Partagez | 
 

 Shaporo || This Sword is my Soul. [100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Asmosa
avatar
Shaporo
Masculin Messages : 11
Age : 20
Âge de votre personnage : 18 ans
Classe : Myrmidon
Royaume : Asmosa

MessageSujet: Shaporo || This Sword is my Soul. [100%]   
07.12.14 21:47

Shaporo
"I can't read the future, but I can change it."
identité
Prénom : Shaporo
Âge : 18 ans
Royaume : Asmosa
Métier : Propriétaire d'un bar, ainsi que barman à son propre bar
Classe : Myrmidon
Arme : Katana

physique
Taille : 1 mètre 77
Poids : 70 kilogrammes
Cheveux : Noirs
Yeux : Bleus

Autre : Marqué sur l'omoplate droite.

caractère
Trois qualités : Calme, indulgent, amical.
Trois défauts : Impulsif, borné, indélicat.

Résumé : Mhm...Me résumer ? J'dois avouer que c'est difficile. En vrai, je me suis jamais regardé. J'veux dire, comment je suis et tout ça. Mais de ce que je sais, j'aime le combat. J'aime tellement le combat que j'en ai développé une attitude impulsive sans que je puisse m'en défaire. M'enfin, c'est pas comme si j'allais pleurer. Puis, je me bats pas pour ce que je ne crois pas, ou pour dire autrement, je me bats pour ce que je crois être juste. J'vais pas m'amuser à brûler ou décimer un village juste par simple pulsion...J'suis même pas sûr d'être capable de le faire d'ailleurs...
Bref, j'retiens surtout ça de moi. Ouais, j'suis comme un chevalier noir, ou un vieux rônin. La seule chose qui me différencie d'eux, c'est sûrement mon attache avec...Quoi on s'en fout ? Nan nan, tu me regardes bien avec cet air là ! Très bien, j'vais passer ce détail.
T'vois comment j'agis avec toi ? C'est à peu près pareil avec tout le monde. M'enfin, p'tet pas tous, ou tout le temps, mais ça reste du même genre. Mais je suis gentil, j'aide les gens, même si j'suis comme ça.

journal d'une vie


évènement 1 : Cursed ? Nah, just a sperm at the wrong moment.

Cela faisait plusieurs jours déjà, plusieurs jours que l'on annonçait la venue d'un enfant. Alors que la dame se réjouissait de ce fait, son mari semblait plutôt inquiet. Leur salaire cumulé suffisait à peine pour qu'il puisse vivre correctement, et il fallait nourrir et s'occuper d'un nouveau-né désormais. De plus, ce n'était pas n'importe quel nouveau-né. C'était un marqué, un méprisé de tous, l'union de deux races qui ne devraient être ensemble. L'union d'un Humain, et d'une Algiz de type tigre.

Le père, complètement perturbé, fuit ses responsabilités, ne laissant plus aucune trace de lui. L'heureuse femme, qui attendait que son bien-aimé arrive avant d'accoucher, ne put voir son amour et fut obligée de commencer et de terminer la naissance, avant que d'éventuels problèmes ne surviennent. Ce fut alors le véritable début d'une vie, le douloureux périple d'un dénommé Shaporo allait commencer, mon périple.

Quelques heures suite à mon épanouissement, ma mère apprit la nature cachée de celui dont elle était amoureuse. Au début, elle n'y croyait pas. Elle s'attachait toujours à l'idée qu'un empêchement avait dû arriver. Seulement, au bout de quelques semaines d'absence, elle fut obligée d'admettre qu'elle avait fait un mauvais choix en choisissant ce garçon. Abattue, lorsque ma jeune mère revint à elle, l'aura qui émanait d'elle n'était que mal voire dépressive. De retour à notre maison, elle s'effondra sur le sol, sur ses genoux, et cria sur son sort une bonne dizaine de minutes. Ensuite, elle se dirigea vers moi, puis me serra contre ses bras, cachant ainsi l'étrange marque qui se situait sur mon omoplate droite, jurant notre secret ne sera dévoilé.

évènement 2 : I'm not like my father, I'm a warrior.

Bien qu'étant marqué, ma mère veilla sur moi et tenait parole. Encore personne ne savait qui j'étais, ce que j'étais. Mais hélas, ce n'était pas parce que ma mère veillait à ce que cela ne se sache pas – enfin un peu quand même – mais plutôt que l'on vivait reclus de tout le monde. En effet, si très peu de personnes avaient la possibilité de me voir, alors les chances que l'on découvre l'atroce vérité n'étaient pas non plus très élevées.

J'étais jeune, très jeune, et insouciant. J'aimais l'action, j'aimais le défi, j'aimais le risque. Je voulais découvrir ce que les autres enfants découvraient. Je voulais une vie normale, pas une où j'étais contraint de rester pas loin de la maison, de peur que l'on ne détecte ma présence, et que la révélation sur mon être se fit.

Cela dit, je n'avais le droit que de courir autour de la maison. Non, pour être plus précis, je ne pouvais faire que ça. Si ma mère m'apprenait à lire et à écrire, je n'avais d'autres amusements que de courir encore et encore. Et lorsque le crépuscule commençait à paraître, ou lorsqu'il faisait trop nuit pour que je puisse gambader dehors, mes activités se résumaient à lire des écrits héroïques.

J'étais passionné par les héros de ces livres. Leur prouesse, leur courage, leur vaillance...Ce côté chevaleresque avait empli mon cœur de rêve. Je voulais leur ressembler, je voulais tout faire pour inscrire mon nom dans les légendes que l'on contera plus tard. Je voulais moi aussi devenir un héros aux yeux des enfants.

Néanmoins, plus je réfléchissais à cela, plus je me disais qu'il était impossible de réaliser ce rêve, cette folle ambition. Je n'étais qu'un homme, et encore, je ne savais même pas si j'avais le droit de me compter comme tel. Je n'étais qu'un moins que rien, cloîtré chez lui sans pouvoir faire grand chose. Ce sentiment de renfermement était beaucoup trop grand pour être contenu. J'étais obligé, je ne voulais pas désobéir à ma mère, mais j'étais obligé. Mon corps et mon esprit ne me répondait plus.

Je m'aventurais alors dans la ville la plus proche, observant les mouvements de chacun, tout en prenant soin de cacher cette maudite marque, de ne laisser personne la voir. J'étais fasciné. Fasciné par ces soldats, fasciné par ce que je voyais. Tout était nouveau pour moi. Les joies de mes livres, je les voyais en face de moi.

Au long de ma balade, j'arrivais devant une armurerie. A ce moment, mon destin qui s'était forgé dès ma naissance se rompit. La seule vue de cette magnifique lame avait changé mon être. Il avait aussi en même temps affirmer mes rêves. « Je veux la manier. » Seules ces mots résonnaient en moi. L'appel de ce sabre était encore plus impressionnant que les contes et légendes eux-mêmes. Mon cœur vibrait. Je savais quel était celui que je voulais être. Je savais...

A mon retour, mes yeux se croisèrent directement avec ceux de ma mère. D'un franc perturbant, je ne pus que dire : « Je veux apprendre à me battre. Je veux manier un sabre. »

évènement 3 : Warrior ? Nah, it was a simple dream. I'm just a bullshit like here and there.

J'avais grandi. Les rêves de mon enfance avait peu de chance de se réaliser. Ma mère avait beau m'avoir acheté l'arme que je souhaitais, je ne pouvais recevoir aucun entraînement de valeur. Apprendre à se battre soi-même. C'était mes préoccupations de mes jours et même de mes nuits. Cependant, je voyais très bien que je ne pouvais égaler les plus grands, les champions, les meilleurs.

Malgré tout, mes ambitions ne s'étaient pas totalement éteintes. Sans même recevoir un entraînement de ceux qui savaient manier le sabre, je m'exerçais en prenant exemple des héros de mes livres. Je lisais scrupuleusement les passages où l'on décrivait leur style de combat, et je tentais de les reproduire pour les changer ensuite, pour qu'ils deviennent un style qui m'était propre.

Malheureusement, ma mère qui était partie en mission ne revint pas. Obligée d'effectuer le pauvre travail de mercenaire, elle devait partir quelque part afin d'aider un mystérieux homme. Seulement, elle n'en revint pas. Pas même après les quelques jours qu'elle avait demandé d'attendre. Pas même quelques jours après ces quelques jours.

Durant tout ce temps, la ville s'était agrandie jusqu'ici. Je n'avais qu'à sortir pour être à deux pas de celle-ci. J'y faisais régulièrement des bonds, pour chercher de quoi me nourrir. C'était devenu une habitude. Ma mère partait en mission, et moi je faisais tout pour vivre de moi-même. J'avais acquiert mon autonomie en ce monde. Cependant, lors de ma promenade, j'eus ouï dire qu'une certaine personne avait trouvé la mort au combat. La description de cette dernière correspondait parfaitement à celle de ma mère. Elle était morte.

Ce fut un grand choc. Je ne pouvais que croire sur parole ces rumeurs. Ma mère s'était absentée pendant beaucoup trop longtemps. Si les larmes coulèrent de mes yeux, la colère grandissait en moi. « Pourquoi devait-elle choisir un métier aussi risqué ? Pourquoi je ne pouvais pas l'accompagner ? » La réponse me semblait plus qu'évidente. J'étais faible, beaucoup trop faible.

Il m'avait fallu un certain temps, mais je réussis à me reprendre. Pour vivre, il me fallait aussi trouver un métier, un travail. Mes rêves ? Je les avais presque oublié. Je les avais laissé bien au coin. Devenir un soldat ? Devenir un héros ? Devenir une légende ? C'était impossible pour quelqu'un qui arrivait à peine à manier un sabre. C'était impossible pour quelqu'un comme moi, qui n'avait reçu aucun entraînement digne des plus grands. La seule chose qui m'était possible de faire, c'était de réaménager mon chez-moi en bar, et de vivre des revenus que cela pouvait me rapporter. Le début était plutôt difficile, mais par la suite, il m'était facile de vivre ainsi.

Qu'avez-vous fait durant l'ellipse d'une année ?

Durant ce temps, ou dans les débuts du moins, il m'était possible d'avoir un chemin pour devenir un héros. Mais ce n'était pas le type de héros que je souhaitais devenir. Il m'était possible d'apprendre la magie, dans de vaste royaume magique. Mais ce n'était pas ce qui me passionnait. En effet, même si la mort de ma mère m'avait grandement troublé, les entraînements quotidiens que je m'étais fixé ne cessèrent pour autant. Ils faisaient comme partie de moi, ils étaient indispensables à mon quotidien.

Personne n'avait encore découvert qui j'étais, je restais à leur yeux un simple propriétaire de bar de la ville. Cependant, les choses changèrent. Asmosa changeait. Je restais discret face aux actions du royaume, je ne m'étais pas enrôlé en tant que soldat, et je n'avais pas pu stopper l'arrivée au pouvoir de Miseriah. Et puis, même si je m'étais dressé sur son chemin, je n'aurais connu que le même sort qui fut attribué à ma mère. En vérité, son arrivée au pouvoir ne changea pas grand chose à ma vie.

Je restais le même homme, le même minable. Si les peurs montaient au sein des villes, moi, je ne ressentais rien. Au contraire, cela m'était presque bénéfique. Les hommes et femmes venaient encore plus dans mon bar, et mes affaires marchaient encore mieux.

Cela dit, peu à peu, les actions que causaient la nouvelle dirigeante commençaient à m'irriter. Malgré ce sentiment, je gardais mon calme. Je gardais mon calme et je me contentais de recommencer une simple nouvelle journée. Une journée sans client. Une journée avec client. Une journée abondante de clients. Une autre journée où les personnes qui venaient à mon bar parlaient encore et encore des méfaits du Royaume.

Cependant, je ne faisais rien. Rien. Je restais le pitoyable Shaporo que j'étais. Je ne pouvais devenir un héros. Je consumais ce mal qui me rongeait en faisant face à cette idée en m'entraînant encore plus ardemment, dans l'espoir qu'un jour je devienne celui que je souhaitais être, un fier chevalier, un épéiste légendaire. Mais en attendant, je suis toujours propriétaire de bar, ainsi qu'un petit manieur de sabre.

et vous ?
pseudo : Like here, Shaporo
Âge : 17
Comment avez-vous découvert le forum ? Je sais plus, mais ça reste du commun, google ou top site probablement :3

Voir le profil de l'utilisateur
Naberius
avatar
Naberius
Masculin Messages : 586
Age : 23
Âge de votre personnage : 21 ans.
Classe : Algiz de la race des Loups. (Niveau 3)
Royaume : Ilmyde.

MessageSujet: Re: Shaporo || This Sword is my Soul. [100%]   
10.12.14 16:46

bienvenue à toi

Bien que le titre l'indique, nous te souhaitons la bienvenue sur les terres de Meinarest ! Le danger sévit partout mais nous savons que tu t'en sortiras ! C'est une fiche très sympa que tu m'as fait lire, et j'ai beaucoup apprécié ton personnage *^* Je vais te valider car tout est très bien, mais je voudrais juste te préciser une chose : Un ou une Algiz qui met au monde un enfant marqué perd ses pouvoirs de transformation, donc la mère de Shaporo, en tant que mercenaire, n'aurait pas pu se battre en Algiz Tigre. En revanche, elle peut très bien avoir appris, après, à manier l'épée, l'arc, etc etc... Il faudrait juste modifier cela ♥Tu peux dès à présent arpenter les différentes nations. Il te faut bien penser à recenser ton avatar, créer ta fiche de liens mais aussi façonner ton inventaire ! Pour bien débuter ton aventure, tu peux demander des liens ou bien lancer une recherche d'un Rp. A ta guise.

Que la joie et la bonne humeur t'accompagnent. ♥

_________________
Merci à Tomoé pour l'avatar ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Asmosa
avatar
Shaporo
Masculin Messages : 11
Age : 20
Âge de votre personnage : 18 ans
Classe : Myrmidon
Royaume : Asmosa

MessageSujet: Re: Shaporo || This Sword is my Soul. [100%]   
10.12.14 18:58

Merci !
Voilà, j'ai modifié (enfin j'ai plutôt enlevé) le passage un peu gênant ~
Puis comme j'avais prévu un truc plus tard en Rp, quelques révél' sur ma mère et tout, j'préfère le faire à ce moment là x)
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Shaporo || This Sword is my Soul. [100%]   

 

Shaporo || This Sword is my Soul. [100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» xX Soul Hunter Xx
» Soul Edge arcade vs Playstation
» One Dream One Soul One Prize One Goal One CocoTapioca
» Rusted Great Sword - Wonr Great Sword
» Soul Calibur 2 (system246)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum