Partagez | 
 

 Dois-je appeler ça le destin ? [ pv Nabérius ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sollvaec
avatar
Taliris
Messages : 14
Age : 19
Âge de votre personnage : 21 ans
Classe : Algiz Heron

MessageSujet: Dois-je appeler ça le destin ? [ pv Nabérius ]   
23.01.15 19:25

 C'est vêtue d'une longue cape, dissimulant son corps et son visage, que Taliris cheminait le long du chemin de crystal, au coeur de la vallée enchantée d'Asmosa, royaume de la magie. La jeune algiz avait toujours admirait ce lieu au paysage céleste. Mais ce n'était pas l'unique raison qui l'avait poussée à se trouver là. La jeune fille avait décidé, depuis bien longtemps, de voyager dans Meinarest afin de faire ce qu'elle faisait de mieux : aider les autres. Car bien que l'Ordre fut dissous en même temps que la prise au pouvoir de Misériah, Taliris restait, et resterait malgré tout une membre de l'Ordre. Cela faisait une semaine que l'Héron avait quitter la terre de feu, elle avait depuis, fait plusieurs haltes dans quelques villages calmes où elle offrait ses soins à la population. Elle n'avait pas changé, et ayant échouer à Solvaec, elle se dévouait désormais corps et âme pour les autres, cela étant la seule chose qu'elle était actuellement capable de faire.

Le sourire aux lèvres, elle laissait son instinct la guider dans ce lieu magique, sans destination précise. Elle espérait pouvoir voyager jusqu'à la foret avant de se rendre à Ilmyde. Autrefois elle n'aurait pas pensé un seul instant à retourner au royaume des Algiz de son propre chef, mais les choses avaient évoluées et il lui fallait oublier sa dernière visite qui remontait il y a bien longtemps désormais. En repensant à tout cela, Taliris ralentit dans sa démarche. Tout comme les autres royaumes, Ilmyde avait également  était victime de la fureur de Misériah, et la capitale était désormais elle aussi asservie, n'ayant plus d'autre choix que de se plier aux nouveaux dirigeants. Le roi disparut lui aussi, en même temps que les dirigeants des autres royaumes.

Ayant marché depuis un bon moment, Taliris aperçut un coin d'eau et s'y approcha afin de s’altérer, s'agenouillant auprès de celui avant de passer son visage sous l'eau fraîche. Un bruit se fit alors entendre, celui d'une branche qui céda sous le poids de quelque chose, ou de quelqu'un. L'héron se releva prudemment puis se figea à la vue d'une silhouette familière au regard rougeoyant, un homme dont elle n'aurait pas pensé revoir le visage. La voyageuse resta un instant silencieuse, son visage toujours dissimulé sous sa cape.

« Nabérius ? »

Voir le profil de l'utilisateur
Naberius
avatar
Naberius
Masculin Messages : 586
Age : 24
Âge de votre personnage : 21 ans.
Classe : Algiz de la race des Loups. (Niveau 3)
Royaume : Ilmyde.

MessageSujet: Re: Dois-je appeler ça le destin ? [ pv Nabérius ]   
25.01.15 9:57

Le loup voyageait seul dans tout Meinarest, non seulement pour avoir l'état des lieux mais aussi pour tenter d'oublier, de penser à autre chose. Autre chose que cette cuisante défaire qu'il avait subi dans sa propre ville, là où un dragon était apparu et avait semé le chaos et la destruction. Personne n'avait réussi à le stopper et le loup blanc avait gardé de graves blessures de cet affrontement, des brûlures ainsi qu'un oeil de moins. Il lui avait fallu du temps pour s'habituer mais désormais, il savait se déplacer et agir comme n'importe qui. Bon, bien sûr, il avait un large angle mort mais ses sens permettait de combler ce vide. Il avançait dans le royaume d'Asmosa depuis deux mois déjà, le lieux où était apparu cette petite impétueuse, cette enfant qui avait tout bouleversé. Elle, il la tuerait, c'était sûr. Mais en attendant, il devait attendre et obtenir des informations. Cette année d'isolement avait rendu l'ancien roi bien plus mûr et réfléchi et il savait désormais quand il devait se faire discret. Il était dans la vallée enchantée et, ne voyant personne aux environs, il décida d'ôter sa capuche pour profiter de la douce brise qui soufflait en cet instant. Cet endroit était beau. Certes, moins qu'Ilmyde à ses yeux, mais il aurait été dommage de ne pas en profiter.

Il s'approchait d'un cours d'eau lorsqu'une odeur des plus familières se fit sentir. Prudent, il se dissimula aussitôt et, dans sa précipitation, se maudit de son manque de jugement. En se reculant, il s'était entouré de nombreux feuillages et branches mortes qui trahirait aussitôt sa présence lorsqu'il voudrait sortir. C'était déjà un miracle qu'il n'ait fait aucun bruit en se cachant. Quelle était cette odeur si particulière, si forte ? Il observait un peu plus loin et vit une silhouette encapuchonnée. Sans cette odeur, il se serait fait oublier et ne serait pas sortit jusqu'à ce que la personne soit partit mais là... Décidément, c'était bien trop fort pour passer à côté. Quelle race dans le monde pourrait dégager une telle odeur ? Pas un humain, ses sens n'étaient pas encore capable de les détecter depuis ses lourdes blessures, un fait qui avait bien failli lui attirer de nombreux problème au long de cette année, ce qui ramenait la liste des suspects aux Algiz. Mais une odeur si noble, si pure, que l'on croyait descendre des cieux... Les Algiz terrestre sentait plus la terre battue, l'herbe qu'ils foulaient sans cesse... Des oiseaux ? Oh... C'était donc ça. L'odeur des hérons... Il l'avait presque oublié, cette odeur si particulière... A croire qu'effectivement, ils étaient béni de Grayling pour bénéficier d'une telle grâce. Et si cette fragrance lui était familière, c'est qu'il l'avait déjà rencontré par deux fois déjà... Etait-ce possible ? La providence avait-elle voulu qu'il croise Taliris en ces lieux si reclus ?

Tant pis pour la discrétion, il n'y avait pas d'autre Algiz et si un ou plusieurs humains devaient se trouver là, il les tuerait aussitôt. Une conversation avec cette femme s'imposait, elle qui était persuadé des bienfaits des humains... Miseriah devait avoir bien changé son état d'esprit, du moins il l'espérait. Il sortit de sa cache, bruyamment vu qu'il ne pouvait plus faire autrement, et s'approcha sans remonter sa capuche. Il voulait qu'il la reconnaisse, il avait besoin de provoquer cette peur pour éviter que sa proie ne s'enfuit. Enfin, s'enfuir où, les hérons ne sachant pas se transformer, elle était entièrement à sa merci... Et s'il jouait avec elle, un petit peu ?

"-Naberius ? Puis-je savoir qui vous êtes, vous qui connaissez mon nom ? Mes contacts en Asmosa se font rare et si vous m'avez reconnu, je gagerais que vous êtes soit une Algiz, soit un de mes anciens ennemis humains de Kireïde... Pas facile à dire avec votre capuche... Enfin, je suppose que vous ne la portez sans raison et que vous ne pouvez l'enlever, n'est-ce pas ?

La mettre en confiance, la persuader qu'il ne voulait pas d'ennui... Ses sens s'étant finalement développé peu avant la tragédie de Valtac, peu de gens lui connaissant ces facultés si aiguisé. Encore heureux qu'il l'avait déjà rencontré sous sa forme animale, c'est ainsi qu'il avait pû garder son odeur en mémoire.

_________________
Merci à Tomoé pour l'avatar ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Sollvaec
avatar
Taliris
Messages : 14
Age : 19
Âge de votre personnage : 21 ans
Classe : Algiz Heron

MessageSujet: Re: Dois-je appeler ça le destin ? [ pv Nabérius ]   
30.01.15 17:13

  Il n'y avait aucun doute sur l'identité du loup, c'était une certitude. Mais ce qui intriguait Taliris était le fait qu'il était sous sa forme humaine, et se dévoilait complètement, chose assez surprenante de sa part. La jeune fille ne voyait qu'une explication logique à cela, il avait volontairement montré son visage. Cela voulait-il dire qu'il avairt reconnut l'héron ? Si tel était le cas, sans doute chercherait-il de nouveau à parler avec elle. Elle qui croyait tant en la paix et aux bienfaits des humains, il lui demanderait sûrement si les choses étaient toujours ce qu'elles étaient autrefois dans son esprit. L'ancien roi prit la parole.

-Naberius ? Puis-je savoir qui vous êtes, vous qui connaissez mon nom ? Mes contacts en Asmosa se font rare et si vous m'avez reconnu, je gagerais que vous êtes soit une Algiz, soit un de mes anciens ennemis humains de Kireïde... Pas facile à dire avec votre capuche... Enfin, je suppose que vous ne la portez sans raison et que vous ne pouvez l'enlever, n'est-ce pas ?

La jeune fille soupira, il était vrai qu'elle aurait préférée rester anonyme, cela lui aurait éviter une conversation qu'elle souhaitait éviter mais qui lui était visiblement imposer, les Dieux étaient bien durs avec elle. Sachant que tôt ou tard, ce qui devrait arriver arrivera, l'Algiz ôta sa capuche, montrant son visage au grand jour. Celui-ci, bien qu'identique à celui que le loup avait rencontré, avait quelque peu changé. Elle avait perdu de son sourire radieux et ses traits semblaient plus tristes, sans pour autant avoir perdu de leur douceur. La brune baissa la tête, évitant le regard de Nabérius.

- Effectivement ce n'est pas sans raison que je cache mon visage. Mais je suppose que de toute façon, cela était inutile non ? Vous n'êtes pas le genre de personne à vous montrer ainsi, surtout maintenant...

Elle se tut un moment avant de reprendre, serrant son poing.

- Nous avons un certain nombre de choses à nous dire n'est-ce pas ? Autrement vous ne seriez pas en face de moi actuellement...

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Dois-je appeler ça le destin ? [ pv Nabérius ]   

 

Dois-je appeler ça le destin ? [ pv Nabérius ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dois-je appeler ça le destin ? [ pv Nabérius ]
» La campagne de l'été : la couronne du destin...
» Projet BD GiF: Le Destin de Tarkel Prime
» [Fan-Fiction] Le destin des mondes parallèles
» Campagne Mondiale! "la couronne du destin" [été 20

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum