturière superficielle alors que son peuple se faisait asservir ? Feu le roi son père l'aurait reniée pour ainsi se cacher dans l'ombre de ses ailes rabattues plutôt que de se battre comme une vraie Algiz l'aurait fait.

Sauf qu'à force de rester dans l'ombre, elle avait commencé à flétrir de l'intérieur. Cette corruption qu'on avait tant cherché à lui cacher, à lui épargner, l'avait touchée elle aussi. Elle avait trop longtemps mentit pour en ressortir inchangée. L'obscurité lui était devenue familière, comme une vieille amie, la seule qu'elle ait encore.... Elle ne se battrait pas de face, elle ne ferait pas comme Anastasia ou les soldats sans cervelle. Elle était Elldana, princesse Algiz, et elle protégerait les siens à sa façon.  

Elldana avait pendant un premier temps conservé son rôle de couturière, jusqu'à ce que Valtac soit détruite. Cela avait été un coup terrible, destructeur. Jamais plus elle ne reverrait la splendeur du Palais des Glaces, les révérences respectueuses et admiratives des soldats, la vue imprenable sur la ville... Tant de morts inutiles ! Elldana n'avait jamais été aussi furieuse, même lorsque sa famille avait été massacrée. Car Naberius au moins faisait ce qu'il pensait bon pour le peuple. Mais Miseriah ? Petite orgueilleuse aliénée, maîtresse d'immondes monstres, briseuse de familles et de lignées !!

Las et amère, Elldana -ou plutôt Danaëll, elle n'avait encore rien révélé de sa véritable identité- avait reprit contact avec le monde souterrain qui se dissimulait sous Manest, un monde qui avait l'avantage lui aussi de ne pas être connu officiellement. Miseriah n'avait aucun pouvoir sur la ville souterraine, ni même Balaam. Cette cour des miracles qui abritait toutes les pires engeances du pays était peut-être le seul moyen de le sauver. Ironique, que les Proscrits soient sur la voie de devenir les sauveurs.... En disparaissant, Anhlyr avait laissé vide le trône souterrain. Mais Elldana décidé de profiter de l'occasion, de son statut de protégée pour se créer un réseau secret dans les entrailles de la terre.... Elle aussi était pervertie par toute cette souffrance, par toute cette vengeance. Elle n'allait pas rester inactive lorsque ses gens étaient tués et son pays détruit.

Cela prit du temps, beaucoup de temps. Dix mois de manipulation et de tissage, dix mois à donner une forme à son organisation. Ils n'étaient pas des rebelles à proprement parler, ils étaient surtout les yeux et les murmures, des observateurs et des acteurs de l'ombre. Pour le moment.

Mais ils n'étaient pas assez puissant. Et Elldana ne supportait plus l'anonymat. Trop longtemps restée en retrait, il était temps pour elle d'entrer en scène, et pas comme une comédienne de bas étage.
Le drame final vient de commencer, serez-vous spectateurs ou acteurs ? Le poignard en main ou contre la gorge ? Le tyran s'élève, mais si les voix sont muettes, elles ne sont pas mortes.

Mais Elldana non plus, n'était pas morte.


et vous ?
pseudo : Faut que je le trouve.
Âge : 17.
Comment avez-vous découvert le forum ? Par partenariat.  


_________________



« Le vent ne te fait pas peur
Garde le mouvement secret
De la chute impérieuse au moment du déclin
Et ta première plume du premier jour clair  »



“Au pays des figures humaines On s'apprête à briser ta statue”

Dame Corbeau murmure :
 
Voir le profil de l'utilisateur
Kiréide
avatar
Merry
Messages : 94
Age : 22
Âge de votre personnage : 26 ans
Classe : Voleuse
Royaume : Kireïde

MessageSujet: Re: Danaëll ♔ « Les belles plumes font les beaux oiseaux »   
06.04.14 11:37

Bienvenue à Toi nouvelle algiz :p
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Danaëll ♔ « Les belles plumes font les beaux oiseaux »   
06.04.14 11:51

Ohohoh. Bienvenue à toi Algiz Corbeau ! Hé bien une couturière de plus, manque plus qu'une couturière à Kireïde et nous aurons une PJ couturière partout o/ !
Sinon caractère bien trempé et posé, pas mal, j'aime bien huhu. En attendant de découvrir l'histoire de Dame Danaëll ^^.
Ilmyde
avatar
Elldana
Féminin Messages : 107
Age : 20
Âge de votre personnage : 22 ans
Classe : Algiz Corbeau ✄ Niveau I
Royaume : Ilmyde

MessageSujet: Re: Danaëll ♔ « Les belles plumes font les beaux oiseaux »   
06.04.14 13:46

Merci beaucoup !! ❤

Eh oui Jolhane, un jour, les couturières domineront le monde uhuh !!! o/

Et sur ce, j'ai terminé ma fiche !! :D J'espère que vous apprécierez la lecture et ce que j'ai fait de ce scénario !! ^^

_________________



« Le vent ne te fait pas peur
Garde le mouvement secret
De la chute impérieuse au moment du déclin
Et ta première plume du premier jour clair  »



“Au pays des figures humaines On s'apprête à briser ta statue”

Dame Corbeau murmure :
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Danaëll ♔ « Les belles plumes font les beaux oiseaux »   
06.04.14 18:32

Une couturière, copine ♥
Bienvenue ici !
Naberius
avatar
Naberius
Masculin Messages : 586
Age : 23
Âge de votre personnage : 21 ans.
Classe : Algiz de la race des Loups. (Niveau 3)
Royaume : Ilmyde.

MessageSujet: Re: Danaëll ♔ « Les belles plumes font les beaux oiseaux »   
06.04.14 19:07

Bienvenue officiel huhu ♥

J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ta fiche que j'ai trouvé plus qu'agréable à lire ♥♥♥ Le scénario est juste parfaitement compris, le personnage à un très bon caractère, tout est très bien détaillé avec en plus la petite contrainte que je t'avais imposé par MP. Bref, que du bon, que du bon !

Je valide sans plus attendre, ravi d'avoir un nouvel Algiz huhu ♥ Tu n'auras qu'à recenser ton avatar, faire ta fiche de lien, remplir ton profil eeeeeeeeeeet avoir beaucoup de fun chez nous 8D

_________________
Merci à Tomoé pour l'avatar ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Ilmyde
avatar
Elldana
Féminin Messages : 107
Age : 20
Âge de votre personnage : 22 ans
Classe : Algiz Corbeau ✄ Niveau I
Royaume : Ilmyde

MessageSujet: Re: Danaëll ♔ « Les belles plumes font les beaux oiseaux »   
06.04.14 19:54

Merci belle Aveleen (la reine des neiiiiiiiges !!! *O*)

♥♥ Mille merci Naberius !! Je suis très contente que tout te convienne, et du coup j'ai hâte de rp avec tout le monde !! o/

_________________



« Le vent ne te fait pas peur
Garde le mouvement secret
De la chute impérieuse au moment du déclin
Et ta première plume du premier jour clair  »



“Au pays des figures humaines On s'apprête à briser ta statue”

Dame Corbeau murmure :
 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Danaëll ♔ « Les belles plumes font les beaux oiseaux »   

 

Danaëll ♔ « Les belles plumes font les beaux oiseaux »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Danaëll ♔ « Les belles plumes font les beaux oiseaux »
» [sims 3] Des chapeaux pour robes à crinoline
» De belle couleur pour mon pitit cra ^^'
» les plus belles asiatiques & Eurasiennes à votre gout
» Des belles femmes qui font des folies ;)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum