Partagez | 
 

 Sur la route (PV Vorrk)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kiréide
avatar
Jehny
Féminin Messages : 171
Age : 21
Âge de votre personnage : 18 ans
Classe : Guerrière
Royaume : Kireïde

MessageSujet: Sur la route (PV Vorrk)   
22.11.14 22:18

Deux semaines avant que Vorrk ne parte pour Ambrosia...

Mine de rien, la vue allait me manquer. Je m’étais habituée à voir ces volcans trôner à l’horizon ces derniers temps. C’était une vision plutôt impressionnante, surtout lorsqu’on savait qu’une seule de ces montagnes de feu pouvant annihiler toute vie dans les alentours (déjà que la région n’était pas réputée comme sécuritaire excluant ce fait…). Enfin, je n’étais pas là pour admirer le paysage à la base. Il y avait pas mal de boulots disponibles dans le coin pour un humble mercenaire, sans parler de la qualité des armes des forges environnantes constamment vantées dans le royaume… et c’était un chouette endroit à explorer un peu. Très chouette. Juste comme ça.

Même si j’avais décidé de ne pas me lancer dans une série d’emplettes, pas que les armes d’ici ne semblaient pas tenir leur réputation, loin de là je dirais, j’avais pu en profiter pour faire vérifier et aiguiser mon katana. La valeur sentimentale était toujours bien présente, hein. Enfin, si je changeais un jour d’idée, je pourrais sans doute revenir à un moment.
Néanmoins, je défiai n’importe quel étranger qui se plaignait de la chaleur à Hélios de venir passer un petit séjour dans le coin, juste pour voir.

En attendant, ça allait bientôt être le moment de retourner à la capitale. Une charrette partait ce matin et le propriétaire avait semblé ravi qu’une mercenaire ait décidé de se joindre aux passagers malgré le fait que, je cite, la route prise était « rapide et sans danger ! ». Ainsi, je me retrouvais avec un voyage gratuit (avec même quelques petites piécettes une fois arrivés à destination) en ce beau matin ensoleillé. Tout ce que j’avais à faire, c’était de garder ma lame à disposition en cas de problème.

Je marchais distraitement près de la charrette, je risquai de passer la majorité du voyage assise alors bon. Pour l’instant, trois personnes s’étaient installées. Trois hommes, deux semblaient partir pour affaires et un, d’après ce que j’avais entendu, allait voir sa famille ou un truc comme ça.

Mon regard s’attarda une nouvelle fois sur la chaîne de volcans, peut-être pour m’imprégner de la vue avant le départ. Départ qui ne devrait pas trop tarder en passant, je commençais à regretter de m'être levée tôt ce matin pour finalement me retrouver à attendre.
Voir le profil de l'utilisateur
Kiréide
avatar
Vorrk
Masculin Messages : 32
Age : 21
Âge de votre personnage : 21
Classe : Myrmidon
Royaume : Kireïde

MessageSujet: Re: Sur la route (PV Vorrk)   
22.11.14 23:17

SUR LA ROUTE !


C'était environ deux semaine avant son départ pou Ambrosia, Zéhir avait confié une caisse d'arme divers à Vorrk, qu'il devait écouler lors du marché de Hélios, comprenant épée courte, longue, hache et autre. La caisse en bois pesait beaucoups plus d'une centaine de kilos, et Vorrk était déjà en retard pour le voyage, mais alors que Jehny marchait autour du chariot, une voix provenait du bout de la rue.

« Attendez moi !! » son cri résonna dans toute la rue et au bout de celle-ci, apparaissait un jeune homme blanc aux cheveux brun, fin et vêtue d'un long manteau de cuir noir stylisé par quelque lignes blanches et d'une épée finement forgé dans le dos. Il usait de toute ses forces pour soulever une lourde caisse en bois aidé par un homme qui semblait avoir la cinquantaine, les cheveux brun légèrement frisé et à la carrure bien plus imposante que son compère. Lui est vêtue de quelque breloque recouverte par un lourd tablier de forgeron qui trahit le contenue de leurs cargaison. Après le spectacle affligeant des deux hommes essayant de porter la caisse à ras du sol, manquant plusieurs fois de la faire tomber, ils finissèrent par arriver au chariot et y mettre la caisse, essoufflés et bien content d'en avoir finis. Après quelque au revoir, Vorrk finit par monter dans le chariot et à se laisser agoniser aux côtés de sa caisse, dévisageant chaqu'un des passagers.

« Argh... J'ai plus de bras... Prêt pour le long voyage ? Je me présente ! Vorrk, forgeron des volcans, un des fameux as du métal ! » Avait-il dit, avant de laisser planer un gros blanc dans le chariot. Étant donné que ses camarades n'était pas très bavard, il soupira et remarqué la jeune femme autour du chariot, sans réflechir il jeta son dévolu sur la petite mercenaire qui attendait le départ imminent. « Hey mademoiselle, tu grimpe ? On va partir. ». Il semblait la dévisager, ou la contempler, au choix. En tout cas, il se rinçait l’œil, l'incitant à venir s'asseoir pour que le cocher puisse faire avancer le chariot et aussi pouvoir lui parler de ses prouesses..

Vorrk était euphorique à l'idée de passer un séjour à Helios et il ne comptait pas se priver de le faire savoir, et de faire parler de lui. Et si possible, s'approcher de la mignonne mercenaire, après tout, il avait trois jours pour y parvenir. Mais une chose est sûr, le voyage serait très long.

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
Kiréide
avatar
Jehny
Féminin Messages : 171
Age : 21
Âge de votre personnage : 18 ans
Classe : Guerrière
Royaume : Kireïde

MessageSujet: Re: Sur la route (PV Vorrk)   
02.12.14 16:28

Un pas, deux pas, trois pas, quarante-cinq pas, quatre-vingt-quatorze pas, cent-soixante-six pas… où est-ce que j’en étais ? Bref.

Notre conducteur devrait se dépêcher de sonner le départ, je commençais sérieusement à m’ennuyer. Bon, le voyage ne s’annonçait pas particulièrement passionnant, mais ça me ferait voir du paysage. Et puis, plus vite on était partis, plus vite on était arrivés. Quelqu’un d’autre allait-il vraiment se pointer maintenant ?

À peine cette pensée formulée qu’on répondit à ma question.

-Attendez-moi !!

On dirait bien que oui, tiens…

Un duo fit son apparition, deux hommes, un peut-être dans les environs de la cinquantaine et l’autre nettement plus jeune à première vue, trainant avec peine une caisse dans la direction de la charrette, plusieurs paires d’yeux tournées dans leur direction. Le plus vieux était vêtu comme un forgeron, peut-être que l’autre était son fils, neveu, apprenti, associé, voisin voulant faire sa bonne action de la journée ou je-ne-sais-quoi.

Enfin, même si on pouvait en douter au début, ils réussirent à atteindre notre moyen de locomotion et d’y poser leur « bagage » (un truc à retarder le chariot…), j’eus presque envie de les applaudir en voyant leurs visages rouges creusés par l’épuisement d’une telle tâche. Par contre, seul le plus jeune monta après avoir salué son compère.

J’étais persuadée qu’à lui seul, ce nouveau venu avait déjà fait plus de bruit que tous les autres passager, moi comprise, réunis depuis ce matin. Le voilà déjà à se présenter (Tousse. De la façon la plus modeste qui soit. Tousse.) et à essayer de socialiser alors que les autres ne semblaient pas disposés à piper mot. D’un côté, quelqu’un d’un peu bavard pourrait être sympathique pour combler l’ennui des prochains jours si besoin était et… bah, peut-être allions-nous enfin pouvoir partir.

Vorrk, notre nouveau compagnon, remarqua ma présence.

-Hey mademoiselle, tu grimpe ? On va partir.

Pas besoin de me le dire deux fois. J’acquiesçai d’un mouvement de tête, satisfaite de ne plus avoir à me contenter d’attendre. Suivie des yeux par le forgeron, j’allais m’installer dans le chariot, près de là où il était lui-même assis. Je lui jetai un coup d’œil en coin. Ouaip, on dirait bien qu’il était en train de me dévisager… Pendant ce temps, les autres étaient retournés à leurs occupations, soit ne rien faire chacun dans leur coin. Le chariot se mis en mouvement.

Un peu mal-à-l’aise, je me raclai la gorge.

-Je m’appelle Jehny en passant.

Cela s’adressait théoriquement à tout le monde présent, mais vu qu’une seule personne donnait l’impression d’écouter…

J’observai une petite seconde la caisse en bois avant de revenir à son propriétaire.

-Tu es forgeron, donc. Tu as l’habitude de voyager comme ça ?

Les forgerons passaient sans doute la plupart de leur temps à… bien, forger, mais si c’est lui qui s’occupait d’acheminer les équipements ailleurs, peut-être était-il habitué.
Voir le profil de l'utilisateur
Kiréide
avatar
Vorrk
Masculin Messages : 32
Age : 21
Âge de votre personnage : 21
Classe : Myrmidon
Royaume : Kireïde

MessageSujet: Re: Sur la route (PV Vorrk)   
11.12.14 15:13

SUR LA ROUTE !


Vorrk s'affala dans le chariot et contempla la demoiselle du groupe, écoutant ce qu'elle avait à dire tout en appréciant les courbes qu'il pouvait deviner. Elle repris la conversation en lui demandant si il avait l'habitude de voyager comme ça. Encore une occasion pour lui de se mettre en avant et de parler de sa grande expérience des voyages et de la forge, qui n'était en réalité pas si grande que ça.

« -En effet, je suis un des fameux forgerons du village des volcans. Vous connaissez sûrement déjà notre réputation, les plus grandes lames de Meinarest on était forgé ici par nos soins. Et aujourd'hui c'est moi qui suit de corvée de voyage. Bien sûr que j'ai l'habitude de prendre des charrettes. Il faut bien que quelqu'un aille vendre nos œuvres jusqu'au marché de la capital au moins une fois par mois.

Nous allons avoir plusieurs jours de voyage, mais ne vous en faite pas Jehny. Je sais manier ce que je forge, nous ne risquons rien. Je ne laisserai aucune mauvaise rencontre se mettre en travers de notre route et vous défendrez de mes épées si nécessaire.

Et vous, vous voyagez souvent ? Vous avez l'air d'une femme plein d'expérience et je doute que vous portiez cette arme pour le plaisir. Vous savez, si un jours vous avez besoin de la faire aiguiser ou réparer, je serais ravis de vous accueillir au sein de ma forge. 
»

Vorrk, fidèle à lui même, vantard et narcissique, essayait déjà de montrer son côté héroïque et plein de charme à la demoiselle pendant que le convoi se mettait en route.

Affalé sur le siège, il lançait quelque regard à Jehny et regardait le paysage défiler sous ses yeux, voyant les volcans s'éloigner peu à peu en écoutant sa réponse pour la quel, il ne portait en réalité que peu d’intérêt. Il n'écoutait réellement sa réponse que quand il en était le centre de la conversation, sinon, sur ce qui concernait son histoire, il écoutait sans vraiment d'attention mais lui souriant par pur politesse pour ne pas montrer qu'il s'en moquait.

Spoiler:
 

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
Kiréide
avatar
Jehny
Féminin Messages : 171
Age : 21
Âge de votre personnage : 18 ans
Classe : Guerrière
Royaume : Kireïde

MessageSujet: Re: Sur la route (PV Vorrk)   
15.12.14 1:18

J’écoutai Vorrk, cachant non sans mal un certain scepticisme. Bon, la modestie n’avait pas l’air de l’étouffer, lui. Peut-être était-il simplement fier de ce qu’il faisait ? Dans tous les cas, j’étais plutôt contente que quelqu’un d’autre ici sache se défendre. En cas de pépin, deux épées étaient généralement meilleures qu’une seule, surtout lorsqu’il s’agissait de défendre quelque chose.

-Merci pour l’offre, je saurais où aller si je repasse dans le coin.

C’était toujours utile d’avoir une adresse qui vous accueillerait à bras ouverts en cas de pépin, mais j’avais quand même un léger doute que ce soit « sa » forge. L’homme avec lui tout à l’heure avait quand même l’air bien plus expérimenté.

-Oui, on peut dire que je voyage relativement beaucoup ces derniers temps, mais c’est plus pour les affaires. Lorsque les choses se seront calmées sur Meinarest, j’espère pouvoir le faire plus librement. Il y a tellement d’endroits à explorer…


Dans le cas présent, ce serait sans doute bien trop compliqué et décevant. Les terres n’étaient généralement pas aussi géniales à arpenter lorsque arpentées par une sorcière maléfique et habitées par des monstres. Va savoir pourquoi.

-Avant j’étais… soldat, mais après l’attaque des monstres, j’ai décidé de changer de voie. Une mercenaire pouvant se déplacer me semblait plus utile à Kireïde vu tout ce qui se passe.

Non, ce n’était pas du tout parce que mon employeur était mort. Pourquoi ?

-Mais oui, je sais me débrouiller avec mon arme. Alors, si un problème survient, je vous prierais de vous occuper du chariot en priorité, il en a plus besoin que de moi.


Sérieusement, j’ignorais tout de ses capacités (et de celles des autres passagers), mais j’en savais assez sur les miennes pour me dire que je n’étais sûrement pas celle qui avait le plus besoin de protection. Pire, s’il me prenait pour une demoiselle en détresse à protéger, il risquerait de plus compliquer mes manœuvres qu’autre chose.

En attendant, le voyage était officiellement commencé. Avec un peu de chance, l’optimiste de notre conducteur avait raison d’être et rien ne se passerait de tout le chemin. Ce ferait un voyage potentiellement ennuyant, mais valait mieux ça que de perdre des gens.
Voir le profil de l'utilisateur
Kiréide
avatar
Vorrk
Masculin Messages : 32
Age : 21
Âge de votre personnage : 21
Classe : Myrmidon
Royaume : Kireïde

MessageSujet: Re: Sur la route (PV Vorrk)   
15.12.14 16:26

SUR LA ROUTE !


Le voyage commença lentement alors que Vorrk écoutait d'une oreilles les réponses de Jehny. Elle l'avait remercié et assurais qu'elle repasserait, puis avait commencé à parler d'elle et de ses nombreux voyage d'affaires, avouant un désir de voyager librement. Vorrk s'en fichait mais il se disait qu'il était un peu dans la même position, ne voyageant que pour le commerce. Et non plus le plaisir, mais il était certain que dans quelque temps, quand il aurait rejoins la rébellion, il serait plus libre de ses mouvements.

Puis elle lui avoua qu'elle était soldat avant de devenir mercenaire, cette idée le faisait rêver, il n'avait jamais combattue d'adversaire plus coriace qu'un lapin, mais cette femme savait manier l'épée et avait affronter des créatures monstrueuse, immonde et innommable de la terre du milieux, où réside l'Ordre du Culte.

Elle lui demanda de rester concentrer sur le chariot en cas d'attaque, mais il était resté bloqué sur cette histoire de monstre. Devenant d'un coup presque fan d'elle, avant de reprendre la parole, visiblement curieux.

« Vous avez  vraiment affrontée ces monstres ? A quoi ressemblait-il ? Ils sont si laid qu'on le dit ? J'aimerai pouvoir faire mes preuves comme vous. Je sais de quoi je suis capable mais je ne le peux pas le montrer et les obligations de la forge m'oblige à rester au village, mon ''père'' à besoin de moi. »

Vorrk soupira d'un air dépité et se tourna vers Jehny, visiblement intéressé par la conversation. Il buvait la moindre ses paroles avec un intérêt certain et parsemé la discutions d'autre question du type « Depuis quand faite-vous ça ? » ou « Jusqu'où avez vous voyagez ? », tout en la complimentant ''subtilement'' entre deux questions, comme le fait qu'il n'avait jamais rencontré de mercenaire comme elle ou qu'elle devait être très habile avec son arme pour être ce qu'elle est aujourd'hui.

Il ne se souciait même plus des autres passagers qui discutaient entre eux de la même façon que Jehny et Vorrk. Tout était calme sur la route et ils en profitaient pour mieux se connaître les uns et les autres.

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
Kiréide
avatar
Jehny
Féminin Messages : 171
Age : 21
Âge de votre personnage : 18 ans
Classe : Guerrière
Royaume : Kireïde

MessageSujet: Re: Sur la route (PV Vorrk)   
29.12.14 1:09

Oh, il semblerait que j’aie trouvé ce dont il fallait parler pour qu’il devienne incroyablement intéressé. Forgeron comme titre, guerrier et aventurier dans l’âme ? Je souris, je n’étais pas la seule à espérer se défaire de ses devoirs pour partir là où le vent menait…

-Oui, j’ai effectivement combattu des monstres à quelques reprises. Quant à l’apparence, c’est difficile à répondre, il y a beaucoup de « races » différentes, à défaut d’avoir un autre terme. Certains sont loin d’être agréables à l’œil, mais ce n’est pas toujours le cas. Tiens, le premier monstre que j’ai affronté ! Elle, si on considère que c’était une femelle, avait l’apparence d’une très belle femme, assez pour attirer les hommes je suppose. Elle pouvait même contrôler l’eau, nous avons dû combattre des loups composés uniquement d’eau pour l’atteindre, et elle a réussi à contrôler deux d’entre nous qui avaient été en contact avec le liquide dont étaient composés les loups ! Nous avons réussi à l’éliminer, mais nous étions tous grièvement blessés au final. C’était lorsque les monstres venaient d’apparaître et qu’on ignorait encore presque tout d’eux.

Incroyable tout ce qui avait changé sur Meinarest depuis cet évènement, pourtant c’était il y a relativement peu de temps. Malheureusement, on ne pouvait toujours pas dire que nos connaissances des monstres étaient formidables.

-Mais on peut tomber sur mes monstres dont quiconque pouvant manier une arme pourrait se débarrasser aisément tant qu’il n’a pas un tas d’amis pour lui donner un coup de main alors d’autres nécessitent plusieurs guerriers entraînés pour simplement pouvoir espérer en venir à bout.


La discussion continua, je racontai quelques-unes de mes péripéties et missions. Vorrk était près d’avoir de véritables étoiles dans les yeux, c’était assez flatteur de voir ses récits suscités autant d’intérêt même si je n’étais sans doute pas la meilleure conteuse qui existait. C'était aussi légèrement intimidant, il fallait se montrer digne de ses histoires après les avoir racontées, non ? En tout cas, si le jeune forgeron était aussi passionné, il allait sans doute avoir sa chance un jour, peut-être même tôt vu que nous nous trouvions en plein dans la période où ce genre de personnes était utile, tant qu'ils n'étaient aveuglés pour des illusions de grandeur et se jetaient directement entre les griffes des monstres en s'imaginait les vaincre facilement.

-Vous savez, si ça vous tente, nous pourrions peut-être croiser le fer amicalement lors d’un arrêt ?

S’entraîner pendant le voyage ne ferait sûrement pas de tort, et ça aurait comme avantage de passer le temps. J’étais aussi curieuse de voir comment il se débrouillait.
Voir le profil de l'utilisateur
Kiréide
avatar
Vorrk
Masculin Messages : 32
Age : 21
Âge de votre personnage : 21
Classe : Myrmidon
Royaume : Kireïde

MessageSujet: Re: Sur la route (PV Vorrk)   
04.01.15 13:14

SUR LA ROUTE !

Vorrk buvait ses paroles avec un grand intérêt et beaucoup de curiosité comme il n'en avait pas montré avant. Ses histoires le passionnait et il pourrait les écouter jusqu'à leurs arrivé. Cette histoire de succube de l'eau lui avait mis des petites étoiles dans les yeux, imaginant un combat épique au bord d'un lac, mêlant sangs, larmes et métal ! Mais sa nature le rattrapa bien vite en disant quelque chose qu'il allait peut être regretter, mais il ne regrettera rien même après une baffe.

-«  Vous remplissez toute les conditions, il ne vous manque que le contrôle de l'eau. », il ria légèrement et écouta les suite des histoires avec toujours autant d’intérêt.

Puis, vint le moment fatidique ou elle lui demandait de croiser le fer avec lui, il n'avait jamais combattu de véritable ennemie, juste des mannequins pour acquérir les bases du combat à deux épées. Il cherchait une issue et en trouva une plutôt rapidement.

-« Croiser le fer, faite quand même attention, nous ne devrions pas nous épuiser ou non blesser pendant le voyage, en cas de mauvaise rencontre, nous serions pris de court. Mais je pourrais vous montrer quelque petit tour et quelque passe pour le maniement de double lames. Vous saurez ainsi de quoi je suis capable. », il afficha un large sourire et attendait la réponse de la jeune femme.

Il savait manier ses épées avec une grande dextérité et montrer du spectacle comme un grand combattant, mais lors d'un réel combat, il ne sait pas se qu'il valait, alors il valait mieux pour lui et pour sa fierté, ne montrer que du spectacle, elle pourrait le voir comme un grand combattant après ça. Et puis, elle pourrait elle aussi lui apprendre quelque technique, tant que cela ne se voit pas,

Il allait reprendre mais le cocher leurs indiqua que le premier arrêt serait pour bientôt, d'ici une petite demi-heure, le temps de nourrir les chevaux et de repartir. L'heure de vérité allait sonner pour Vorrk si elle insistait, et dans sa tête, il était de moins en moins rassuré. Il ne supporterai pas de se faire humilier, tant il tient à l'image qu'il renvoie aux autres.

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
Kiréide
avatar
Jehny
Féminin Messages : 171
Age : 21
Âge de votre personnage : 18 ans
Classe : Guerrière
Royaume : Kireïde

MessageSujet: Re: Sur la route (PV Vorrk)   
10.01.15 18:19

J’eus un sourire incertain devant son commentaire sur ma « ressemblance » avec le monstre. Vorrk ria néanmoins de sa remarque, ce devait donc être une blague à prendre à la légère. C’était tout de même bizarre de se faire couper par ce genre de commentaire… sans parler qu’il était plutôt flatteur depuis le début. Hum.

Enfin bon, je me remis à raconter mes récits en me concentrant pour les relater de façon potable.

À ma déception, il refusa l’offre pour le combat amical. Avec un argument assez particulier en plus. Nous n’étions peut-être pas équipés pour nous entraîner en limitant au mieux les risques de blessure, mais il suffisait d’y aller en gardant à l’esprit de ne pas blesser l’adversaire. Quant à s’épuiser, pas besoin d’y aller à fond et, de toute façon, l’endurance servait à ça. Mais bon, il était vrai que, avec bien de la malchance, ça pourrait poser problème et, une fois une lame ennemie sous la gorge, il était un peu trop tard pour regretter d’avoir pris des risques. Néanmoins, je trouvais que Vorrk prenait un peu trop de précautions pour un supposé aventurier dans l’âme. C’était sûr qu’il n’irait pas loin de cette façon. Mais ce n’était pas mon problème.

À moins qu’il y ait une autre raison derrière son refus ? Ne pas vouloir se battre comme une femme peut-être ? Ou contre une personne expérimentée… peut-être n’avait-il pas autant confiance en ses capacités que ça au final ? Ça me donnait presque envie de l’attaquer par surprise juste pour voir. Au final, j’haussai simplement les épaules avec une expression légèrement déçue. Vraiment, s’entraîner avec un autre combattant aurait été amusant.

-Oh, d’accord. Pas de problème, ce c’était qu’une proposition.


J’eus une courte pause, suivie d’une hésitation encore plus courte.

-Enfin, si c'est le risque de ne pas être prêts à faire face à un danger quelconque qui vous dérange, peut-être pourrions-nous nous rattraper une fois arrivés à la capitale ? Il ne devrait pas y avoir de danger là-bas, alors un petit duel ne devrait pas poser problème, non ?

D’accord, je testai juste son argument. Une fois à la capitale, j’allais sûrement partir rapidement si rien ne me retenait, pressée de refaire quelque chose d’un peu plus productif que d’être assise dans une charrette. Sinon, s’il ne voulait pas, il ne voulait pas tout simplement je suppose. Je n’allais pas le forcer non plus.

-Mais je dois avouer que j’aimerais bien apprendre deux ou trois techniques avec deux épées ! Ce serait avec grand plaisir.


Je souris, apprendre un tout petit peu d’un nouveau style de combat pourrait réellement être intéressant. Peut-être même plus qu’un simple entraînement. Bien entendu, le peu de temps qui nous sera alloué n’allait sûrement pas permettre de rendre son apprentissage vraiment utile, mais c’était toujours ça de gagné.

Notre discussion fut coupée par l’annonce du premier arrêt dans peu de temps. J’hochai distraitement la tête en changeant de position pour être un peu plus confortable durant les trente prochaines minutes.
Voir le profil de l'utilisateur
Kiréide
avatar
Vorrk
Masculin Messages : 32
Age : 21
Âge de votre personnage : 21
Classe : Myrmidon
Royaume : Kireïde

MessageSujet: Re: Sur la route (PV Vorrk)   
16.01.15 12:04

SUR LA ROUTE



Vorrk ne savait plus comment réagir. Il voyait la jeune femme visiblement déçue mais ne savait pas si elle avait compris son petit manège. Il n'avait de toute façon pas le niveau pour affronter une tel femme. Lui n'avait jamais affronté d’ennemie plus coriace que des poules. Cependant, il avait quand même quelque passe apprise par cœur pour au moins donner l'illusion qu'il était un grand guerrier.

Il prit un petit temps de réflexion quand elle lui proposa le due en pleine capital et finit par se tourner, arborant un fier sourire, qui intérieurement était un crie de terreur qui lui ordonné de camper sur ses positions et de ne pas succomber à la tentation. Mais comment refuser un tel défi ? Il n'était pas lâche, bien au contraire et il voulait le montrer par dessus tout.

-«  Très bien ! Tenez vous prête, à la première escale, d'ici quelque minutes. J'accepte quelque passe amical. Si un danger survient, nos compagnons auront vite fait de crier aux secours. Je vous prêterai une paire d'épées pour l'entraînement. Ça vous convient ? Par contre il faudra me les rendre, elles sont pour vendre. ».

Il laissa échapper un léger rire et savait que c'était une mauvaise idée, mais il avait lui aussi envie de voir de quoi elle était capable et de prouver qu'il n'avait pas peur d'un tel défi. Pendant la demi-heure de route avant l’arrêt, Vorrk en profita pour sortir une paire d'épée simple, il n'y avait aucune épée de qualité des volcans dans cette boite, car le secret des forgerons est trop précieux pour être distribué à la volé dans un marché quel qu'il soit. La seul épée de qualité présente dans ce transport était dans son dos et il n'en était pas peu fier, l'autre était simple, mais il comptait bien forger sa propre épée de maître dans les semaines à venir. Ce qui arriva deux semaine plus tard à Ambrosia.

Une fois l’arrêt effectué, toute la petite compagnie commençait à s'éparpiller, boire ou manger pour reprendre des forces pour les longues heures à venir. Mais dans ce désordre, Vorrk avait laissé les épées à porté de Jehny. Il s'était mis à l'écart, à vingt mètres des chevaux et avait déjà sortis ses épées.

Il était en train de faire tournoyer ses épées avec une dextérité hors-paire, il avait visiblement l'habitude de les manier et semblait incroyablement à l'aise avec ses mouvements, mouvements qui lui donne l'air d'être un grand maître de son art. Ce que les observateurs ne savait pas, c'était qu'il avait appris ce mouvement par cœur pour donner du spectacle, qu'il ne savait faire que ça ou presque. Car ses compétences réels en combat se limité aux bases et à quelque techniques à peine plus élevé que celle d'un néophyte, mais personne ne pourrait le savoir tant qu'il n'aurait pas combattu, c'est justement pour ça qu'il reprit la parole rapidement en direction de Jehny.

-«  Vous êtes prête ? Je ne vais pas vous attaquer, ne vous en faite pas. Juste vous montrer comment manier vos armes. Tout est dans l'équilibre, sous-pesée les, et prenait la plus lourde dans votre main directrice, la seconde dans l'autre. Et cassée vos poignets, vos mouvements doivent être le plus fluide possible, comme vous venez de me voir faire. Essayez. »

Il afficha un large sourire éclatant, quasiment persuadé que l'illusion de son "attaque spécial" a fonctionné, puis il remit ses épées dans son dos fixant Jehny en attendant une réponse ou une action de sa part.

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
Kiréide
avatar
Jehny
Féminin Messages : 171
Age : 21
Âge de votre personnage : 18 ans
Classe : Guerrière
Royaume : Kireïde

MessageSujet: Re: Sur la route (PV Vorrk)   
25.01.15 23:21

Il avait donc accepté ! Sans avoir l’air mal à l’aise en plus. Peut-être ne prenait-il que trop de précautions au final.

Dans mon cas, très sincèrement, je préférais me garder en forme en cas de problème. Il valait bien mieux être un peu échauffé que rouillé lorsqu’un problème survenait. Et passer la grande majorité de trois jours assis dans une charrette était un excellent plan pour se retrouver dans la deuxième condition.

-Oui, aucun problème. Je dirais même merci d’accepter de me prêter des armes, j’en prendrai grand soin.

Il devait avoir un minimum confiance que je ne les abimerais pas, que ce soit à cause de la qualité desdites armes ou de l’expertise qu’il me donnait. N’empêche, prêter de la marchandise en chemin n’était sans doute pas une pratique courante. Les clients ne devaient surtout pas être au courant ! Ce serait donc mon devoir de ne laisser aucune trace…

La demi-heure passa plutôt rapidement. J’observai le paysage défiler, agitant mes jambes pour les étirer un peu, pendant que Vorrk allait chercher les épées dont je me servirai bientôt. Puis, ce fut l’arrêt. Notre chef s’occupa des bêtes et les autres en profitèrent pour bouger un peu. Après avoir rapidement observé les environs, je suivis Vorrk, tentant déjà de m’habituer aux nouveaux poids dans mes mains. Les épées n’étaient même pas semblables, tous mes repères étaient donc réduits à néant.

Et… disons que s’il ne voulait pas me mettre la pression, il ignorait comment faire. Le jeune forgeron faisait tournoyer ses propres armes avec une dextérité remarquable sans donner l’impression d’avoir la moindre difficulté. C’était peut-être plus simple pour un habitué, mais je n’en restai pas moins impressionnée. S’il était aussi doué dans le reste, c’était à se demander où il avait trouvé le temps de s’entraîner ainsi. Peut-être avait-il un talent inné…

-Vous êtes prête ? Je ne vais pas vous attaquer, ne vous en faite pas. Juste vous montrer comment manier vos armes. Tout est dans l'équilibre, sous-pesée les, et prenait la plus lourde dans votre main directrice, la seconde dans l'autre. Et cassée vos poignets, vos mouvements doivent être le plus fluide possible, comme vous venez de me voir faire. Essayez.


Ah, c’était donc mon tour. Bien… Hum.

Je pris une grande respiration et suivit ses instructions. Sérieusement, avoir deux armes (de poids différents en plus) était des plus troublants. Une fois dans une position que je jugeais satisfaisante, je tentai quelques mouvements tout simples, rien à voir avec ce que Vorrk avait fait précédemment mais autant commencer par les bases (sinon je risquais juste de me blesser toute seule comme une grande).

-C’est bon ? Je n’ai pas l’air trop pitoyable ? demandai-je avec un petit rire nerveux.
Voir le profil de l'utilisateur
Kiréide
avatar
Vorrk
Masculin Messages : 32
Age : 21
Âge de votre personnage : 21
Classe : Myrmidon
Royaume : Kireïde

MessageSujet: Re: Sur la route (PV Vorrk)   
05.02.15 11:48

Vorrk afficha un léger sourire narquois en observant Jehny se débattre avec ses épées de façon très hasardeuse, elle n'avait jamais fait ça et ça se voyait au premier regard. Même Vorrk, qui était encore un débutant voyait ses difficultés et erreur absurde. Il approcha doucement et l'observa sous toute les coutures, comme pour discerner les plus gros problème et aussi pour tenter un rapprochement avec la jolie mercenaire. Il finit par se prendre pour un prof de tennis en venant de lui même la remettre en position en laissant échapper quelque petit commentaire pour l'aider avec le peu de connaissance qu'il avait..

- « Doucement avec les poignets... Quand je dis casse les poignets je te dis pas de laisser tes épées pendouiller vers le bas. Juste d'être fluide. Et les coudes, pas le long du corps, c'est le meilleur moyen de te couper un bras par accident. Dis toi que c'est juste le prolongement de tes bras, la force brut ça ne fonctionne pas, tout est dans la méthode. Allez, on la refait, moins crispée. »

Il finit de déplacer de la remettre en position, sans mouvement trop ambiguë mais lui adressa un petit clin d’œil avant de s'écarter doucement pour lui laisser la place de fendre l'air. Il revint face à elle pour l'observer à nouveau, il aimait ce sentiment de vétéran alors qu'il n'est que très légèrement plus entraîné qu'elle. Il maîtrisait les bases et technique d'apprentie ; mais elle, n'avait pas encore les bases.

Pendant ce temps, il observait les environs, les chevaux qui s’abreuvaient, les autres voyageurs qui déjeuner et discutaient. Il savait qu'ils auraient besoin de force pour le reste du voyage et qu'ils quitterait bientôt le désert. Puis une idée lui vint soudain, alors que Jehny était encore en train de se battre contre ses épées ( et que c'était manifestement les épées qui gagnaient), il lui fit signe d’arrêter et repris la parole.

-« Ne vous en faite pas, ça viendra avec le temps, le tout est de maintenir un bon équilibre entre vos épées. Pour le moment, nous pourrions profiter de notre pause pour déjeuner. Je pourrais reprendre votre formation un peu plus tard pendant que vous réfléchissez à la théorie. Et puis, si à la fin de notre voyage vous maîtrisez les bases et technique de débutant. Je vous inviterai à dîner à l'auberge.»

Il serait ravie de pouvoir passer ne serait-ce qu'un repas avec elle, même en lui racontant tout une flopée de mensonge sur son niveau de maîtrise de ses épées, car après tout, ce n'est qu'un homme. Il lui tendit la main comme pour l'inviter à le rejoindre, alors qu'il pointait un petit rocher qui pourrait leurs servir de banc.

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Sur la route (PV Vorrk)   

 

Sur la route (PV Vorrk)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [résolu] mise en route Mac
» [XL 2011] Construction zone et type de route
» Route du Rhum - 2010 'Virtual Regata'
» Video sur la Route du Rhum en virtuel
» Mise en route avec livebox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum