Partagez | 
 

 Shiani

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Asmosa
avatar
Shiani
Féminin Messages : 28
Age : 21
Âge de votre personnage : 25 ans
Classe : Mage de foudre
Royaume : Asmosa

MessageSujet: Shiani   
24.06.14 16:56



Shiani Stella

I'm gonne reach for the stars


identité
Prénom : Shiani
Âge : 25 ans
Royaume : Asmosa
Métier : Propriétaire d’un restaurant
Classe : Mage noire de foudre
Arme : Deux bracelets en argent avec chacun sept étoiles gravées, les pierres de catalyseur se trouvent dans celles du milieu.


physique
Taille : 1m68
Poids : 58 kg
Cheveux : Blonds
Yeux : Bleu clair
Autre : Rien à déclarer


caractère
Trois qualités : Fonceuse – Loyale – Courageuse - Persévérante  
Trois défauts : Vaniteuse – Impulsive – Malicieuse - Têtue
Résumé : Prête à tout. C’est souvent l’image que les gens gardent d’elle après l’avoir côtoyée pendant quelques temps. Que ce soit pour apprendre la magie, pour assouvir sa curiosité débordante ou pour les affaires, Shiani fera tout ce qui est en son pouvoir pour arriver ses fins, mais elle connait la limite à ne pas dépasser et préfère rester sur un terrain sécuritaire. À quoi sert de gagner si c’est pour tout perdre après ?

C’est une aussi une personne qui donne une grande importance à son image, voulant toujours apparaître sous son meilleur jour vouant un grand intérêt aux objets de luxe. Même si elle peut parfois faire preuve d’hypocrisie, les amis restent quelque chose de sacré à chérir, leur jouer de mauvais tours même si ça peut rapporter et donc strictement interdit. Et le premier qui les tourmente se mangera un éclair en pleine figure, gracieuseté de la maison.

Enfin, Shiani aime avoir le contrôle. Lorsqu’il faut prendre une décision, c’est toujours mûrement réfléchi. Par contre, si les choses tournent mal, elle peut rapidement devenir impulsive. L’instinct est souvent ce qui domine durant les situations inattendues. Un inconnu l’emmerde dans la rue ? La diplomatie ne sera généralement pas la voie choisie, à moins que la situation soit réellement à son désavantage. Ignorer a du bon parfois.

Notez que Shiani est de temps en temps victime de migraines qui la rendent très irritable. Un éclair peut partir si vite…


journal d'une vie
Événement 1 : Naissance

[Ce que vous vous apprêtez à lire a été écrit par Shiani en personne après une trop longue période à faire des comptes où son cerveau allait exploser si son esprit ne divaguait pas rapidement sur autre chose]

Ma mère est née dans un milieu modeste. Très modeste. Le genre où, quand tu te réveilles le matin, tu croises les doigts pour ne pas te recoucher le soir avec l’estomac criant famine. Je n’ai jamais eu de critique négative d’elle. On la disait travailleuse, toujours prête à aider, généreuse… et d’une beauté exquise qu’elle ne pouvait malheureusement pas mettre en valeur vu ses moyens.

Néanmoins, cela suffit à attirer l’attention d’un jeune noble qui la prit comme… amante je suppose ? En tout cas, ils ont eu des aventures ensemble. Mère avait ainsi un avant-goût de ce qu’était une vie dans la richesse et s’imaginait déjà une histoire digne d’un conte de fée. Malgré tout le respect que j’ai pour elle, je ne peux nier l’avoir toujours trouvé un peu naïve. J’ignore même pas s’il lui a fait des promesses quelconques, mais quel noble marierait une jolie fille pauvre qu’il connaissait à peine ? Et quelle haute famille accepterait ça ? Pour moi, il aurait été évident qu’il y avait anguille sous roche…

Mais bon, cette pseudo-histoire de princesse prit fin abruptement. Quand Mère se rendit compte qu’elle était enceinte de moi en fait. Elle avait cru que cela scellerait définitivement leur relation, c’était leur enfant après tout, mais ce fut le contraire. Mon géniteur coupa tous les liens, ne voulant pas assumer une bâtarde. D’après ce que je sais, si ma mère essayait de revenir contre lui, elle risquait des problèmes.

Mère se retrouva donc seule, honteuse, grosse et sans-le-sou. Elle commença alors à travailler dans un petit restaurant de la capitale qui commençait à se forger une réputation. Cela lui permit de survenir à ses propres besoins. Puis, je suis née.

Une belle petite bâtarde en bonne santé.

Et qui chialait beaucoup, à ce qu’il paraît.

Événement 2 : Entre jeux et travail

À ce qu’il paraît, dès la seconde où j’ai appris à ramper, je ne tenais plus en place. On ne pouvait pas me lâcher des yeux cinq secondes sans que je disparaisse. Naturellement, me laisser seule dans la maison était hors de question. Même tous les objets potentiellement dangereux hors d’atteinte, je réussissais à me retrouver dans des situations hasardeuses. Mère dû donc convaincre une voisine de s’occuper de moi en échange d’un maigre paiement durant les premiers temps de ma vie.

Pendant ce temps, Mère travaillait d’arrache-pied pour subvenir à nos besoins. Elle réussit assez bien, je dois dire. Le propriétaire du restaurant, Charles, la laissant généralement rapporter des restes à la maison, se nourrir était bien plus facile.

Lorsque je sus comment tenir sur mes jambes, qu’un couteau n’était pas spécialement un jouet approprié et à ne pas déranger tout le monde toutes les deux secondes, Mère eut le droit de m’emmener au restaurant à condition que je reste sage.

Alors que le restaurant prenait peu à peu de l’expansion et que le propriétaire, que j’avais fini par surnommer oncle Charlie (c’est devenu une blague entre les employés avec le temps), se demandait s’il devait engager un autre employé, je fus choisie comme alternative et on me demanda si je voulais aider. Je devais avoir quatre ou cinq ans et, haute comme trois pommes, je donnais un coup de main pour certaines tâches. Aller vérifier si les clients étaient satisfaits, rapporter la petite vaisselle, nettoyer… Pour tout dire, je voyais ça comme un jeu. Simplement observer et écouter les différents clients étaient une source infinie d’amusement pour moi. De plus, même si je ne saisissais pas exactement ce que cela signifiait, je savais qu’avoir mon propre salaire était positif pour Mère et moi.

À huit ans, je prenais les commandes, servais moi-même quelques tables, aidais à la vaisselle et allais parfois même discuter avec des clients qui s’ennuyaient. Sans la savoir, j’étais rapidement devenue la mascotte du restaurant et beaucoup de clients connaissaient le nom de la petite blondinette qui zigzaguait entre les tables.

Événement 3 : La magie

Beaucoup de choses se passèrent en quelques années. Le restaurant s’agrandit avec une clientèle fidèle qui s’agrandissait lentement mais sûrement. Mère me fit suivre des classes pour apprendre à lire à écrire entre autres. Même si personne d’autre n’était au courant, j’avais quand même du sang noble dans les veines et, selon elle, je méritais une bonne éducation.

Comment a-t-elle obtenu l’argent nécessaire ? Bien sûr, notre salaire nous permettait de vivre dans un certain confort, mais sans plus. Eh bien, elle ne m’en a jamais parlé, mais je n’étais pas stupide. Après le boulot, elle partait le soir et me laissait seule à la maison. C’était toujours une beauté et travailler dans les rues permettait d’arrondir ses fins de mois. Plusieurs fois, elle revient à la maison avec des bleus et un air honteux.

Je m’en veux un peu qu’elle ait fait cela pour me donner un avenir. C’était son choix, bien sûr, mais tout de même… enfin, c’est le passé et je ne peux rien y changer.

Je sais que Charlie lui avait déjà proposé des rendez-vous, mais elle a toujours refusé. Mère ne devait pas vouloir se relancer dans des histoires amoureuses et, pour elle, il était un employeur et un ami, rien de plus. Aujourd’hui, je me rends compte que Charlie me traitait, et me traite toujours, comme sa propre fille.

Ce fut aussi à cette période que mon intérêt pour la magie apparut réellement. Un vieux mage de terre avait ouvert un petit kiosque dans la rue du restaurant pour la journée et fabriquait magiquement de petites statuettes en pierre pour les offrir aux jeunes qui passaient. J’étais émerveillée devant ses capacités et, après être restée des heures durant pour l’observer, j’étais retournée au restaurant pour assaillir Mère de questions sur la magie. J’ai même encore la statuette qu’il m’avait offerte dans ma chambre.

Après des jours à réfléchir et à en apprendre plus, ma décision était prise.

J’allais devenir mage.

Événement 4 À l’Académie des éléments

La magie ouvrant des portes et étant valorisée dans le coin, Mère fut emballée par l’idée. Mais je dus encore patienter quelques années avant de pouvoir entrer à l’Académie. Pendant ce temps, je m’étais exercée comme je pouvais, souvent avec l’aide de meilleurs connaisseurs en la matière. Je découvris avec bonheur que j’avais un certain talent.

La foudre fut l’élément qui m’attira le plus. Belle, puissante, explosive… elle avait juste quelque chose qui m’interpellait. Je pouvais passer des heures à observer une petite boule d’énergie crépitante au creux de ma main… si mon énergie me permettait de la laisser matérialisée aussi longtemps, cela va de soi…

L’Académie était tout simplement majestueuse. Bien décidée à maîtriser mon don et à me hisser parmi les meilleurs, je travaillais comme une forcenée. J’étais une très bonne élève, peut-être un peu effacée, mais très attentive et qui ne lésinait aucunement dans ses efforts. Lorsque je n’étais pas classe, j’avais le nez dans mes livres et je m’entraînais. De ce fait, j’acceptais très mal l’échec. Il est arrivé quelques fois qu’un manuel ait violemment heurté un mur parce que, morte de sommeil, je n’arrivais à bien comprendre ou que je doive péniblement retenir des larmes de rage après un test.

Dans ces cas-là, je redoublais d’effort… ou me faisais à l’idée que j’avais quelques heures de sommeil à rattraper.

Je me demande comment est-il possible que je n’aie jamais lancé un éclair sur un élève qui passait par là pour me défouler, tiens… peut-être parce que je me considérais toujours comme la seule et unique responsable de mes échecs… on peut se lancer soit même un éclair en pleine figure ? Sûrement… mais je vais m’abstenir d’essayer.

Bref…

Quelques années plus tard, une véritable mage de foudre sortir la tête haute de l’académie, prête à aller vers l’avenir.

Événement 5 : Retour au bercail et le monde des affaires

J’eus une grande surprise en revenant à la maison. Déjà, le restaurant avait maintenant réussi à se tailler une très belle place et réputation, mais Charlie avait tenu à me faire un cadeau pour avoir réussi mes études.

Après quelques rénovations nécessaires pour améliorer l’apparence générale du bâtiment, on l’avait aussi renommé. Il s’appelait dorénavant « L’Étoile filante » en mon honneur, la petite étoile qui, commençant bas, allait vraisemblablement monter très haut. Je me souviens avoir éclaté de rire sur le coup… puis d’avoir pleuré de joie avant de serrer fort ma mère et Charlie dans mes bras.

Travaillant de nouveau au restaurant, j’appris la gestion d’entreprise et devient quelques temps plus tard gestionnaire de l’établissement. Peu après, je deviens aussi co-propriétaire avec Charlie.

Entretemps, la santé de Mère s’était affaiblie et elle avait besoin de soins réguliers. J’avais maintenant de quoi payer, et la situation se redressa peu à peu.

Je ne pouvais plus me plaindre de mes conditions.

Mais je ne comptais pas m’arrêter en si bon chemin.

Événement 6 : Conclusion

Eh bien, je crois que c’est tout jusqu’à aujourd’hui. Les choses avancent bien en ce moment. De nouveaux clients affluent régulièrement, l’Étoile filante a réussi à converser ses spécialités et son ambiance intime et chaleureuse tout en se diversifiant pour élargir la clientèle. Charlie a finalement décidé de prendre une retraite bien méritée en me laissant les rênes, mais il agit encore à titre de conseiller si le besoin de se fait sentir.

J’ai décidé d’ouvrir une plus petite succursale à Nevera. Si les affaires vont bien, je pense à en faire construire deux autres dans Asmosa d’ici quelques mois, mais ça reste à voir.

Mère va mieux. Je lui ai acheté une jolie petite maison où elle peut se reposer et passe la voir régulièrement.

Bon, une migraine commence à pointer. Tant pis pour les comptes, je préfère les terminer demain matin plutôt que risquer de faire une erreur. J’ai du sommeil à rattraper. Écrire a tout de même était assez divertissant.

[Les feuilles ont été brûlées au petit matin.]

Qu'avez vous fait durant l'ellipse ?

Sa mère a succombé à sa maladie peu avant la mort du roi, Shiani suivit donc l’actualité avec un certain détachement au départ, mais il était difficile de ne pas comprendre que les choses n’étaient plus du tout les mêmes. Asmosa devient un territoire inhospitalier.

La jeune mage se fit discrète, continuant au mieux de tenir son restaurant malgré les affaires qui n’allaient évidemment plus aussi bien. Heureusement, la succursale à Neveria, qui a connu des changements pour attirer les gens communs plus que les biens nantis, lui assurait un certain profit. En parlant de profit, vu la situation, elle décida d’en prendre une partie pour aider ceux dans le besoin en ces temps sombres. De la nourriture est offerte aux nécessiteux, c’est déjà mieux que rester les bras croisés alors que le royaume semblait sur le point de tomber.

Parfois, en fixant le crépuscule qui servait dorénavant d’unique ciel, Shiani se demande s’il ne serait pas temps de réellement utiliser sa magie pour une cause.



et vous ?
Pseudo : Jehny
Âge : 18 ans
Comment avez-vous découvert le forum ? : DC
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Shiani   
24.06.14 20:52

Il est adorable cet avatar.   

Rebienvenue !
Kiréide
avatar
Veddyn
Masculin Messages : 675
Age : 26
Âge de votre personnage : 29 ans.
Classe : arcaniste.

MessageSujet: Re: Shiani   
24.06.14 21:09


Bienvenue à toi !
Bien que le titre l'indique, nous te souhaitons la bienvenue sur les terres de Meinarest ! Le danger sévit partout mais nous savons que tu t'en sortiras ! Personnage sympathique, je l'aime bien ahaa. Quelques phrases mal tournées mais rien de bien grave ! Aucune erreur de contexte and co, de ce fait je te valide dès maintenant ! Tu peux dès à présent arpenter les différentes nations. Il te faut bien penser à recenser ton avatar, créer ta fiche de liens mais aussi façonner ton inventaire ! Pour bien débuter ton aventure, tu peux demander des liens ou bien lancer une recherche d'un Rp. A ta guise.

Que la joie et la bonne humeur t'accompagnent. ♥


_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Asmosa
avatar
Shiani
Féminin Messages : 28
Age : 21
Âge de votre personnage : 25 ans
Classe : Mage de foudre
Royaume : Asmosa

MessageSujet: Re: Shiani   
24.06.14 22:07

Merci Panthea, mais le mérite va à Arlan pour le vava ^^

Et merci pour la validation ^^
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Shiani   

 

Shiani

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Shiani - Mage de foudre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum